AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Kenya Election présidentielle : Raila Odinga se retire, Uhuru Kenyatta tient au scrutin du 26 octobre


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

L’annonce du retrait de Raila Odinga de l’élection présidentielle du 26 octobre prochain a été faite ce mardi, une élection organisée suite à l’invalidation en justice de la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta lors du scrutin du 8 août. Et la réaction d’Uhuru Kenyatta ne s’est pas faite attendre.

"Tenant compte des intérêts du peuple du Kenya, de la région et du monde, nous pensons que l'intérêt de tous sera mieux servi par l'abandon de la candidature présidentielle (de la coalition d'opposition, ndlr) à l'élection prévue le 26 octobre 2017... Tout indique que l'élection prévue le 26 octobre sera pire que la précédente" a laissé entendre Raila Odinga.

Pour l’opposant, cette prochaine élection n’inspire aucune confiance comme celle invalidée le 08 août dernier. Il avance également que cette décision a été prise dans l’intérêt de tous les Kényans.

Et d’ajouter : « Nous sommes arrivés à la conclusion que l’IEBC n’a pas l’intention d’entreprendre les changements au niveau de ses opérations et de son personnel pour garantir que les illégalités et irrégularités qui ont conduit à l’invalidation du scrutin du 8 août ne se reproduisent pas ».

Comme il fallait s’y attendre, Uhuru Kenyatta, le Président sortant a laissé entendre que rien n’arrêtera pas le processus électoral enclenché. «Nous n’avons aucun problème à retourner aux urnes, nous sommes sûrs d’avoir plus de voix que la dernière fois », a-t-il déclaré lors d’un rassemblement dans le sud du pays.

Un arrêt de la Cour suprême de 2013, stipule que tout retrait d’un des deux candidats avant le déroulement d’un nouveau scrutin entraîne l’organisation d’une nouvelle élection.

Va-t-on alors vers l’organisation d’un nouveau scrutin où les « hyènes », parlant des membres de la Commission électorale (IEBC) ne seront plus présent ou c’est la décision de Uhuru Kenyatta qui l’emportera ? Les jours à venir situeront l'opinion.



L'AUTEUR
Magnim K.


Autres titres
Togo 19 août 2019...2 ans après Enfin une opposition multicartes 
Togo Horizon 2020 : Des pistes pour mettre UNIR dans l’opposition 
Togo Deux jeunes accusés de vol au supermarché Ramco du carrefour Bodjona : Le 6ème substitut du Procureur délivre des mandats abusifs et part en vacances 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com