AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Afrique du Sud Affaire Pistorius: l’athlète conteste l’appel du parquet




AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Apparemment le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius a du mal à consommer l’appel de sa condamnation pour homicide involontaire, lancé par le parquet dans la perspective d’obtenir une peine plus sévère. Hier lundi, l’athlète a saisi officiellement la haute Cour de justice sud-africaine pour contester la condamnation en appel.

Hier lundi, Oscar Pistorius contestant sa condamnation en appel pour le meurtre de Reeva Steekamp, sa compagne qu'il a abattue par balles, à Pretoria, dans la nuit de la saint-valentin 2013, a saisi officiellement la Cour constitutionnelle.

"Nous avons déposé une demande de saisine de la Cour constitutionnelle", a déclaré à l’AFP Andrew Fawcett, un des avocats de Pistorius, hier lundi 11 janvier. Le parquet "doit indiquer s’il la conteste et si oui sur quelle base, et ensuite nous attendons de savoir si la Cour constitutionnelle jugera notre appel recevable", a-t-il ajouté.

Selon Andrew Fawcett, la Cour suprême d’appel a outrepassé sa juridiction.

"Si la Cour suprême d’appel s’en était tenue aux éléments de preuve du tribunal de première instance (ce que je soutiens qu’elle aurait dû faire), elle aurait nécessairement conclu (…) qu’aucune condamnation pour meurtre ne pouvait être prononcée", a-t-il déclaré.

Pour rappel, en première instance, Oscar Pistorius avait été reconnu coupable d’homicide involontaire et condamné à purger une peine de cinq ans de prison mais fut libéré d’après la loi sud-africaine qui permet aux condamnés pour homicide involontaire de sortir après avoir purgé un sixième de leur peine. Cependant, lors de son procès en appel lancé par le parquet, la justice avait décidée de requalifier son acte d’homicide volontaire, un crime passible d'au moins 15 ans de prison.

L'AUTEUR
komiga W. (stagiaire)


Autres titres
Togo Amélioration du climat des affaires : Les magistrats à l’école des textes de l'OHADA 
République Centrafricaine Deuxième session criminelle 2018: 34 dossiers enrôlés à juger 
Togo La justice togolaise à pas de tortue : La modernisation victime des mauvaises volontés ! 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com