AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burundi l'UA décide d'imposer des sanctions ciblées contre les auteurs des violences


Politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Le conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union Africaine(UA) a décidé samedi à Addis-Abeba, d'imposer des sanctions ciblées contre des acteurs burundais dont l'action et les propos contribuent à la persistance de la violence et entravent la recherche d'une solution pacifique.


Selon un communiqué relayé par la Mission Africaine au Burundi, le CPS a demandé à la Commission de l'UA de "compiler d'urgence une liste d'individus et d'entités du Burundi", devant être visés par ces sanctions, qui comprendraient notamment des interdictions de voyage et de gel des avoirs contre ces acteurs.
Le CPS a demandé à la présidente de la commission de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, d'entamer des consultations avec les Nations-Unies, pour l'adoption de mesures similaires.
Le Burundi est en proie à une vague de violences depuis le 26 avril 2015, date à laquelle ont commencé des affrontements entre des militants d'opposition contre le 3ème mandat présidentiel de l'actuel chef d'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, et ceux qui y étaient favorables, en l'occurrence proches du Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces pour la Défense de la Démocratie(CNDD-FDD, parti au pouvoir).
Les effectifs des observateurs des droits de l'homme et des experts militaires de l'UA au Burundi seront revus à la hausse, a recommandé par ailleurs le CPS, avant de demander aux parties burundaises, de coopérer pleinement avec ces observateurs et experts, en vue de l'accomplissement effectif de leurs mandats.
Le CPS a recommandé aussi à la commission de l'UA, d'accélérer et de finaliser, en collaboration avec la CAE et la Force en attente de l'Afrique de l'Est (EASF), "la planification de circonstance, en vue du déploiement, au cas où la situation l'exigerait, d'une mission sous conduite africaine au Burundi, afin de prévenir une violence généralisée dans le pays".
Selon le communiqué, le CPS, a demandé également à la présidente de la commission de l'UA, d'initier les consultations nécessaires, avec le médiateur de la CAE dans la crise burundaise et chef d'Etat ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, en vue de la convocation rapide, à Kampala ou à Addis-Abeba, d'un dialogue inter-burundais, impliquant tous les acteurs concernés (ceux se trouvant au pays et ceux en dehors du pays), en vue d'une solution consensuelle à la crise actuelle.
Pour le CPS, l'UA est convaincu que "seul un dialogue sincère et inclusif, fondé sur le respect de l'Accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi(AAPRB), permettra aux acteurs burundais, de trouver une solution durable à la crise que connaît leur pays. Fin



Autres titres
Sénégal MAEP: lancement officiel du rapport d’évaluation de la Gouvernance le 30 janvier prochain 
Togo Présidentielle 2020/Ferdinand Ayité : « Faure de toute façon sera premier, on cherchera le deuxième des cancres » 
Togo Un candidat président dans la confusion de rôle 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com