AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Congo RDC Le vote au Sénat du projet de loi sur la répartition des sièges à la Une des quotidiens


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens parus ce mercredi en République démocratique du Congo (RDC) commentent le vote la veille au Sénat (chambre haute du parlement) du projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections urbaines, municipales et locales.


La Prospérité titre ainsi : « Elections municipales, locales et urbaines : Enfin, le Sénat vote le projet de loi portant répartition des sièges ».

Ce vote est intervenu après l'adoption du Rapport de la Commission Politique, administrative et juridique (PAJ) et Entité territoriale décentralisée (ETD), note le quotidien et après la vérification du quorum.

« La loi passe: Le Sénat coupe court aux rumeurs » écrit L'Avenir qui rapporte que sur les 108 sénateurs qui composent la chambre, 77 ont pris part au vote et l'ont voté à l'unanimité.

Et ce, relève le journal, contrairement au vote du 31 juillet qui a créé une impasse dans le chef de l'opinion qui a cru au rejet de ladite loi.

Cette manière de voir les choses n'a pas plu à la chambre des sages qui s'est vue traitée de vouloir à tout prix consacrer le glissement, souligne L'Avenir. Voilà qui a permis au président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, de rassurer les Congolais qu'il n'a pas convoqué cette séance plénière sous pression, ajoute le quotidien.

Car à l'en croire, note-t-il, au premier vote, le quorum n'avait pas été réuni pour les sénateurs et aujourd'hui, c'est chose faite.

Forum des as affiche en sa manchette : « Coup de théâtre hier au Sénat ! » et rapporte qu'en quelques heures seulement, la loi sur la répartition des sièges adoptée et la session extraordinaire clôturée.

« Plus de peur que de mal, la deuxième session extraordinaire du Sénat s'est ouverte et s'est clôturée hier même au Palais du peuple », siège du parlement, souligne le quotidien.

Quant aux insuffisances relevées dans le projet examiné à la première session extraordinaire, au point de justifier la tenue du second marathon au Sénat, Léon Kengo évoque la non-prise en compte de nouveaux majeurs dans le calcul du nombre d'électeurs, la non-prise en compte des élections urbaines dans ce projet de loi, la relevance de la théorie des « arriérés électoraux », laquelle ne peut s'appliquer aux élections municipales, urbaines et locales jamais organisées.

Il dénonce aussi la problématique de la création de nouvelles villes et communes par décrets du Premier ministre, l'omission de plusieurs groupements dans l'annexe du projet de loi, l'attribution non équitable des sièges aux groupements retenus et l'erreur de transcription des noms de certaines entités.

Le Phare titre aussi : Coup de théâtre au Sénat : la loi Boshab votée en dix minutes ! ». Alors que la décision de sa convocation signée par son président, Léon Kengo wa Dondo, fixait sa durée pour trente jours, soit du 11 août au 9 septembre 2015, la deuxième session extraordinaire du Sénat n'a vécu que l'espace d'une dizaine de minutes, rapporte le quotidien.

« Tout s'est passé tellement vite que le public venu assister à une séance plénière que d'aucuns qualifiaient de tous les dangers est resté sur sa soif ».

Au finish, constate-t-il, « le projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections municipales et locales a bénéficié d'un vote à la soviétique, soit 100 % des suffrages des participants ».

La Tempête des tropiques titre pour sa part : « La 2ème session extraordinaire tenue sans l'Opposition ! ». Selon le journal, « sur le total de 108 membres composant la chambre haute, 77 sénateurs acquis à la cause de la MP (Majorité présidentielle) ont voté hier à l'unanimité ledit projet au cours de l'unique plénière de la seconde session extraordinaire convoquée pour la circonstance par cette institution ».



Autres titres
Bénin Destination: ADJOHOUN, vivier culturel et cultuel au cœur de l’Ouémé 
Guinée Kindia: les marchés débarrassés de deux tonnes de produits périmés 
Congo RDC Aassassinat de Patrice Emery Lumumba: 60 ans déjà 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com