AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Liberia / Ebola continue de tuer le personnel médical dans le pays


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

La situation épidémiologique sur le virus Ebola en Guinée ne s’améliore pas toujours. Un étudiant en médecine du centre médical de Ratoma à Conakry, infecté du virus, a succombé samedi. Un chef de poste du quartier de Coyah également infecté, est lui encore sous traitement.

C’est le dernier bilan sur cette maladie qu’a dressé le Coordinateur du Comité de lutte contre Ebola, Dr Sakoba Keïta.
La fièvre hémorragique à virus Ebola continue de décimer le personnel en charge des malades en Guinée avec un dernier bilan global d’Ebola qui s’élève, chez le personnel de santé, à 185 cas dont 104 décès soit 56%.

Par rapport à ces résultats, la Guinée reste encore un pays hautement contaminé alors qu’on annonce un net recule de l’épidémie au Libéria et en Sierra-Léone.

Dans le cas du Libéria, la présidente Helen Johnson-Sirleaf avait levé dimanche dernier le couvre-feu instauré contre l’épidémie et rouvert les frontières avec les pays voisins.

Egalement en Sierra Léone, un recule de l’épidémie aurait même motivé le départ d’un groupe de l’association humanitaire médecins sans frontières installé au Nord-est du pays.
Mais force est de constater ce mardi qu’un orphelinat a été placé en quarantaine après la confirmation d’un cas d’Ebola.
Il s’agit d’un employé de cette fondation en banlieue de Freetown en Sierra-Léone. Après son évacuation dans un centre de traitement, tous les pensionnaires, 25 enfants et 10 adultes, ont été soumis à l’isolement pour trois semaines ce qui correspond à la durée d’incubation de la maladie.

Toutefois la prudence reste encore de mise au sein des populations surtout au Libéria où malgré les mesures annoncées après un ‘’recule ‘’ de la maladie, les habitants vivent encore terrés chez eux. Signe que recule ne rime pas forcément avec disparition.

Un habitant de Monrovia a même déclaré que malgré l’ouverture des frontières et la levée du couvre-feu, les populations ont toujours peur car c’est le rythme de la contamination qui a baissé et non Ebola qui a complètement disparu.



Autres titres
Afrique Afrique - L’UE finance la croissance et le développement des entreprises dans 13 pays dont le Togo 
Togo Togo - 28 soignants contaminés par le nouveau coronavirus 
Togo Togo - Ferdinand Ayité à Fabrice Adjakly : « Vivement le 12 août » 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com