AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Visite de Talon au Nigeria et rentrée scolaire à la une des quotidiens béninois


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La troisième visite au Nigeria du président béninois, Patrice Talon, et la rentrée des classes effectuée la veille font, ce mardi, les choux gras des quotidiens béninois.


«Tête-à-tête Talon-Buhari sur la levée de tous les obstacles au commerce: Bonne nouvelle pour le Bénin et le Nigeria», apprécie d’emblée La Presse du Jour.

Selon le confrère, cette troisième visite du président béninois au Nigeria a offert aux deux parties, l’opportunité, sur le plan bilatéral, d’échanger sur les relations «économiques et commerciales bénino-nigérianes et d’explorer les voies et moyens de les renforcer et de les diversifier, notamment à travers la levée de tous les obstacles au commerce, dans l’esprit des liens séculaires d’amitié et de fraternité qui unissent les deux pays ».

S’attachant au communiqué du ministère des Affaires étrangères, le journal note que cette visite a également été l’occasion, au plan communautaire, de convenir d’actions à mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs d’intégration régionale convenus dans le cadre de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

«Renforcement de la coopération avec le Nigeria: Talon à nouveau à Abuja», note Fraternité.

Pour l’Informateur, ce déplacement de Talon va renforcer les relations commerciales bénino-nigérianes.
«Talon est reparti au Nigeria », lance sans commenter Le Matinal.

«Rentrée scolaire 2016-2017: L’école s’éveille avec ses difficultés », titre La Nation.

Faisant l’inventaire du premier jour de reprise des classes, le quotidien du service public note que de Cotonou à Parakou en passant par Abomey, Bohicon, Lokossa, Porto-Novo, la réouverture des classes dans les écoles et établissements est effective avec des fortunes diverses.

Et au canard de détailler que si dans le public, on traîne encore les pas, mettant par endroits au point les derniers préalables avant la reprise des cours, dans le privé, les cahiers reçoivent déjà les premiers jets d’encre.

«Mais à l’heure des grandes réformes annoncées dans le monde scolaire, l’eau dicte aussi sa loi par endroits », poursuit la Nation.

« Effectivité de la rentrée scolaire: les réalités de la reprise» : résume pour sa part Le Matinal qui constate sur le terrain que « les autorités ont mis les bouchées doubles pour que les cours démarrent aussitôt. Mais seulement, elles doivent tenir compte des réalités qui diffèrent d’un établissement à un autre, en commençant par Cotonou ».

«Une rentrée scolaire perturbée par inondations et sit-in », résume la Presse du jour.

«Une rentrée avec des grincements de dents : quand l’eau bloque le bon démarrage», titre par ailleurs en manchette La Nouvelle Tribune.

«Année scolaire : 150 millions de FCFA aux établissements privés en terme de subventions de l’Etat», révèle l’Economiste, le journal spécialisé en économie.

Sur le plan politique, les journaux évoquent l’élection du promoteur de presse, Charles Toko à la tête de la mairie de Parakou. Fraternité, La Nation, la Presse du Jour et le Matinal notent que Charles Toko a été plébiscité par 23 conseillers municipaux sur 24 pour succéder au maire Karimou Souradjou, destitué pour mauvaise gestion.

Toujours dans l’arène politique, Matin Libre se charge de répertorier certaines personnalités politiques qui ont disparu du devant de la scène politique.

« Les portés disparus », titre le journal qui placarde à sa une les photos de six acteurs politiques de premier plan.

Au rang de ceux-ci figurent, Janvier Yahouédéou, député stratège politique, Célestine Zanou, directrice de campagne de du candidat Abdoulaye Bio Tchané, Mathurin Nago, ancien président de l’Assemblée nationale et soutien politique de Sébastien Ajavon à la présidentielle de 2016.

Issa Salifou, homme d’affaires et chef de parti politique, Soumanou Djemba et Barthelemy Kassa, deux anciens ministres de Boni Yayi connus pour leurs déclarations tapageuses sont également « portés disparus ».

«Deux Béninois dans le nouveau gouvernement du président Ali Bongo au Gabon », nous apprend, en outre, La Presse du jour.



Autres titres
Togo Le Prof Osseni Tijani a tiré sa révérence 
Inter Le chef de l'ONU présente ses 12 domaines d’action pour 2018 et insiste sur la nécessité d'autonomiser les femmes 
Inter Le chef de l'ONU présente ses 12 domaines d’action pour 2018 et insiste sur la nécessité d'autonomiser les femmes 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com