AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Kenya Clôture de la Conférence panafricaine de haut niveau sur l’éducation




AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

L’UNESCO et le Gouvernement du Kenya ont organisé du 25 au 27 avril, à Nairobi, une Conférence panafricaine de haut niveau sur l’éducation (PACE 2018), en collaboration avec l’Union africaine ainsi qu’avec d’autres partenaires clés dont l’OIT, le PNUD, ONU-Femmes et la Banque mondiale.

Sur la base des consultations précédentes dans les régions de l’Afrique subsaharienne et des États arabes ainsi que d’autres réunions régionales pertinentes, qui ont approuvé l’appel à l’action pour la mise en œuvre, d’ici 2030 de l’Objectif de développement durable sur l’éducation (ODD 4), la PACE 2018 a tenté de renforcer les partenariats dans l’éducation et à accélérer ainsi la mise en œuvre de la Stratégie continentale de l’éducation pour l’Afrique (CESA 2016-2025).

La PACE 2018 a été l’occasion de partager les progrès, les succès, les défis et les enseignements tirés par les États membres dans la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable 4 « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » dans leurs pays jusqu’à présent, et de contribuer aux débats en cours sur la vision de l’Union africaine pour 2063 L’Afrique que nous voulons.

La Conférence de Nairobi a aussi permis aux 54 pays africains d’approfondir leur compréhension de certaines questions transversales clés. Elle a favorisé le partage de connaissances et d’expériences pour faire progresser l’agenda de l’éducation. La Conférence devait également aider les gouvernements des pays africains et les autres partenaires à faire en sorte qu’une éducation transformatrice et transformée contribue aux sept aspirations identifiées dans l’Agenda 2063 portant notamment sur une Afrique pacifique, prospère et démocratique et un continent intégré.

Enfin, la réunion a offert à l’Afrique un cadre de réflexion et a facilité la préparation du continent aux deux grands événements mondiaux à venir, la Réunion mondiale sur l’éducation (GEM, décembre 2018) et le Forum politique de haut niveau (HLPF, juillet 2019), tous deux destinés à servir de mécanismes pour suivre les progrès de l’agenda mondial de l’éducation.



Autres titres
Maroc Prix du "meilleur enseignant au monde" : Charif Hamidi dans la course 
Gabon Année académique 2018-2019: les inscriptions et réinscriptions ouvertes 
Togo Université de Lomé : Ecoles doctorales, un an de fonctionnement sans accréditation ministérielle 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com