AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo : Anfoin accueille la cérémonie de lancement du compte ECO CCP


Société

AfreePress | | 7 Commentaires |Imprimer

La société des Postes du Togo (SPT) en partenariat avec les opérateurs de téléphonie mobile, Togo cellulaire et Moov vont procéder à partir de ce mardi 15 mai à Anfoin (62 Km au Sud-Est de Lomé), au lancement officiel du compte ECO CCP consacré à l’innovation en matière d’épargne électronique au Togo.

Le compte ECO CCP, expliquent ses promoteurs, est un « produit révolutionnaire qui va modifier de façon irréversible, les modes de gestions de l’économie financière ».

L’objectif insistent ceux-ci, est d’accroître le taux de bancarisation des populations, améliorer l’inclusion financière du monde rural, promouvoir et encourager la mobilisation de l’épargne des couches sociales vulnérables et contribuer à l’éducation financière des jeunes et à la sensibilisation du monde rural à l’économie digitale.

Après le lancement des travaux de l’Institut de Formation en Agro-développement de Barkoissi lundi, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé est attendu à Anfoin pour présider au lancement officiel du compte ECO CCP à Anfoin.

Un produit destiné au monde rural et devant permettre aux Togolais installés dans les zones reculées des centres urbains, de disposer instantanément et sans aucune formalité, d’un compte épargne gratuit et rémunéré à partir d’une application mobile tenant lieu de porte-monnaie électronique des Petites et Moyennes Entreprises (PME).

A travers la mise en œuvre du compte ECO CCP, le Togo veut atteindre le chiffre de 300 000 comptes mobiles avec une épargne nette mobilisée de 5 à 10 milliards de FCFA, a appris l’Agence de presse Afreepress.

A.Y.



Autres titres
Togo Décés de Brim Diabacté, député de l’opposition togolaise 
Togo Décés de Brim Diabacté, député de l’opposition togolaise 
Maroc Economie, social et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 7   LU POUR VOUS | Jeudi, 17 Mai 2018
  Réponse à 3-KASSANDA
  Dixit
"Une bavure au Sénégal est servie comme justification à vos crimes au Togo."
_______
relis bien mon information: Nulle part le Togo n' est cité. C' est toi qui mets en relation avec le Togo: C' est ton droit et tu en portes la responsabilité, pas moi!
Sois responsable de tes propres actes !

 6   LU POUR VOUS | Jeudi, 17 Mai 2018
  Réponse à 2-Abladjo
  Pourquoi dois-je me justifier ? Je n' ai pas à me justifier, mon rôle " LU POUR VOUS" consiste á transmettre des informations vérifiées et il appartient á chacun de tirer ses conclusions personnelles.

Il s' agit donc d'une simple information et non de justification !

J'ai été le premier sur ce site á rappeler à certains internautes que nous ne pouvons pas justifier nos manquement par celui d' autrui.

 5   GNAROU | Jeudi, 17 Mai 2018
  Réponse à 3-KASSANDA
  Tu n'as rien compris comme d'habitude!!

Le senegal parait-il, est une democratie exemplaire où les forces de l'ordre ne tirent jamais !!
Ca , c'est ce que vous distillez parmi vos moutons !!

Meme au Usa , on tire plus qu'au Togo !!!

 4   L'AVEUGLE | Mercredi, 16 Mai 2018
 
LES ARGUMENTS DE LA CONSTITUTION DE 1992.

On dira ce qu'on veut mais la Conférence nationale souveraine a donné le tournant qu'elle pouvait à la marche du Togo. Conduite dans l'enthousiasme et même l'excès de patriotisme par des forces vives avides de changement, elle a inspiré puis accouché une Constitution qui ne pouvait qu'être plébiscitée à la soviétique. On aurait pu arrondir à 100% de Oui que personne n'aurait crié à la forfaiture. Il n'y avait aucun doute sur la droiture du processus référendaire. Les Forces du changement tenaient les rênes du pays au grand jour. En aucun cas nul ne pouvait effectuer plus de deux mandats. C'était gravé dans le marbre. Et pourtant !

L'élection présidentielle qui suit immédiatement, voit la candidature d'Eyadema acceptée avec la bénédiction de la fameuse phrase fétiche qui devait l'éjecter de la course.
Mieux, son score laisse penser que les mêmes Forces du changement ont préféré voter pour lui, pour un changement mais avec la continuité... Le togolais n'était pas contre la rétroactivité immédiate. Il voulait seulement attendre que l'euphorie passe. Il sera toujours temps de voir ce qu'on en fait. Ce peuple qui s'est doté d'une Constitution dégagiste a aussi préféré une longévité supplémentaire pour son bien-aimé Président.

27 ans après ce combat héroïque, on demande à ce peuple de bien vouloir reprendre dans sa version originelle, cette idyllique Constitution qui n'a pas fait ce qu'une minorité attendait secrètement d'elle, et n'a pu empêcher le toilettage de sa phrase incantatoire devenue obsolète. 27 ans après, si on veut bien croire les affirmations des Forces du changement rénovées (C14 ou G14), le peuple tient au retour de sa Constitution de 1992. C'est le même peuple et il devrait l'approuver avec la même ferveur et , normalement lui donner la même application. Sauf s'il s'avise de se poser la question épineuse : à quoi sert-il de ressusciter les mêmes causes pour espérer en tirer des effets différents ?

La réponse est toute faite dans ce cas, le vote n'aurait pour but que de lui faire explicitement enterrer à jamais cette constitution 92, bon sens oblige !!

Il faut être G14 pour s'accrocher mordicus à l'idée prometteuse que le peuple n'avait pas compris le sens de la rétroactivité ou que ça ne renforcerait pas la jurisprudence. Hélas même si c'est le cas, le peuple n'aurait d'autre choix que de donner un sens contraire à son vote pour obtenir l'effet inverse de ce qui s'était passé 27 ans plus tôt. J'espère que la C14 va se munir d'une bonne quantité d'aspirine pour tenter de comprendre ma sulfureuse démonstration.




 3   KASSANDA | Mercredi, 16 Mai 2018
  Réponse à 2-Abladjo
  Les gens sont devenus idiots jusqu'à........

Une bavure au Sénégal est servie comme justification à vos crimes au Togo.
Justice sera rendue au Sénégal comme au Togo.

 2   Abladjo | Mercredi, 16 Mai 2018
  Réponse à 1-LU POUR VOUS
 
Un crime ailleurs ne justifie pas un crime au Togo.

 1   LU POUR VOUS | Mercredi, 16 Mai 2018
  SENEGAL: à balles réelles les agents des forces de l' ordre ont tiré sur des étudiants....1 mort !

Sene News Actu /
Les affrontements entre forces de l'ordre et étudiants ont occasionné la mort du jeune Fallou Sène qui, après avoir reçu une balle, a succombé de ses blessures à l'hôpital. Il sera inhumé à Touba, ce mercredi.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com