AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Grossesses en milieu scolaires : des chiffres inquiétants enregistrés dans les préfectures d’Agou et de Kloto.




iciLome | | Commenter |Imprimer

Sur la période 2013-2016, 374 cas de grossesses en milieu scolaire ont été enregistrés dans les préfectures d’Agou et de Kloto. Une statistique présentée par Kossi Woakadan, chef section vie scolaire à l’inspection de l’enseignement secondaire général de Kpalimé.

Les détails donnés par Kossi Woakadan inquiètent et doivent interpeller les acteurs dans le domaine de l'éducation.

« Au 1er cycle du secondaire de l’année 2013-2014, il y a eu 81 cas de grossesses dont 24 ont poursuivi les cours dans leur état, 57 ont abandonné les cours et 3 ont avorté », a-t-il relevé.

Et de continuer : « Au 2ème cycle du secondaire, on a dénombré 19 cas de grossesses dont 10 ont poursuivi les cours, 7 ont abandonné et 2 cas d’avortement ».

Egalement, sur la période 2014-2015, beaucoup de cas de grossesses ont été signalés. « Au cours de l’année scolaire 2014-2015, il a été dénombré 21 cas de grossesses en 6ème, 23 cas en 5ème, 50 cas en 4ème et 38 cas en 3ème. Dans ce lot, 44 élèves ont poursuivi les cours, 78 ont abandonné et il y a eu 7 cas d’avortement », a enregistré l'étude.

Il en est de même pour le second cycle. « Au second cycle, il a été identifié 13 cas en Seconde, 28 en Première et 14 en Terminale. Au cours de la même année, 12 ont poursuivi les cours, 23 ont abandonné et 10 avortements », a fait remarquer le chef section vie scolaire à l'inspection secondaire général de Kpalimé.

Sur la période 2015-2016, des cas de grossesses ont été également relevés. « Au cours du 1er trimestre de l’année 2015-2016, 13 cas de grossesses ont été dénombrées en 6ème, 12 en 5ème, 25 en 4ème, 21 en 3ème, 7 en 2nde, 5 en 1ères et 14 en Terminales », a noté la statistique.

Des chiffres alarmants qui doivent appeler à plus de sensibilisations des éleves. Ils doivent être éduqués davantage sur les mesures contraceptives pour ne pas se voir leurs cursus scolaires arrêtés.

A.G



Autres titres
Maroc Prix du "meilleur enseignant au monde" : Charif Hamidi dans la course 
Gabon Année académique 2018-2019: les inscriptions et réinscriptions ouvertes 
Togo Université de Lomé : Ecoles doctorales, un an de fonctionnement sans accréditation ministérielle 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com