AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Tanzanie la population d'éléphants diminue de 60% en cinq ans


Société

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

La Tanzanie a publié lundi une estimation de sa population d'éléphants dans le pays, obtenue au moyen d'un recensement aérien, qui révèle que la population d'éléphants dans le pays a diminué de 60% depuis 2009.


Le ministre tanzanien des Ressources naturelles et du Tourisme, Lazaro Nyalandu, a révélé que des pertes importantes avaient eu lieu dans les écosystèmes de Selous-Mikumi, de Ruaha-Rungwa et de Malagarasi Muyowosi.
Cette évolution est responsable de la plus grande partie de ce recul de la population d'éléphants, alors que les deux écosystèmes du nord du pays, à Serengeti et à Tarangire-Manyara, montrent des augmentations encourageantes.
Les résultats finaux du recensement d'éléphants dénombrent quelque 43.521 éléphants dans tout le pays en 2014, contre 109.051 selon le recensement de 2009, a déclaré M. Nyalandu.
Plus de 10.000 éléphants ont disparu dans le seul écosystème de Ruaha-Rungwa, a souligné le ministre.
"Cela a déconcerté les chercheurs eux-même qui ont été surpris de ne dénombrer que 8.000 éléphants, contre plus de 24.000 en 2013. On ne sait pas clairement si ces éléphants ont été tués ou s'ils ont migré vers d'autres écosystèmes", a déclaré M. Nyalandu, ajoutant que le nombre d'éléphants retrouvés morts de causes naturelles était inférieur aux 100 indiqués dans le recensement de 2013.
"C'est un résultat choquant car ce nombre signifie une diminution de 60% en à peine cinq ans", a déclaré Andre Baumgarten, de la Frankfurt Zoological Society (FZS).
"La cause la plus probable de cette chute est l'augmentation spectaculaire du braconnage, que la Tanzanie peine à contenir ces dernières années à cause de l'insuffisance des ressources pour la gestion des zones protégées", a-t-il déclaré.
Le FZS continuera d'apporter son soutien à ses partenaires pour les aider à adapter leurs pratiques de gestion, de surveillance et de protection, avec un accent particulier sur l'amélioration du maintien de l'ordre et de la lutte contre le braconnage grâce à la formation et à l'octroi de ressources.
Le dr. Simon Mduma, directeur général de l'Institut de protection de la nature de Tanzanie (TAWIRI), a précisé que ce recensement couvrait tous les principaux écosystèmes d'éléphants dans le cadre d'une initiative ambitieuse financée par la Fondation familiale de Paul G. Allen pour évaluer la situation actuelle de la population d'éléphants en Afrique.
Ce recensement vise à évaluer la taille et la répartition des populations d'éléphants dans le pays et à fournir à la Tanzanie et aux autres acteurs concernés des données précises et fiables pour informer leur gestion à long terme de la préservation naturelle.
Ce rencesement a été mené par TAWIRI en collaboration avec FZS et Vulcan Inc, couvrant une superficie de 268.692 km2, soit 28,3% du territoire du pays.
Les écosystèmes étudiés comprenaient ceux de Serengeti, de Tarangire-Manyara, de Katavi-Rukwa, de Burigi-Biharamulo, de Malagarasi-Muyowosi, de Selous- Mikumi et de Ruaha-Rungwa, de Mkomazi et de Saadani. Fin



Autres titres
Sénégal Message du khalife des mourides et Karim Wade au menu de la presse sénégalaise 
Maroc Menu diversifié au menu des quotidiens marocains 
Togo Le monde artistique togolais en deuil 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com