AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Lomé : Ces barrages militaires qui créent des bouchons


Politique

iciLome | | 6 Commentaires |Imprimer

Ce samedi 13 janvier connaîtra des manifestations sur toute l’étendue du territoire, tant que côté du parti au pouvoir que celui de l’opposition. Mais dans la capitale, seule l’opposition battra le pavé. Depuis l’aube, un dispositif sécuritaire intensifié absorbe les grands axes de Lomé.

C’est donc la circulation qui souffre de cet état de siège presque, puisque les militaires de la garde présidentielle appelés bérets verts munis de fusils et de matraque tiennent les rues de la capitale jusqu’au coup.

A certains endroits, ils restent retranchés comme pour fuir le regard des populations, comme à Adewui ou une vingtaine occupent le long de la clôture de l’université de Lomé, à seulement une centaine de mètre du carrefour CCP, l’un des endroits où les militants de l’opposition tiennent leur rassemblement avant de démarrer la marche.

C’est toujours comme cela que ça se passe à chaque manifestation de l’opposition à la différence qu’aujourd’hui, les effectifs des militaires, gendarmes et policiers déversés dans la capitale ont grossi.

Le long de la nationale N°1, précisément à Agoè-stade, les barricades font la loi sur la route. Alors que de longs bus sont affrétés au convoiement des militants vers Tsévié pour la marche du parti au pouvoir, UNIR, les barricades au niveau du stade troublent énormément la circulation. Les routes sont étroites et les forces de sécurité en rajoutent.

Pour l’instant, l’interdiction du passage aux militants habillés en rouge comme à l’accoutumée n’a pas encore démarré.


A.Lemou



Autres titres
Togo La Coalition appelle les femmes à descendre massivement dans la rue ce samedi 
Togo Alpha Condé propose le 23 janvier pour l'ouverture du dialogue, Lomé n'a pas d'objection 
Togo La crise togolaise au menu d’une conférence-débat à Abidjan 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 6   TexasAllosaurus | Samedi, 13 Janvier 2018
  C'est cela le rôle des forces armées ? Se munir de bâtons pour molester les citoyens en quête de liberté ? C'est cela UN PAYS DE MERDE dont parle le président américain.

 5   NUKEBEYANYEO | Samedi, 13 Janvier 2018
  REGARDEZ CES SAUVAGES QUI SOUFFRENT COMME LEURS FRERES ET SOEURS CIVILS MAIS QUI AGISSENT COMME DES BETES SAUVAGES LACHEES DANS LA NATURE. ILS SONT INCONSCIENTS, NAIFS, MANIPULES. REVEILLEZ-VOUS POUR DEFENDRE LES POPULATIONS EN DETRESSE COMME VOUS. VOUS FAITES HONTE A VOS PROGENITURES. PENSEZ A L'AVENIR DE VOS ENFANTS QUI PEUVENT DEMAIN DEVENIR AUSSI PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE QUI N'EST PAS DESTINE A LA FAMILLE GNASSINGBE SEULE QUE VOUS SOUTENEZ BECS ET ONGLES COMME DES MOUTONS. ECOUTEZ LE PEUPLE MEURTRI DONT VOUS ETES ISSUS. VOYEZ-VOUS LA MISERE, LE MALHEUR AUTOUR DE VOUS A CAUSE DE L'ENTETEMENT D'UN PETIT DICTATEUR SANGUINAIRE QUE VOUS SOUTENEZ ?

 4   boom | Samedi, 13 Janvier 2018
  @obi , laisses la pouffiasse Gnarou chialer comme d'hab car c'est son passe temps

 3   abawe | Samedi, 13 Janvier 2018
  A.lemou est t'il tn vrais nom ou tu l'as prête aux digne fils kabye? Pour te rafrechir ta mémoire de rat permet que je te dise qu'on a tt les moyens pour arrêter vos terroristes qui s'organisent depuis votre fameux 19 août 2017.

 2   obi | Samedi, 13 Janvier 2018
  Réponse à 1-GNAROU
  Arrête de chialler même a agodekê sur la route d'aneho c'etait la même chose.j'ai l'impression que chez vous a unir vous allez a l'ecole du mensonge quoi! Maboule congeler

 1   GNAROU | Samedi, 13 Janvier 2018
  Quel CHARABIA !!??
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com