AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Décentralisation / Mobilisation : Un 'Plan Marshall' pour l'opposition ?


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

Image illustrant une manifestation du CAP2015

La dernière rencontre entre le chef de l'Etat et les chefs traditionnels a été la sonnette d'alarme. Unanimement, l'opposition se sent frustrée et mise à l'écart des préparatifs aux élections locales. du coup, elle multiplie des actions pour une décentralisation inclusive. Mais de quels atouts dispose cette opposition pour ramener le gouvernement à la raison?

Les récentes sorties médiatiques de l'opposition n'ont été que pour dénoncer et condamner ce qu'elle qualifie de "démarche unilatérale du gouvernement" sur la question de la décentralisation.

La décentralisation est-elle impossible au Togo ? Heureusement qu'on s'éloigne à petit coup d'une telle appréhension. Mais une chose est de décentraliser, une autre est de bien le faire. Et bien faire les choses ne fait tellement pas partie des réalités politiques au Togo.

Après une dizaine d'années de promesses et de verbiages, le gouvernement togolais se lance soudainement dans le processus devant conduire à cette décentralisation. A peine le processus amorcé, que les frustrations fusent dans tous les sens, les uns et les autres (les partis de l'opposition surtout) se sentant exclus du processus.

Mais s'il est évident que le régime cinquantenaire met les bouchées double pour faire pencher toutes les chances de son côté, c'est encore consternant de constater que l'opposition ne dispose quasiment plus de cartes pour faire pression. Le rapport des forces n'est donc pas équilibré.

Le Cap 2015, au cours de sa dernière sortie, n'a pas réussi à convaincre l'opinion sur ses moyens de pression devant un régime renfermé sur lui-même, prêt à tout pour se maintenir au pouvoir. la question a dû revenir à plusieurs reprises en conférence de presse, mais sans satisfaction aucune.

A l'Assemblée Nationale, les moyens d'action de l'opposition sont limités, et habituellement, il ne reste plus que la rue pour exercer cette pression, mais là aussi, depuis quelque temps, on observe une démobilisation criarde.

Paradoxalement, les militants vivent dans l'espoir d'un "plan marshall" qui permettra à l'opposition de créer la surprise pour ces locales à venir, histoire de poser les bases solides d'une alternance à l'horizon 2020.

A.L



Autres titres
Togo "Les Démocrates" : Nicodème Habia remercie ses soutiens 
Togo La marche du 27 avril interdite par Payadowa Boukpessi 
Mali Communiqué de la Primature 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com