AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Libération des enseignants : Le Synphot soutient la STT


Société

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

La détention arbitraire des 3 enseignants à la prison civile de Kara ne laisse pas indifférent les responsables du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT).

En assemblée générale lundi à Lomé, ils ont pris position en soutenant la grève de 96 heures lancée par la Synergie des travailleurs du Togo (STT) pour exiger la libération de ces enseignants.

Pour ces agents de santé, le Synphot est membre de la STT et tout problème qui concerne la STT concerne inexorablement le Synphot. « Donc si la STT maintient son mot d'ordre de grève, le synphot étant membre de la STT va également observer la grève avec un service minimum dans les centres de santé publics à travers tout le Togo », soutient Kokou Anoumou, membre du bureau de Synphot.

Selon Dr Gilbert Tsolényanou, représentant du Synphot dans le groupe de travail mis en place par le gouvernement, « les choses avancent lors des discussions ». « Mais malgré l’avancée des discussions, le Synphot s’en tient à toutes ces revendications qu’il juge très importantes. Et le mouvement enclenché ne va pas s’arrêter sans qu’on n’obtienne ce qu’on demande », a-t-il averti.

Rappelons que le Synphot ne réclame que l’équipement des centres de santé au Togo, afin de faciliter le travail au personnel soignant.




Autres titres
Togo La Voix du Peuple du 21 Avril 2018 
Togo Palmes pour le Togo : Paroles d'artistes et d'intellectuels 
Togo La STT observe une nouvelle grève de 48 heures les 25 et 26 avril prochains 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 1   Franck | Mardi, 17 Avril 2018
  Les moutons de Panurge se suivent sinon comment peut soutenir bêtement la stt dans sa revendication de libération de ces enseignants tout comme ceux de l'Université de Lomé libérés sans procès de culpabilité, ces enseignants qu'on connaît pour leur avidité et cupidité avérées ,manifester n'est pas synonyme d'agitation pour les uns et favoritisme pour les autres,qui ne se reproche pas quelque chose ne craint rien non plus dit on souvent,sacrifier la population pour la libération de deux voyous peut arriver mais pas dans ces conditions et dans ces moments du tournant de notre histoire
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com