AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ouganda La capture du chef rebelle marque la fin de la rébellion des ADF


Société

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Après que Jamil Mukulu, chef du groupe rebelle des Forces démocratiques alliées (ADF), fut délivré par la Tanzanie à l'Ouganda la semaine dernière, la question subsiste de savoir si le groupe rebelle a toujours la capacité de semer le trouble en République démocratique du Conggo (RDC), qui lui servait de bastion depuis des années.


Les agences de sécurité ougandaises estiment que l'arrestation de M. Mukulu en Tanzanie et son extradition en Ouganda par la suite portent un coup sévère à ce groupe rebelle qui a causé de grandes souffrances aux habitants de l'ouest de l'Ouganda dans les années 1990 avant de poursuivre ses activités perturbatrices dans l'est de la RDC.
Le chef de la police ougandaise, le général Kale Kayihura, a déclaré lundi que cette arrestation signifiait la fin des ADF.
"Cette arrestation signifie l'élimination finale des ADF. Ce succès est un coup très fort porté à l'impunité et aux activités de crime organisé", a déclaré M. Kayihura. "J'appelle les criminels restants à se rendre pour pouvoir bénéficier d'une éventuelle amnistie du gouvernement, au lieu d'attendre d'être arrêtés comme M. Mukulu", a-t-il ajouté.
Le major Ronald Kakurungu, porte-parole de la seconde division de l'armée ougandaise, a déclaré à Xinhua dans une interview que la plupart des groupes rebelles puisaient leurs forces et leur moral dans leur chef.
"Lorsqu'ils (leurs chefs) sont arrêtés ou tués, ils se démoralisent. L'arrestation de M. Mukulu est un coup sévère pour les ADF", a déclaré M. Kakurungu.
"Nous restons sur nos gardes pour mettre fin définitivement aux ADF. Les forces de RDC font un bon travail. Elles ont réussi à éliminer les ADF de leur bastion. Une pression intensifiée continuera de réduire leur capacité de combat (des ADF) pour mettre fin à ce groupe rebelle", a-t-il dit.
La capture de M. Mukulu et la mort de son adjoint, Abdalha Kabanda, abattu par l'armée congolaise en avril, marquent la fin des ADF, a renchérri le commentateur politique Asuman Bisika.
"Le commandement et le contrôle des ADF étaient assurés par Jamil Mukulu, Abdalha Kabanda et M. Kisokeranio, dans cet ordre hiérarchique. Jamil Mukulu est sous la garde des autorités ougandaises, Abdalha Kasanda et Hamza Jibril Bahwere sont décédés tandis que M. Kisokeranio a tourné le dos à la rébellion avant de rentrer chez lui", a déclaré M. Bisika.
Toutefois, bien que les ADF soient décimées, l'est de la RDC reste sujette à l'insécurité armée, a indiqué M. Bisika.
Jason Stearns, chargé de recherches et directeur du Congo Research Group, a souligné qu'il était encore trop tôt pour prononcer la mort de ce groupe rebelle, même si l'arrestation de M. Mukulu et l'offensive militaire maheure de l'armée congolaise réduiront considérablement ses capacités.
L'est de la RDC reste une région chaotique et beaucoup de groupes rebelles conservent la capacité de semer l'insécurité. Toutefois, des forces régionales et internationales ont été déployées pour éradiquer les groupes rebelles. Les efforts combinés de l'armée congolaise et des troupes de l'ONU déployées dans l'est de la RDC ont joué un rôle essentiel pour éliminer certains de ces groupes rebelles. Fin



Autres titres
République Centrafricaine Le HCR a besoin de 164 millions de dollars pour aider plus de 1,5 million de déplacés 
Burkina-Faso 3 472 agents sur concours professionnels et 4 625 agents sur concours directs à recruter 
Mali Infrastructures routières: le 2e pont de Kayes inauguré 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com