AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ouganda Le président ougandais veut modifier la Constitution


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Le président ougandais Yoweri Museveni, depuis le début de la semaine, a entrepris une tournée pour expliquer les bienfaits d’amender la Constitution afin de permettre que les procédures d’achat de terres soient simplifiées.

Le foncier en Ouganda est un sujet très délicat. Mais le président ougandais a besoin de terres pour sa politique des grands travaux. Des expulsions ont déjà commencé et engendrent de violences que probablement le régime n’a vu venir.

C’est pour mieux se faire comprendre et expliquer à ses compatriotes la nécessité de cette réforme qu’il a décidé de sillonner le pays. L’exercice a consisté dans un premier temps à faire le tour des radios locales.

A l’ouest du pays, et sur les plateaux des radios, rapporte rfi.fr, le président n’aborde pas le sujet directement. Il passe par des détours avant d’inciter finalement sur l’urgence de modifier la loi fondamentale sur le foncier.

Il précise qu’« Il y a un comité qui se réunira et qui décidera si la personne a été escroquée ou non lors de l’achat de ses terres », explique-t-il. Et de tacler ses détracteurs : « Ce n’est pas dans la loi actuellement. Donc ces personnes qui disent que la Constitution ne doit pas être changée ont tort ».

Les réformes qu’il propose mentionnent que toutes les négociations de vente ou d’achat ne se feront qu’après que l’Etat a pris ce qui doit lui suffire pour les grands travaux. Une modification qui ne passe pas. Le projet est bloqué à l’Assemblée. Les conflits éclatent.

Dans ses envolées, le président autoritaire accuse les médias de faire peur aux populations et de les tromper en leur expliquant que les réformes créeront des conflits. Des députés de son parti même qui ne sont pas convaincus par son idée sont même taxés de ne pas privilégier les intérêts généraux.

Dans son projet, beaucoup soupçonnent le président d’y inclure finalement la suppression de la limite d’âge pour se représenter. Les nouvelles élections étant prévues en 2021.

L'AUTEUR
A.H.


Autres titres
Togo Chronique des droits humains 
Togo Faure Gnassingbé attendu à Abidjan ce lundi 
Togo Mobilisation contre le pouvoir Faure Gnassingbé : Le peuple décidé à atteindre sa « Terre promise » ! 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com