AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin La cour d’assises d’Abomey tient sa première session du 30 mai au 30 juillet




AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Au total, 30 dossiers sont en jugements à la cour d’appel d’Abomey. Ces procès s’inscrivent dans le cadre de la première session de l’année 2017de la cour d’assises.

Du 30 mai au 30 juillet prochain, une trentaine de dossiers seront examinés et élucidés. « Pendant 30 jours, magistrats, greffiers, avocats, jurés et personnel d’appuis travailleront de façon soutenue pour élucider les circonstances dans lesquelles certains crimes ont été commis dans le ressort de la juridiction d’appel d’Abomey », a indiqué Pierre Ahikpon, Procureur de la cour d’appel d’Abomey, lors d’un point de presse.

Au cours de cette session, trente (30) dossiers impliquant une quarantaine d’accusés, seront examinés. De façon détaillée, le point des infractions déférées à la censure de la cour d’assises se présente comme suit :
- Vingt et un (21) dossiers de crime de sang (assassinats, meurtres, coups mortels dont 02 parricides) ;
- Cinq (05) dossiers de viol dont 02 sur mineures ;
- Un (01) dossier de pratique de charlatanisme ;
- Un (01) dossier d’empoisonnement ;
- Un (01) cas de coups et blessures volontaires ayant entrainé une infirmité permanente ;
- Et un (01) dossier d’incendie volontaire.

Il convient de préciser que certains cas d’assassinat sont précédés ou suivis de vols à mains armées ou commis en bandes organisées. L’analyse du rôle de cette session montre que les crimes de sang dans leur diversité et leur complexité tiennent le haut du pavé.
Cette situation révèle un malaise et doit interpeller la conscience de tous. Ces diverses infractions de nature criminelle sont commises dans différentes communes des 04 départements (Zou, Collines, Mono et Cou) relevant du ressort de la cour d’appel d’Abomey.

Les audiences de la cour d’assises étant publiques et les débats qui y sont menés, particulièrement riches d’enseignement donc instructifs, « nous invitons les populations à y assister massivement. C’est l’occasion pour elles de découvrir et de comprendre les modes opératoires utilisés par les criminels afin de se prémunir contre leurs agissements ou les dénoncer ».

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Togo Une autre plainte contre Yark Damehame et Passou Tchakébéra en Suisse 
Togo Eugène Attigan libéré par grâce présidentielle 
Togo CPI accuse réception de la plainte contre le ministre Yark Damhame 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com