AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Tanzanie La Tanzanie annonce des réformes dans le secteur de la santé


Politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Dans un contexte de manque de médicaments dans les établissements de santé publics, la Tanzanie a annoncé vendredi des réformes majeures dans le secteur de la santé.

Annonçant ces réformes lors d'une réunion nationale sur la santé tenue à Dar es Salaam, le Premier ministre Mizengo Pinda a affirmé que le processus de réformes impliquera la participation du secteur privé, qui sera invité à aider à s'attaquer aux défis de santé publique.
"La Tanzanie est encore loin derrière en ce qui concerne les normes internationales fixées par l'OMS. Sans la participation du secteur privé de la santé, nous serions encore plus loin derrière", a-t-il déclaré.
M. Pinda a appelé les propriétaires d'établissements de santé privés à déposer les stratégies et à définir les plates-formes et des règles claires pour l'engagement.
L'Enquête sur la santé démographique 2012/2013 de la Tanzanie montre qu'il y a seulement un médecin pour 75.000 patients, alors que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) exige qu'un médecin serve 7.000 patients.
En outre, l'enquête révèle qu'une infirmière sert 7.000 patients, tandis que l'exigence de l'OMS est d'une infirmière pour 500 patients.
M. Pinda a préconisé un engagement plus large des compagnies d'assurance privées qui ne sont pas engagées directement dans la santé pour donner un coup de main au secteur de la santé dans le but d'exploiter le potentiel des acteurs privés.
En Tanzanie, le Fonds national d'assurance maladie et d'autres fonds d'assurance initiées par le gouvernement ne peuvent couvrir environ 15% de la population, mais avec l'intervention du secteur privé de la santé, la couverture d'assurance-maladie a été porté à 18%.
Les hôpitaux publics de la Tanzanie, qui servent essentiellement les patients pauvres qui ne peuvent pas se permettre de se faire soigner dans les établissements de santé privés en raison des prix élevés, sont confrontés depuis deux dernières semaines à une grave pénurie de médicaments. Fin



Autres titres
Togo La C14 met en garde le pouvoir contre ses dérives liberticides 
Togo Libertés publiques : La CNDH recadre le gouvernement 
Togo Alternance politique en 2020 : La recette du parti « Le NID » 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com