AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Une semaine de prière pour la paix au Togo


Société

iciLome | | 10 Commentaires |Imprimer

La crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis plus de 5 mois inquiète au plus haut point le clergé togolais. En ces périodes de carême et pour implorer la bénédiction de Dieu sur le pays, la Conférence des Évêques du Togo (CET) demande aux Chrétiens, surtout Catholiques, d'observer une «semaine de prière intense » à compter du vendredi 16 février 2018.

« Chers frères et sœurs, en ce mercredi des Cendres, commence pour l’Église le temps liturgique du Carême. Une fois encore, le Seigneur nous accorde la grâce de nous engager dans un cheminement de conversation intérieure à travers la prière, le jeune et l'aumône.(...) Nous Voulons également que ce soit un temps de prière intense pour notre pays qui, depuis quelques mois, traverse une crise sociopolitique profonde.

Pendant une semaine, du vendredi 16 au vendredi 23 février 2018, tournons-nous ensemble, dans une attitude de repentance et d'humilité vers le Dieu compatissant et miséricordieux pour implorer son pardon et sa lumière. Supplions-le de nous débarrasser de tous les liens qui entravent notre vivre ensemble et compromettre notre unité. Implorons sa lumière et sa sagesse sur les protagonistes du dialogue annoncé afin qu'il s'ouvre des perspectives sérieuses de dénouement de la crise », lit-on dans une lettre signée par Mgr Benoît Alowonou, Président de la Conférence des Évêques du Togo (CET).

Les prières se feront dans toutes les paroisses du Togo. Et ce, selon le programme du curé de chaque paroisse. Entre autres prières, l'adoration au Saint Sacrement, le Chemin de croix « pour invoquer sur le Togo les mérites de la passion et de la résurrection du Christ», et la messe.

Vendredi 23 février, dernier jour de prière, la CET invite tous les Chrétiens à observer «une journée de jeûne et de prière pour la paix dans le monde (tel que recommandé le Saint-Père) et solliciter Dieu le Père, infini en sa miséricorde, la conversion des cœurs, surtout ceux qui détiennent le sort de notre pays et ceux qui en sont impliqués d'une manière ou d'une autre».


A. Godfrey



Autres titres
Au Soudan du Sud, les menaces à la liberté d’expression compromettent les efforts pour une paix durable (ONU) 
Mauritanie Le HCR se félicite de la délivrance de certificats de naissance aux réfugiés maliens au camp de Mbera 
Sénégal Circulation interurbaine: vers l’interdiction de rouler la nuit 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 10   Saint Vodou Aguê | Dimanche, 18 Février 2018
  Réponse à 8-HEVIESSO
  Dieu des ancêtres vous béni mon frère véritable citoyen africaine

 9   Saint Vodou Aguê | Samedi, 17 Février 2018
  Réponse à 7-Peuple humilié
  Je ne veux pas m investir dans une débat stérile.
Les noirs sont désorientés, ils sont perdus.

Quand les noirs adressent leur prière aux juifs pédophiles , ils ne sont plus protégés, c est malheureux.

 8   HEVIESSO | Jeudi, 15 Février 2018
  Réponse à 7-Peuple humilié
  Les faux dévots qui sont en train de prier sont ceux-là mêmes qui, la nuit tombante, vont consulter les bokonon. Quelle hypocrisie. On vous dit de revenir aux dieux de vos ancêtres au lieu de vous coller aux dieux des autres.Vous dites bien Dieu d'Israël non! Donc ce n'est pas le vôtre. Israël a la bible dans une main et le AK47 dans l'autre main. A méditer. Depuis 1990 on n'arrête pas de jeûner, de prier, etc au Togo.Mais le baobab est toujours là.Donc chercher la solution ailleurs.

 7   Peuple humilié | Jeudi, 15 Février 2018
  Réponse à 4-Saint Vodou Aguê
  Où etait Vodou ague quand faure gnansigbe massarait tes freres et soeurs?

Des vodoux parresseux et inutiles.

 6   El Niño | Jeudi, 15 Février 2018
  Réponse à 2-SIOUCOPE
  Lu pour vous:

© koaci.com- Mercredi 14 février 2018 -Le très controversé président Rechercher président sud-africain Jacob Zuma Rechercher Jacob Zuma a annoncé mercredi soir sa démission Rechercher démission "avec effet immédiat", se pliant aux ordres de son parti, le Congrès national africain (ANC) apprend Koaci de sources officielles.

"J'ai décidé de démissionner du poste de président Rechercher président de la République avec effet immédiat, même si je suis en désaccord avec la direction de mon organisation", a déclaré M. Zuma lors d'une allocution retransmise en direct à la télévision.

"Je dois accepter que mon parti et mes compatriotes veulent me renvoyer", a-t-il ajouté, assurant avoir "toujours été un membre discipliné de l'ANC".

Après des semaines de tractations et de réunions, le parti au pouvoir avait exigé mardi la démission Rechercher démission du président Rechercher président Zuma, empêtré dans des scandales de corruption.

Faute d'une réponse de sa part, le parti avait décidé mercredi à la mi-journée de le forcer à quitter le pouvoir, en annonçant le vote dès jeudi d'une motion défiance dont l'issue ne faisait aucun doute.

"J'ai été contraint de démissionner en raison de la motion de défiance", a expliqué le président Rechercher président lors de son allocution.

Le pouvoir de Jacob Zuma Rechercher Jacob Zuma a commencé à vaciller depuis l'élection en décembre à la tête de l'ANC du vice-président Cyril Ramaphosa, qui avait axé sa campagne sur la lutte contre la corruption.

Ce dernier était déterminé à pousser au plus vite vers la sortie le président Rechercher président Zuma, devenu trop encombrant en vue des élections générales de 2019.

Conformément à la Constitution, Cyril Ramaphosa est devenu le président Rechercher président de la République par intérim dès la démission Rechercher démission de Jacob Zuma. Le parlement doit encore, dans les trente jours, l'élire formellement à ce poste.

L'élection devrait être organisée d'ici vendredi.

Sources: KOACI

 5   Clement Gavi | Mercredi, 14 Février 2018
  'Les prières se feront dans toutes les paroisses du Togo.'

En 2003 après la Messe à l’Église Catholique d'Amoutivé qui est à quelques mètres de Déckon, à gauche en allant vers le grand marché, il y avait une prière spéciale dédiée au Togo, une prière pour la paix, etc. Mais en 2005, pour que Faure Gnassingbé prenne la place de son père, en violation des règles constitutionnelles, la terreur n'a pas hésité l'assassinat de plus de cinq cents innocents Togolais.

Et qu'après toute la souffrance que ces assassinats ont représenté pour les familles éplorées, Mgr Djakpah célébrant l'organisation du sommet sur la piraterie maritime organisé par le régime autrement dit une mauvaise allocation des fonds publiques, va déclarer dans son homélie, rendons un vibrant hommage à celui qui a organisé le sommet (autrement dit Faure Gnassingbé), comme Dieu a si bien joué sa partition, etc, etc. Les journaux à Lomé se sont indignés de ses propos de Mgr Djakpah qui semble oublier que pour que ce régime advienne au réel, il a fallu l'assassinat de milliers de Togolais.

Avant Mgr Djakpah et Mgr Barrigah sous le fils dictateur Faure Gnassingbé, Mgr Dosseh Anyron avait les mêmes attitudes contradictoires avec le dictateur Eyadéma Gnassingbé.

Seul Mgr Kpodzro a été exemplaire et courageux.

Prions oui, et prions encore et toujours. Ayons le courage de la vérité. Car 'la vérité libère'. Il faut aussi dire la vérité à ce régime dictatorial. Dieu n'a crée personne pour qu'elle vienne sur terre affronter une dynastie de dictateurs. La dictature est l’œuvre du diable. Ce régime tyrannique ne fait qu'exploiter le nom de Dieu et n'a aucune crainte de Dieu, ne glorifie pas Dieu dans ses agissements coupables.

Faure Gnassingbé doit partir et nous peuple Togolais devons pardonner les crimes de ce régime.

 4   Saint Vodou Aguê | Mercredi, 14 Février 2018
  Les africains doivent réfléchir mûrement si nous voulons bâtir une Afrique franche et paisible.

Si même dans la maison de Jésus-Christ le seul fils puissant de Dieu en Israël il n y a pas la paix, ce ne sont pas les prières dans les églises en Afrique qui vont amener la paix en Afrique.

Dans le monde entier ,le peuple africain est le peuple qui hurle plus le nom de Jésus-Christ. Mais c est en Afrique que il y a plus de problèmes ?

Tirez la conclusion !!!

 3   CimeTogo | Mercredi, 14 Février 2018
  Nous prierons apres avoir chasse' le dictateur sanguinaire.Pour l'instant,place a la revolution.

 2   SIOUCOPE | Mercredi, 14 Février 2018
 
Merci chers évêques.
C'est vrai mais sauf que le togo n'est pas en guerre. C'est juste une vraie bande dessinée qu'on connaît bien qui cherche depuis la guerre au togo sans succès. Ils ne peuvent plus confisquer le pouvoir et la liberté du peuple à choisir lui-même ses propres dirigeants. On va prier pour qu'ils libèrent le pays le plus rapidement possible et sans bruits. Seule la honte va les accompagner mais c'est pas grave du tout la honte...

 1   Koutouzov | Mercredi, 14 Février 2018
  Pauvres crétins de nègres ! La prière, c'est pour les idiots !!!
Ce n'est pas ainsi que vous allez résoudre vos problèmes ! Faites plutôt travailler vos méninges et bandez vos muscles pour faire enfin quelque chose de bon.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com