AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Cameroun La rentrée scolaire fait de la résistance à la une des journaux camerounais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Une rentrée scolaire préoccupante dans les régions frondeuses anglophones, où des émeutes ont été signalées la veille et sur lesquelles se penchent les journaux camerounais parus mardi : de quoi négliger la quasi-élimination de la sélection de football au Mondial 2018.

Rendus au retour à l’école, le taux des inscriptions des élèves atteint à peine les 10% en zone anglophone, rapporte The Guardian Post, surtout dans l’enseignement privé laïc et confessionnel où la réalité des «villes mortes» décrétées par les sécessionnistes ne se dément pas.

C’est une véritable «rentrée en colère», constate Le Quotidien de l’Économie : très peu d’élèves ont repris, lundi 4 septembre, le chemin des classes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest», particulièrement dans la ville de Bamenda, où règne une forte tension et avec un grand déploiement de l’armée.

«Kumbo à feu et à sang», titre Mutations, qui, tout en constatant par ailleurs «une rentrée timide» à travers le pays, fait état d’un véritable climat d’insurrection, dans cette autre cité du Nord-Ouest où des irréductibles sécessionnistes semblent également avoir trouvé un terrain d’exercice fertile.

Selon Le Jour, les émeutes de Kumbo ont fait un mort et plusieurs blessés, suite à des affrontements entre gendarmes et assaillants.

«Nonobstant les assurances des pouvoirs publics, la rentrée scolaire a été boudée notamment dans le Nord-Ouest où la situation est très tendue. Et les ‘’villes mortes’’, qui s’étirent dans le temps, imposent qu’on discute enfin des questions qui fâchent», analyse, dépité, Émergence pour qui 10 mois de paralysie, «ça fait trop» pour un pays déjà laminé par la récession économique.

Un qui n’a pas vu les choses de la même façon, c’est le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune qui affirme que 4,5 millions de jeunes Camerounais «ont repris le chemin de l’école hier sur toute l’étendue du territoire, y compris les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest» où les ministres de l’Éducation de base et des Enseignements secondaires ont personnellement lancé ladite année scolaire.

Et voilà que le Nigeria, après avoir laminé les «Lions indomptables» quatre jours avant (4-0), revient leur dicter sa loi à Yaoundé, la capitale du pays lundi (1-1) : de quoi susciter à peine quelques lignes larmoyantes.

«Le Cameroun n’ira pas à la Coupe du monde», résume sobrement Le Jour ; «Le Cameroun éliminé», prolonge Mutations ; «Le Cameroun ne sera pas en Russie», confirme Émergence qui ne voit pas par quelle alchimie les champions d’Afrique en titre pour composter le ticket pour le Mondial 2018.

Pour Cameroon Tribune, les «Lions indomptables» ont simplement été «tenus en échec» sur leurs propres installations en concédant «un nul pour l’honneur», compromettant définitivement leurs chances d’être au rendez-vous du plus grand événement sportif planétaire.



Autres titres
Côte D'Ivoire Vente de migrants aux enchères en Libye : le ministère ivoirien des affaires étrangères exige une enquête pour situer les responsabilités (Communiqué) 
Togo Mivasocial et BazaBaza Corp. : Aidez-nous à nourrir les ophélins du Togo le jour de Noel 
Sénégal Vente sur le territoire libyen de migrants originaires d’Afrique subsaharienne: Le Communiqué du gouvernement du Sénégal 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com