AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Après intrusion musclée du SRI à l'UL, le Conseil extraordinaire de faculté se réunit


Société

iciLome | | 17 Commentaires |Imprimer

L’affaire des notes truquées aura effectué en une semaine, tout le monde en haleine. Dans un communiqué rendu public lundi après-midi, le Professeur Dodzi Kokoroko a confessé avoir confié cette affaire académique de « notes truquées » aux services de renseignements et en appelait au calme à l’université après que son collègue professeur Ihou Wateba ait été livré à des traitements dégradants par le SRI.

«…En accord avec le décanat de la FSS (Faculté des Sciences de Santé), l’expertise de la Gendarmerie nationale, par ailleurs saisie de la même affaire par des plaintes ayant le même objet, a été sollicitée, le 29 septembre », a confie Dodzi Kokoroko, Président de l’Université de Lomé dans un communiqué.

Le professeur Ihou Wateba qui a subi des traitements que lui seul peut décrire, avait fait une crise et était hospitalisé depuis le deuxième jour de sa détention. Suite à la pression de ses collègue et toute la mobilisation du monde de travail et du SYNPHOT, la détention préventive a été levée et les deux étudiants gardés par les services de renseignements également libérés dans la nuit de lundi.

Et l’Université de Lomé d’organiser pour ce matin un conseil extraordinaire de faculté auquel devraient prendre part, « tous les Enseignants de rang A, le collège des Enseignants de rang B, et le représentant du Personnel Administratif, Technique et de Service de la FSS » sous l’égide du ministre en charge des Enseignements Supérieurs et le Président de l’Université de Lomé.

Les services de Renseignements vont-ils publier les résultats de leur enquête musclée ? Pour y répondre avec précision, il faut revisiter l’histoire des enquêtes ouvertes au Togo.

A. Lemou



Autres titres
Gabon Journée mondiale de la veuve: pour une meilleure défense des droits des veuves 
Côte D'Ivoire Certification -Logement / La chambre nationale des promoteurs rencontre IFC/SGS en prélude à la 2é édition du Forum international des logements sociaux, économiques et standing (Filoses) 
Côte D'Ivoire Déclaration du Président Ouattara, suite aux intempéries ayant occasionné des drames humains et d’importants dégâts matériels en Côte d’Ivoire 
Plus de nouvelles




 17   StTORSIM | Vendredi, 16 Mars 2018
  Réponse à 14-loukou
  Vous avez pour père le Diable (Satan), vous les Francs maçons, adorateurs de Baphomet (Satan, le Diable).

 16   HOMOLO | Mercredi, 14 Mars 2018
  Réponse à 14-loukou
  oui on a droit d'être franc maçon mais il faut ta position de franc maçon ne soit pas une affaire de conflit d'intérêt surtout en ce qui concerne la gestion des affaires d'état!

C'est tu veux me dire qu'un chrétien juge doit diminuer les peine pour un chrètien qu'un musulman?

 15   St TORSIM | Mercredi, 14 Mars 2018
  Réponse à 14-loukou
  Cher compatriote, on est libre d'être Franc Maçon. Ce que tu ne dois pas oublier, c'est que les occidentaux bâtissent leurs Etats avec cette sorcellerie moderne ou modernisée. Au contraire, les Francs maçons africains détruisent leurs Etats avec cette même sorcellerie modernisée. KOKOROKO, BONGO père, SASSOU NGUESSO, etc. en sont des preuves.

N'oublie pas que les Grands Maîtres des Ordres maçonniques occidentaux désignent les Maçons africains, fût-ils Grands Maîtres, de "Francs Maçons de type esclaves" ou "Francs Maçons de catégorie esclave".
La raison, c'est que ces "Grands Maîtres africains sont des abrutis, initiés par les Maçons occidentaux, pour être gestionnaires des ressources (richesses) africaines pour eux les Grands Maîtres occidentaux.

Dommage pour vous les Maçons

 14   loukou | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 13-StTORSIM
  On n est pas libre d'être franc maçon? Toi par exemple tu es simple d'esprit mais on ne t'en veut pas. On est tous togolais. Il faut un peu de tout

 13   StTORSIM | Mardi, 13 Mars 2018
  Honte à Dodzi Kokoroko, cet apprenti Franc Maçon. Ce phénomène pernicieux

 12   Claquos | Mardi, 13 Mars 2018
  L'affaire des notes truquées aura effectué en une semaine, tout le monde en haleine... C'est quoi ce charabia ???

 11   edouh | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 6-le correcteur
  Tu es un gros menteur. Je suis désolé de le dire ainsi. Ne transformez pas vos frustrations en mensonge. Il y a des enfants de ministres et consorts qui n'ont pu décrocher leur Bac. Le Bac togolais est respecté même à l'étranger. Arrêtez de mentir et de décrédibiliser votre pays. Ce pays n appartient pas aux gens d'Unir

 10   Honvi | Mardi, 13 Mars 2018
  S'il est vraiment arrete pour notes requees et non alibi alors chapeau a Sri et au president de l up. Ces pratiques doivent cesser

 9   Atalolo | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 6-le correcteur
  Monsieur, ta déclaration est celle de la mienne. Seulement que je grandis en Angleterre. Le Togo est à refaire. Que le Bon Dieu nous aide.

 8   Einstein | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 6-le correcteur
  Je confirme tes propos compatriote...moi-même, (résident ici aux USA avec Bachelor et Ph.D. obtenus ici aux USA) j'ai aussi expérimenté ces genres de choses.
Par exemple, au concours de pilote de l'armée de l'air, à la dernier minute (pour partir en France), on me demande de présenter ma carte de membre du RPT! Ce que je n'avais pas !
Heureusement que Dieu n'oublie pas les enfants des pauvres qui bossent dur.

 7   El Niño | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 6-le correcteur
  Tous les togolais savent que ce que tu dis est tellement vrai que cette regle s'applique à tous les enfants du bougre Etienne Eyadema.

Je défie Faure le plaisantin qui se dit Plézident de nous montrer son bac et son BEPC.

 6   le correcteur | Mardi, 13 Mars 2018
  J'ai passé mon BAC en 2000 à Lomé, notre centre de composition était celui de WUITI derrière Air BURKINA. C'était en ce moment que j'ai su connaitre la crédibilité de l'éducation Togolaise. J'ai passé le BAC avec des enfants des enseignants de l'université de Lomé, des ministres et des dignitaires du régime qui étaient mes camarades de classes. Ils ne s'étaient même pas gênés de faire ACTE DE PRENSENCE dans la salle de composition. Je n'étais pas le seul qui a fait la remarque. Mais à notre grande SURPRISE, TOUS ET TOUTES avaient réussi au premier tour que nous appelions DEMBLE.
QUI POUVAIT OSER DIRE UN MOT ????PERSONNE
Aujourd'hui, J'ai eu cette chance de continuer mes études supérieures aux USA, j'ai mon bachelor et mon master Américain et je bosse dans une très belle boite.
Juste pour dire que ceux-là qui accusent ces enseignants, ils ne sont même pas crédibles eux même. L'éducation Togolaise est à REVOIR.

 5   El Niño | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 4-Atalolo
  Dodji Kokoroko n'est qu'un sale monstre qui doit être PENDU publiquement.

Kokoroko est l'incarnation du diable au service exclusif du Rpt/Nuire. Ce monsieur est indigne de diriger l'UL.

Faure et Kokoroko doivent dégager.

 4   Atalolo | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 2-Général Okonko#
  Mon frère, je peux partager tes opinions mais n' y a-t-il pas une autre manière d' approcher le problème sur le campus même avant de fair recours au SRI au cas où les moyens l' exigent? Mon frère, voyons les choses d' un autre angle et essayons de mesurer la portée de cette position prise actuellement sur le campus en comparaison de la précédente et dégageons ensemble nos appréciations! Bonsoir à toi.

 3   FALADOM | Mardi, 13 Mars 2018
  Réponse à 2-Général Okonko#
  D'accord avec toi. Des bandes d'arrangeurs ces profs de médicines et après, on s'étonne que nos médécins tuent les malades pour des erreurs médicaux.

 2   Général Oko | Mardi, 13 Mars 2018
  Quelles que soient les conclusions tout le monde sait que la faculté de médecine est le lieu de la haute magouille. On crie et on défend des voyous parce qu'ils sont professeurs. Tous les étudiants de la FSS ayant été eux-mêmes les bénéficiaires de cette magouille ne peuvent faire autrement que de soutenir leurs messies. Toute l'université de Lomé vit au rythme des magouilles de fausses notes et surtout des MST (moyenne sexuellement transmissible).

 1   2 | Mardi, 13 Mars 2018
  Voilà une bonne occasion pour le président Faure de saquer ce Karoko, car, Faure, tous ceux qui vous entourent le font pas pour amour ou soutient mais pour leur ventre.
Je dirai que vous aurez le soutien de l' opposition et du peuple Togolais que ceux qui vous trompent être de UNIR ou vous soutenir.

Mais je sais que vous n'allez pas m'écouter et c'est qui finira par le regretter? pas moi.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com