AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Afrique du Sud Des étudiants devant la justice pour manifestations violentes


Société

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer

Six étudiants ont comparu devant un tribunal de la ville du Cap jeudi pour répondre d'accusations de trahison, d'assaut et d'infraction de la National Key Points Act.


Les étudiants ont été arrêtés pendant une violente manifestation contre la hausse des droits d'inscription mercredi devant le parlement.
Des dizaines de personnes se sont rassemblées devant le tribunal pour apporter leur soutien aux étudiants.
La police a porté plainte en accusant les six étudiants de haute trahison, ce qui consiste en conduite illégale commise par une personne devant allégeance à un Etat.
Ceci inclut l'intention de renverser le gouvernement, de poursuivre le gouvernement en recourant à violence, violant, menaçant ou mettant en danger l'existence, l'indépendance ou la sécurité de la république et en changeant la structure constitutionnelle de la république.
Lors des protestations de mercredi, des milliers d'étudiants s'étaient rassemblés devant le parlement pour demander que les droits d'inscription de l'année 2016 n'augmentent pas. Des affrontements ont éclaté avec la police quand ils ont essayé d'entrer dans le parlement.
Des dizaines d'étudiants ont été arrêtés puis relâchés. Six étudiants ont été maintenus en détention à cause de la gravité des charges.
Le gouvernement a proposé une hausse de 6 % des droits d'inscription, que les étudiants ont rejeté.
Jeudi également, la présidence a fait savoir que le président sud-africain Jacob Zuma allait rencontrer la direction des universités ainsi que les leaders des étudiants vendredi à Pretoria pour discuter de l'impasse.
M. Zuma a déclaré que le gouvernement comprend tout à fait les pressions et difficultés que les étudiants originaires de foyers pauvres et de foyers modestes subissent en ce qui concerne les droits d'inscriptions élevés.
Les manifestations nationales ont été provoquées par la décision de toutes les grandes universités d'augmenter les droits d'inscription de 10 % à 50 % pour l'année scolaire 2016, le gouvernement ayant couper les financements destinés à l'éducation. Fin



Autres titres
Burkina-Faso Le retrait des enfants et de femmes de la rue intéresse la presse en ligne burkinabè 
Maroc Enseignement, social et immigration au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Togo La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com