AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Libye Le gouvernement d-union nationale dénonce une violation de son territoire par la France


Politique

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le gouvernement d’union nationale en Libye a dénoncé la violation de son territoire par la France après l’annonce de la mort de trois militaires français en Libye.


Dans un communiqué publié sur son compte Face-book, ce gouvernement a exprimé son indignation après la déclaration française faisant état, pour la première fois, de présence de forces militaires françaises en Libye.

« Les constantes maintes fois réitérées comprennent le respect de la souveraineté libyenne et le rejet total de la violation de l’intégrité territoriale du pays », a indiqué le gouvernement appuyé par les grandes puissances, y compris la France.

Des centaines de personnes ont participé mercredi à des manifestations dans plusieurs villes libyennes, notamment à Tripoli et Missrata (200 kilomètres à l’est de Tripoli), quelques heures après la déclaration française.

Le président François Hollande avait annoncé mercredi la mort de trois soldats français lors d’un incident sur leur hélicoptère pendant une « mission d’investigation grave » en Libye.

Le gouvernement d’union nationale a expliqué qu’il accueille favorablement « toute aide émanant des pays amis et frères dans la guerre contre le groupe Etat Islamique (DAECH) tant que cela reste dans le cadre d’une demande de la Libye et en coordination avec elle.

« Cela ne justifie aucune intervention sans notre accord, notre coordination et sans respect de l’intégrité territoriale libyenne », a-t-il ajouté.

Le gouvernement dirigé par Faez Essarraj a indiqué avoir pris contact avec les autorités françaises pour savoir les « causes et péripéties » de la présence militaire française et son ampleur.



Autres titres
Togo Nicodème Habia fait le bilan de sa tournée en Europe 
Cameroun Paul Biya candidat à sa propre succession à la présidentielle 2018 
Togo « Atchadam zewa » : La Présidence enfle la polémique, le PNP indifférent 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com