AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Le rejet de la loi sur le droit de grève au menu des quotidiens béninois


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le rappel à l’ordre par la Cour constitutionnelle des députés béninois qui ont voté la suppression du droit de grève, fait la une des quotidiens de ce jour.

« Suppression du droit de grève, voici la décision rendue par la Cour qui rappelle les députés à l’ordre » titre le Télégramme qui affiche dans ses colonnes l’intégralité de la décision rendue par les sages de la Cour.

« Décision DCC 18-001 sur le retrait du droit de grève, la Cour corrige ! » affiche en manchette La Dépêche.

L’Opinion Aujourd’hui en fait aussi sa manchette : « Instabilité politico-juridique, à chaque cour sa jurisprudence ! », titre le journal affirmant que des avocats dénoncent un rétropédalage et une insécurité juridique patente.

« Revirement jurisprudentiel de la décision de la Cour, Holo ouvre la grève aux militaires, policiers, gendarmes et douaniers » titre Notre Temps affirmant qu’« en 2011, le droit de grève avait été retiré aux disciples de St Mathieu sans la moindre controverse. C’est pathétique que seulement quelques années plus tard, la même Cour avec pratiquement les mêmes acteurs, en donne un avis contraire ».

« Décision DCC 18-001 du 18 janvier 2018, la Cour constitutionnelle dans une antinomie inquiétante », titre de son côté le quotidien l’Autre Vision. Il rappelle les observations de Me Charles Badou dans les colonnes de La Nouvelle Génération où il estime que « La Cour est allée au-delà de ses prérogatives ». Les 4 Vérités en parle aussi en titrant : « Décision DCC 18-001 au sujet du retrait du droit de grève, Me Badou relève des incohérences ».

Des propos d’un avocat à un autre, Le Soleil Bénin Info titre : « Décision de la Cour constitutionnelle contre le retrait du droit de grève au Bénin, Me Bastien Salami dénonce une instabilité juridique ».

Le quotidien Le Challenge en conclut qu’après la décision de la Cour sur le retrait du droit de grève, des praticiens du droit s’insurgent et relèvent des insuffisances.

Le quotidien Les Pharaons fait remarquer que « pour une sortie de crise, le gouvernement rencontre les délégués syndicaux ce mardi. Pour apaiser la tension sociale, le président Patriace TALON reçoit les syndicats demain », titre ce quotidien.

Mais malgré cette mesure d’apaisement, La Nation titre : « Décision de la Cour constitutionnelle sur le retrait de droit de grève: Les Centrales et Confédérations syndicales ne démordent pas ».

Le journal explique que « Le verdict de la Cour constitutionnelle sur le retrait du droit de grève ne désarme pas les centrales et confédérations syndicales. Leurs secrétaires généraux sont unanimes pour dire que la grève se poursuit bien que la Cour constitutionnelle ait cassé les dispositions sur le retrait du droit de grève à certains fonctionnaires de l’administration publique dont les magistrats, votée récemment par les députés à l’Assemblée nationale. »



Autres titres
Togo La jeunesse de Danyi réclame le développement de sa localité 
Algérie Interdiction du port du nijab dans l’administration 
Togo M. Adjévi da Silveira Comlan : « La vieillesse se prépare » 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com