AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Angola Production pétrolière:L’Angola ne dépassera pas le Nigeria


Economie et Finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Alors que les autorités angolaises se réjouissaient des prévisions l'Agence internationale de l'énergie qui prédit que le pays pourrait devenir le premier producteur de pétrole du continent devant le Nigeria en 2016, des experts pétroliers viennent les tirer de leur rêve qui ne se réalisera presque jamais.

« S’il arrive que la production angolaise dépasse celle du Nigeria, ce sera principalement en raison de l'instabilité qui règne au Nigeria, tant sur le plan politique avec les vols de pétrole qu'institutionnel avec l'adoption d'une nouvelle loi dans le secteur. a expliqué José de Oliveira, spécialiste des questions pétrolières en Angola.
Même si cela allait arriver, a-t-il poursuivi, cette situation ne devrait pas durer longtemps car les capacités de production et les réserves pétrolières du Nigéria sont supérieures à celles de l'Angola, qui ne peuvent pas atteindre la barre symbolique des deux millions de barils de pétrole produits par jour.

Cependant, dans son rapport qui affirme que l’Angola pourra supplanter le Nigeria dans la production du pétrole, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ne précise pas le niveau de production qui sera atteint par l’Angola pour détrôner le Nigeria.
« Cela signifie que l'Angola pourra supplanter le Nigeria à un moment donné mais pas atteindre la barre symbolique des deux millions de barils de pétrole produits par jour », fait remarquer un acteur du secteur pétrolier qui a requit l’anonymat.

Ces dernières années, la production pétrolière angolaise oscille entre 1,7 et 1,8 millions de barils de pétrole produits par jour, contre environ 2 millions de barils de pétrole produits par jour au Nigéria.
En rappel, l'Angola avait temporairement détrôné le Nigeria comme premier producteur d'or noir du continent en 2008, à cause de l'instabilité politique dans le delta du Niger.



Autres titres
Togo Le FMI va décaisser 131,3 millions de dollars au Togo pour faire face à l'impact du COVID-19 
Afrique Pandémie de COVID-19 : Ce n’est pas le moment de la distanciation budgétaire 
Mauritanie 133 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer la fourniture des services essentiels 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com