AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Gouvernement et enseignants : De report en report…


Société

iciLome | | 3 Commentaires |Imprimer

Jeudi, le gouvernement et la coordination syndicale des enseignants ont discuté. Partis pour aborder les vrais points liés aux revendications des enseignants, la rencontre a plutôt annoncé d’autres rencontres futures, qui serviront de cadre d’autres discussions.

L’occasion a été pour le gouvernement, de faire un exposé sur ce qu’il appelle les avancées depuis le début des mouvements de grèves dans le monde éducatif.

Un exposé qui soutient que de 2005 à 2017, pour la catégorie A1, le salaire de départ à la retraite a connu un accroissement de 85,10%, 59,35% en 2005 à 92,76% en 2017 pour la catégorie A2. Dans la catégorie B, les chiffres donnent 58,89 % en 2005 à 99,24%, la catégorie C de 70,81% à 123,98 % et la catégorie D de 117,18% à 171,97%.

Le statut particulier de l’enseignant, le cas des enseignants du secteur confessionnel, des volontaires, l’augmentation des primes de rentrée et de bibliothèque, la restitution des prélèvements aux salaires des enseignants etc. sont passés presqu’en sourdine puisque le gouvernement entend ouvrir un autre cadre de discussions les jours à venir pour, dit-il, y trouver des solutions durables.

C’était aussi l’occasion à Komi Klassou et ses collaborateurs de faire une présentation sur le document portant statut particulier des enseignants, l’autre point qui tient à cœur la coordination syndicale.

«Un nouveau de cadre de discussions va être mis en place d’ici la semaine prochaine pour prendre en compte les problèmes qui minent le secteur de l’éducation depuis des années », a expliqué le premier ministre.

Et le porte-parole de la CSET de rappeler que «c’est le statut particulier qu’on doit mettre à la disposition des enseignants. Nous avons dans ce document certains articles amendés qui n’ont pas été intégrés. Et surtout la question des primes qu’on doit exprimer en tenant compte de la disposition du statut général. Ces primes doivent être en pourcentage ».

Pourvu que l’école reprenne sans plus de perturbations.

A. Lemou



Autres titres
Togo Le Prof Osseni Tijani a tiré sa révérence 
Inter Le chef de l'ONU présente ses 12 domaines d’action pour 2018 et insiste sur la nécessité d'autonomiser les femmes 
Inter Le chef de l'ONU présente ses 12 domaines d’action pour 2018 et insiste sur la nécessité d'autonomiser les femmes 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 3   TOUGNOWOU | Dimanche, 14 Janvier 2018
  Dire qu'il y a le professeur TCHAKPELE là bàs et que ça se passe ainsi je n'en crois pas à mas yeux.FAURE MUST GO .Nous voulons un pacte social nouveau sans ce Faure.

 2   Le Vrai Jay Bon Jeu | Vendredi, 12 Janvier 2018
  Réponse à 1-El Niño
  Il va "Oser" dire koi ??? ce frodeur faure ???
Avec le mouroir de CHU qui fait le tour du Monde alors que lui meme ou/et son 1er ministre vont se faire soigner a' CHU " Sylvanus Olimpio de Paris !!!!! Hiiiiiiiii.............!!!!!

Donc il va Oser dire Koi ??
s'il a des couilles qu'il nous les montres ses gros Avocats de Couilles !!!Hiiiiiii

 1   El Niño | Vendredi, 12 Janvier 2018
  Donald Trump a traité les pays africains et Haiti de pays de merde.
Pourquoi Tchalévi Simple que se dit pseudo-président de la Cédeao ne peut-il pas au moins condamner ces propos?
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com