AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Interdiction de prières dans les rues: la communauté musulmane conteste


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Une mesure d’interdiction d’occupation des voies publiques lors des prières de vendredi passe mal auprès des fidèles d’Allah. La communauté musulmane du Bénin a dit son opposition à ladite décision.

L’Interdiction d’utiliser la devanture des mosquées durant le temps de prière de vendredI faite par le préfet du Littoral Modeste Toboula, fait polémique. En conférence de presse ce lundi 30 janvier, la communauté musulmane dans un message officiel délivré par l’Imam Abdul Jelil, désapprouve la décision de l’autorité préfectorale. "Il est impératif d’éviter les provocations", prévient l’Imam Abdul Jelil.

Pour la communauté musulmane, les occupations de voies publiques pour les prières du vendredi, ne troublent en rien l’ordre public. " Il est vrai que le gouvernement veut développer le Bénin mais il doit le faire avec les béninois et pour les béninois dans le souci de leurs libertés de culte, de justice et de paix ".

" Quand on nous demande de ne pas prier dehors, ça veut dire que 90% n’ont qu’à rester chez eux. En faisant rester 90% de ceux qui doivent venir à la mosquée chez eux, c’est comme si on nous demandait de ne plus prier ", explique le député Issa Salifou.

Elle soutient que "prier pendant une heure de temps ne peut être assimilé à une emprise sur le domaine public… Il ne faudrait pas que l’on interdise demain aux catholiques d’utiliser le domaine public pour leur chemin de croix, sous le fallacieux prétexte d’emprise sur le domaine public ".

Pour trouver une solution entre les musulmans et le préfet du Littoral Modeste Toboula, les regards sont tournés vers le numéro 1 Béninois, Patrice Talon.

La communauté musulmane a toutefois rappelée au Gouvernement et à tous les exécutants de sa politique que le vendredi est un jour de fête pour les musulmans. En attendant, elle invite " tous les musulmans sur toute l’étendue du territoire national d’aller prier les vendredis, jour de fête en Islam, dans le calme et dans le seul but d’aller satisfaire à leurs obligations religieuses et de plaire à Allah, le créateur des cieux, de la terre et des espaces intermédiaires ".

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Burkina-Faso SALIFOU DIALLO, L’HOMME DU PEUPLE: LE PIC DU NAHOURI POUR LE RAMENER 
Togo Ouverture de la 1ère édition de la foire « village tabaski » 
Burkina-Faso Religion: la fête de Tabaski célébrée le 1er septembre 2017 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com