AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Côte D'Ivoire Discours de Monsieur François Albert Amichia, ministre des sports et des loisirs a l’occasion de la cérémonie de la rentrée sportive


Sport

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Monsieur le Président du comité national olympique de Côte d’Ivoire ; - Monsieur le Président du comité d’organisation ; - monsieur le Président de la conférence des présidents de fédérations sportives; - mesdames et messieurs les responsables d’entreprises ; - monsieur le Directeur Général de l’INPHB ; - messieurs les présidents de fédérations sportives ; - distingues récipiendaires ; - mesdames et messieurs les journalistes ; - honorables invites ;

Chers acteurs du mouvement sportif, réunis en ce jour dans cette salle,
Notre mission commune, qui est d’assurer la promotion et le développement du sport en Côte d’Ivoire s’accomplit au fil des ans.
Avec le concours de tous, nous essayons chaque année d’apporter une touche à la construction du renouveau du sport en Côte d’Ivoire.
2014 a vu l’adoption d’une loi régissant le sport en Côte d’Ivoire.
Au regard du contexte marque par les différents conflits entre la tutelle et les fédérations sportives, l’année 2015 a été l'année de la mise en place d’un cadre permanent de concertation en vue de résoudre les différends susceptibles de les opposer. Ce qui a conduit à une normalisation des rapports ministère-fédérations.
C’est aussi en 2015 que le ministère des sports et des loisirs s’est donne une feuille de route.
L’année 2016 a été, avec l’élaboration et l’adoption des décrets d’application de la loi relative au sport, une année d’appui aux réformes en cours depuis 2014.
L’année 2017 quant a elle, fut une année de sensibilisation et une année de formation sur la gouvernance du sport.
Apres ces années 2014, 2015, 2016 et 2017 il faut conclure que nous sommes résolus ensemble à faire changer de cap au sport ivoirien. Nous avons pris un élan qui peut nous permettre de mettre le sport en adéquation avec son temps.
Le monde change, notre sport évolue !
Mesdames et messieurs,
La cérémonie d’aujourd’hui est un instant de reconnaissance, un moment de retrouvailles, une occasion de faire le point des acquis et de donner les grandes orientations.
Elle marque notre volonté d’assurer la bonne gouvernance du sport en vue de sa professionnalisation.
Il s’agit aussi, d’affirmer notre volonté de continuer à nous investir en vue d’assurer un avenir meilleur à nos jeunes sportifs en leur donnant la chance d'avoir les moyens de se construire par eux-mêmes dans un environnement compétitif.
Je veux le dire avec fermeté, les pratiques en contradiction avec la loi sur le sport ne seront plus encouragées!
Pour cela, la cérémonie de ce jour se donne à voir comme un espace de rencontre entre tous les acteurs du mouvement sportif afin de promouvoir le vivre ensemble dans le milieu sportif.
Mesdames et messieurs,
Ces dernières années, le gouvernement, sous l’inspiration de son excellence monsieur Alassane Ouattara, Président de la république de Côte d’Ivoire, est à pied d’œuvre pour conduire notre nation à l’émergence à l’horizon 2020. Notre devoir à tous, est de faire du sport la vitrine de cette émergence.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, nous avons décidé de ne laisser personne en marge de cette dynamique de changement qualitatif de sport ivoirien.
Vous comprenez donc le sens des distinctions de ce jour, à l’ occasion de cette « rentrée sportive ».
Cette cérémonie est pour nous, a bien des égards, une manière de mettre à l’honneur 100 récipiendaires qui, par leur talent, leur abnégation au travail et leur envie de se dépasser, ou encore par leur implication lors des différentes manifestations sportives et championnats, ont réalisé des performances que nous nous devons de saluer et de magnifier.
Chers récipiendaires,
De tout cœur, recevez mes félicitations !
En vous célébrant ce jour, il s’agit de mettre en évidence toute l’énergie que vous, ministres, cadres du ministère des sports et des loisirs, athlètes, gloires et journalistes avez dépensée pour rendre fiers vos proches, vos parents, vos athlètes, vos associations sportives, les ivoiriens... Et que vous avez déployée pour atteindre vos objectifs sportifs.
Soyez toutes et tous fiers de vos performances accomplies et vos services rendus dans l’intérêt de notre nation.
Bien que tout ne soit pas parfait, tous les jours, vous avez travaillé, sans relâche, vous avez décidé de donner toute votre énergie pour permettre au sport ivoirien de se hisser à son niveau actuel.
Nous en sommes conscients, les écueils n’ont pas manqué sur ce chemin, mais chacun est parvenu à donner le meilleur et à continuer chaque année a performer à son niveau.
Pierre de Coubertin n’a-t-il pas dit que « le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre ».
Une fois encore merci à vous et félicitations !
Les entreprises privées et d’autres acteurs non moins importants œuvrent sans relâche en donnant au sport les moyens de sa promotion et de son développement.
Qu’il s’agisse du fonctionnement des associations sportives, de l’organisation de championnats et tournois, ou encore de manifestations sportives locales, leur motivation et leur implication méritent notre reconnaissance.
Je tiens donc à saluer et à remercier chaleureusement la CIE, la LONACI, la SOLIBRA, MTN, SIFCA, ORANGE-CI, BOLLORE AFRICA LOGISTIC, la RTI, le Conseil Cafe-Cacao, Children Of Africa et l’INPHB de Yamoussoukro qui financent largement les actions de promotion et de développement du sport en Côte d’Ivoire.
Au regard de ses contraintes financières qui ne correspondent plus à la demande des organisations sportives, l’Etat voudrait compter sur la capacité managériale des fédérations sportives en vue mobiliser des moyens additionnels.
C’est pourquoi, il me plait particulièrement de saluer ces entreprises qui répondent chaque jour aux sollicitations du mouvement sportif.


Mesdames et messieurs,
Il n’est point besoin de revenir sur les résultats sportifs positifs que nous avons eu en 2015, 2016, 2017. Ils sont le signe que notre sport se porte relativement bien.
Mais ces résultats ne doivent pas cacher les difficultés qui se dressent sur notre chemin. Ces difficultés sont connues de tous. Il s’agit principalement de celles relative au financement du sport et celles se reportant a la disponibilité des infrastructures sportives.
Cependant, nous sommes optimistes. Toutes ces difficultés sont en passe d’être surmontées puisque de plus en plus des solutions s’offrent pour les endiguer ; et les perspectives laissent croire qu’avec la volonté politique affichée, les lendemains chanteront pour le sport ivoirien.
Mesdames et messieurs,
Il me parait important de rappeler que nos efforts personnels et collectifs sont nécessaires au maintien de l’équilibre de notre sport. Mais ils ont également une autre vertu. Celle d’un engagement commun pour qu’ensemble nous puissions mettre en œuvre des activités d’envergure et relever des grands défis que sont entre autres:
- l’organisation des grands évènements sportifs dont la CAN 2021 ;
- la préparation des athlètes aux jeux olympiques de 2020 à Tokyo ;
- la mobilisation des moyens additionnels pour le financement du sport ;
- la digitalisation du sport à travers le projet i-sport ;
- le développement du sport scolaire ;
- la démocratisation du sport (sport pour tous) ;
- la professionnalisation du sport et la reconversion des anciens sportifs.
De tout ce qui vient d’être énumère, je voudrais m’arrêter sur la digitalisation du sport à travers le projet i.sports comportant des applications adaptées a la gestion moderne du sport.
En tant que plateforme numérique, ce projet qui s’inscrit dans le processus de transformation digitale du ministère des sports et des loisirs, et par extension, de bon nombre d’activités qui gravitent autour du sport, se positionne comme un écosystème permettant de répondre aux intérêts de l’ensemble des acteurs du monde sportif ivoirien ; fédérations, clubs, athlètes, pratiquants, arbitres et medias.
A ce propos, il me plait de dire que, pour toutes les activités et les tous les défis qui s’offrent à nous, la politique nationale des sports (PNS) a donné des indications précises et des données chiffrées qui, si elles sont mises en œuvre, contribueront à l’atteinte de nos objectifs.
Mesdames et messieurs,
Le ministère des sports et des loisirs est « en marche » avec tous les acteurs du mouvement sportif et ses partenaires. Nos efforts devront se poursuivre, c'est un impératif. Mais grâce à nos actions, nous pouvons regarder notre avenir avec plus de sérénité.
Pour ce faire, il convient de parler un même langage dès le début des saisons sportives.
C’est pourquoi, je ne saurais clore mon propos sans évoquer les différents conflits qui minent le fonctionnement de nos fédérations sportives.
Est-il encore besoin de relever que ces conflits n’honorent ni le sport encore moins ceux qui les alimentent. Ces conflits sont d’autant plus à déplorer qu’ils affectent non seulement le fonctionnement de nos fédérations mais surtout les acquis du sport ivoirien.
Je voudrais lancer solennellement, du haut de cette tribune, un appel à toutes les parties impliquées afin que chacun se ressaisisse. Que l’on mette au-dessus de tout, l’intérêt supérieur des athlètes et de la nation ; car rien de grand ne pourra se construire dans ce désordre et cette cacophonie que nous offrent comme spectacle certains acteurs du mouvement sportif.
Le peuple a une autre idée du spectacle sportif.
Mesdames et messieurs,
Sans que cet instant ne revêtisse un caractère trop solennel, et en vous conviant à célébrer, en fanfare et en chant, les heureux récipiendaires, je voudrais m’arrêter la et vous souhaiter un agréable week-end.

Je vous remercie !



Autres titres
Togo Elim CAN 2019 : Les Eperviers seront-ils prêts contre les Ecureuils le 9 septembre prochain ? 
Togo FTF : Les D1 et D2 peuvent-elles démarrer le 23 septembre prochain ? 
Togo D1 : L’AS OTR annonce les couleurs 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com