AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo L’Agence Afreepress lance un « financement participatif » du 14 janvier au 14 mars 2016




AfreePress | | Commenter |Imprimer

La première agence de presse bilingue au Togo dénommée Afreepress, a lancé ce jeudi à la Maison de la presse à Lomé, un crowdfunding (financement participatif) de son budget exercice 2016 qui s’élève à 10.106.000 francs CFA. C’est en présence du président du Conseil national des patrons de presse (CONAPP), Jean Paul Agboh-Ahouélété et un représentant du premier responsable de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC).

Cette « grande campagne de financement participatif », première du genre au Togo placée sous le thème : « ensemble, participons à construire la presse de nos rêves », va couvrir deux (2) mois, à savoir du 14 janvier au 14 mars prochain. Elle s’adresse à tout le monde sans exception, puisqu’aucun montant n’est fixé.

« Notre campagne s’adresse aux personnes qui rêvent d’une presse réellement professionnelle au Togo mais qui sont conscients que le professionnalisme de la presse passe d’abord et avant tout par son indépendance financière », a déclaré le Directeur général de l’Agence initiatrice du Crowdfunding, Olivier Yao Adja.

Selon lui, il est temps que la presse se prenne en main et explore d’autres sources de financement en dehors de la dotation de l’Etat, qui est au demeurant « très insuffisante » pour les organes de presse qui en ont accès. « La réalité de la presse en ligne n’est pas des plus reluisantes. Nous ne vendons rien mais nous achetons tout : la connexion, le loyer, l’électricité et la communication. C’est justement pour trouver une solution à cette problématique qu’Afreepress a pris l’initiative qui nous réunit ici aujourd’hui », a-t-il relevé.

L’initiative est à féliciter. Tels sont les premiers mots du président du CONAPP. « Je suis très bien placé pour savoir que nous sommes dans un secteur très difficile en termes de ressources. Le financement de l’Etat à la presse étant très insuffisant, nous sommes dans une espèce de structure informelle où on cherche de l’argent dans une sorte de mendicité. Il faut réfléchir à tous les moyens qui nous permettent de développer nos organes et c’est là que cette initiative a notre soutien »,a souligné M. Agboh-Ahouélété.

Très prochainement, des communiqués et visuels seront lancés dans les différents médias pour mettre à la disposition des bonnes volontés un numéro Flooz, un compte bancaire et un compte Paypal par lesquels les différents apports seront faits. Cette partie technique de cette campagne est prise en compte par la société PROMOSTIC.

Nouveau moyen de former et d’informer le public, la presse en ligne africaine vit difficilement de ses moyens, tant elle publie des informations accessibles à tous. Au Togo, les annonceurs ne se bousculent pas sur le net. Cette situation se double d’une connexion internet lente et des coupures intempestives d’électricité.

Pour rappel, l’Agence de presse bilingue Afreepress met à la disposition du public internaute des informations depuis janvier 2012. Elle est disponible au www.afreepress.info.

Gabriel B.



Autres titres
Togo Le projet de transformation agro-alimentaire du Togo bénéficie un appui de la BAD 
Togo PND : Le Togo vise une croissance économique de 7,6% d'ici 2022 
Togo Komi Sélom Klassou : « Le PND reste désormais le seul cadre de référence pour le développement du Togo » 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com