AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La STT de nouveau en grève à compter de ce mardi


Société

iciLome | | 5 Commentaires |Imprimer

Les fonctionnaires réunis au sein de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) observent, à compter de ce mardi 17 avril 2018, un mot d'ordre de grève de 96 heures.

La décision a été prise au cours de leur assemblée générale tenue vendredi dernier au centre communautaire de Tokoin à Lomé.

La Synergie des Travailleurs du Togo lance cette grève de 4 jours pour « exiger la libération des camarades enseignants détenus à la prison civile de Kara, le doublement de la valeur indiciaire, la réinstauration des indemnités de départ à la retraite et le règlement de la question des statuts particuliers des différents secteurs ».

Pour rappel, les 3 camarades, injustement arrêtés, ont été jugés et condamnés à 6 mois de prison et 2 avec sursis.

Nadou Lawson et ses camarades comptent reconduire leur mot d'ordre de grève si leurs revendications ne trouvent pas satisfaction.





Autres titres
Togo Surexploitation, conditions inhumaines de travail, licenciement abusif de la Société Premier BET Bienvenue dans l’enfer de 500 Togolais à Lomé 
Maroc Le nouvel accord de pêche Maroc-Union Européenne intègre bien le Sahara marocain 
Mauritanie Des experts de l’ONU réclament la libération immédiate d’un sénateur 
Plus de nouvelles




 5   voltic | Mardi, 17 Avril 2018
  Réponse à 5-Ebizovo
  Pourquoi tu t'énerves cher ami? Le droit de grève est fondamental. Mais quand on fait grève, on n'a pas droit au salaire , c est tout ce que les gens disent. Pas besoin d étaler ta mauvaise éducation pour ça.

 4   LU POUR VOUS | Mardi, 17 Avril 2018
  3 Avouantheboss | Mardi, 17 Avril 2018 - 12:36
Art. 14 : L'exercice des droits et libertés garantis par la présente Constitution ne peut être soumis qu'à des restrictions expressément prévues par la loi et nécessaires à la protection de la sécurité nationale, de l'ordre public, de la santé publique, de la morale ou des libertés et droits fondamentaux d'autrui.

 3   doêvi | Mardi, 17 Avril 2018
  je ne suis pas pro régime mais cette histoire de grève à répétition commence à devenir une escroquerie; j 'espère que les jours non prestés sont défalqués de leurs salaires.

 2   Amegan | Mardi, 17 Avril 2018
  Une paresseuse soit disant syndicalist. Elle est nulle car declancher la greve pendant la crise politique et de surcroit pendant des négociations c'est farfelux. Car si onest inteeligente et on combat pour le bien etre du travailleur il faut savoir distinger ce mouvement des mouvement politiues. car qu'elle veuille ou pas ses actes seront srutés comme politique. Et elle le sait bien , mais si elle décide d'en déclancher il ny pas plus que motif politique et non syndicaliste. Alors qu'elle ne s'étonne pas qu'elle ne soit prise au sérieux.
Dailleurs des réclamations sont aussi falfelux puisque la majorité des togolais n'on pas de revenu et bcp de togolais sont au chomage , alors reclamer comme si le togo était un pays developpé et que le droit leur reconnait ce privilege est annaormal et illégal.

 1   1 | Mardi, 17 Avril 2018
  Toujours avec cette vilaine femme de nadou dite nous Mme tu est vraiment une syndicaliste où bien tu fais une politique déguisée ?
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com