AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Tunisie Un collectif d’associations mobilisé pour la liberté du choix du conjoint


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

L’appel à l’abrogation de la circulaire qui date du 5 novembre 1973 et qui empêche les tunisiennes à se marier à des hommes non-musulmans a été signé le 27 mars dernier par plus d’une soixantaine d’associations.

Pour la plupart des associations favorables à l’abrogation de la circulaire, il est nécessaire de retirer la circulaire rétrograde et diamétralement opposé à la constitution adoptée en 2014. La constitution adoptée de 2014 stipule entre autres "la liberté de conscience " et l’égalité en droits et en devoirs des citoyens et citoyennes.

" Il est aujourd’hui inadmissible qu’une simple circulaire, de valeur juridique quasiment nulle (…), commande la vie de milliers é, a commenté Sana Ben Achour, juriste et présidente de Beity (Refuge des femmes sans domicile).

Wahid Ferchichi, de l’Association tunisienne de défense des libertés individuelles (Adli), a quant à lui soulevé la problématique de considérer " la tunisienne comme musulmane à priori " alors "qu’aucun certificat légal ne prouve la religion " en Tunisie.

La circulaire aux yeux des associations, " remet en cause un droit fondamental pour tout être humain: le choix libre du conjoint (…). Cette prohibition est une souffrance pour des milliers de Tunisiennes et leurs familles".

Pour la petite histoire, le texte de loi tunisien exige pour tout mariage d’une tunisienne avec un non-musulman un certificat de conversion à l’islam, un papier qui n’est pas demandé dans les cas de mariage de tunisiens avec une étrangère non-musulmane. Ainsi, si la tunisienne se marie à l’étranger avec un non-musulman, le mariage ne peut pas être enregistré en Tunisie.

Notons qu’une campagne de sensibilisation auprès de l’opinion publique et un colloque sont prévus. Aussi des rencontres avec les ministres de la Justice, de l’Intérieur ainsi que le Chef du Gouvernement sont annoncées.



Autres titres
Togo Taxe d’habitation au Togo, illustration de la problématique de « l’allergie citoyenne au bon sens » et ses causes 
Togo BEPC 2019 : Un élève (exceptionnel) se fait parler de lui 
Sénégal L’ultime hommage de la nation à Tanor Dieng émeut la presse sénégalaise 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com