AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Madagascar La situation économique demeure difficile, selon le FMI


Economie et Finances

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

L'environnement économique de Madagascar demeure "difficile", a déclaré le chef de mission du Fonds monétaire international (FMI), Marshall Mills, à la fin d'une visite à Antananarivo, capitale de Madagascar.


"La reprise économique qui a débuté en 2014 n'a pas pu s'accélérer en raison d'une série de chocs et de faiblesses structurelles profondément enracinées", a indiqué M. Mills mercredi.
Selon les prévisions, la croissance devrait atteindre 3,2% en 2015, avec une inflation maintenue à 7,9% en fin de période.
"La forte baisse des prix des matières premières limitera les recettes minières, alors que l'investissement privé restera faible dans le contexte d'un climat des affaires peu incitatif" a-t-il noté.
Selon M. Mills, le tourisme a été freiné par les difficultés qu'a connues Air Madagascar, tandis que des coupures de courant récurrentes de la JIRAMA, entreprise de service public, continueront de peser sur l'activité économique.
"Le FMI et les Autorités Malgaches sont parvenus à un accord de principe avec sur un programme de réformes qui pourrait être soutenu par la Facilité de Crédit Rapide (FCR) du FMI, jumelée avec un Programme de Référence de six mois", a révélé le bureau du FMI à Madagascar.
"Deux objectifs clé du programme des Autorités, visant à soutenir un programme de développement à moyen terme, sont d'une part, à augmenter les recettes de l'Etat et d'autre part, à améliorer l'efficience des dépenses publiques", a révélé M. Mills à la fin de sa mission au pays.
"Au titre de l'accord de FCR, Madagascar aura accès à un montant pouvant atteindre 30,55 million de DTS (environ 47,4 million USD)", a-t-on appris du bureau du FMI à Madagascar.
Marshall Mills a déclaré qu'un accord de principe concernant le décaissement de la FCR devrait être soumis à l'examen du Conseil d'administration de l'institution au mois de novembre 2015, sous réserve de l'approbation de la Direction Générale du FMI. Fin



Autres titres
Sénégal Parlement: ce que gagne un député sénégalais 
Togo Thomas Koumou : « …la politique économique ne nous permet à ce jour d’espérer une amélioration » 
Togo Thomas Koumou à propos de Togocom : « Il apparaît des incohérences graves dans les chiffres annoncés par les gouvernants » 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com