AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Zambie Le secteur pétrolier nécessite des réformes (experts)


Politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Un groupe local de réflexion a déclaré mercredi que le secteur pétrolier de la Zambie nécessite une refonte afin de fonctionner efficacement.


La refonte du secteur devrait comprendre la libéralisation afin de permettre au secteur privé d'être responsable de l'approvisionnement des besoins en pétrole du pays.
"Cela peut alléger le fardeau financier sur la trésorerie et libérer éventuellement des ressources pour d'autres secteurs. Le gouvernement doit renforcer les mesures visant à assurer qu'il n'y a pas d'interruption dans l'importation de produits pétroliers dans le pays pour garantir l'approvisionnement et pour assurer des prix stables et prévisibles", a déclaré le Centre de suivi de la politique et de recherche (PMRC), dans son analyse du secteur pétrolier du pays.
Selon l'analyse, le gouvernement devrait aussi revoir et réformer les contrôles et les taxes qui régissent le système de passation des marchés du pétrole, afin de permettre une plus grande concurrence sur le marché, un geste qui peut se traduire par l'élimination des procédures de passation des marchés coûteuses.
Actuellement, l'ensemble de passation des marchés du pétrole est couvert par des importations parce que la nation sud-africaine n'a pas de réserves prouvées de pétrole brut et le gouvernement est impliqué dans le processus de passation des marchés.
Selon le système actuel, les produits pétroliers sont transportés du port tanzanien de Dar-es-Salaam par un oléoduc, les oléoducs Tanzanie-Zambie de Mafuta (TAZAMA), fournisseur à l' unique raffinerie de pétrole du pays, Indeni raffinerie. Le pétrole raffiné est ensuite distribué et commercialisé par les compagnies de marketing de pétrole dans diverses parties du pays.
D'après l'analyse, les compagnies de marketing du pétrole n' étaient pas en mesure d'importer des produits finis en raison de droits d'importation élevés de 25% sur l'essence et le diesel, et le groupe de réflexion a depuis demandé au gouvernement d'envisager de réduire le taux des taxes sur les produits pétroliers.
Selon le chiffre de la Commission de réglementation de l'énergie (ERB), la consommation quotidienne moyenne de l'essence de la Zambie est de 1,11 millions de litres, 2,28 millions de litres de diesel et 50 000 litres de kérosène. Fin



Autres titres
Bénin Arrestation de l'opposante Reckya Madougou: le récit de Frédéric Joël Aïvo 
Congo RDC Felix Tshisekedi décline sa vision stratégique d’une union africaine au service des peuples 
Côte D'Ivoire Déclaration de patrimoine: les députés de 2011-2016 et actuels invités à se soumettre à l'exercice 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com