AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Rumeur sur le maintien de Faure Gnassingbé à la tête de la CEDEAO : La présidence accuse l’opposition


Politique

iciLome | | 51 Commentaires |Imprimer

Faure Gnassingbé en passe de rempiler pour un second mandat à la tête de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’est l’information qui circule sur les réseaux sociaux et sur certaines radios de la place depuis quelques jours. La présidence de la République togolaise réagit et accuse l’opposition.

« Il y a là l’expression d’une probable désillusion que nourriraient nos chers amis de l’opposition », indique un communiqué de la présidence qui pointe du doigt la Coalition des 14 partis de l’opposition d’être l’instigatrice de cette « fausse information ».

Selon la présidence de la République, « la solution à la crise doit être trouvée par les Togolais eux-mêmes avec le soutien de la communauté internationale dont la CEDEAO », et donc le changement à la tête de cette institution ne fera rien à la crise togolaise.

La cellule de communication de Faure Gnassingbé nie l’information selon laquelle des diplomates togolais feraient des pieds et des mains pour que les 14 autres Etats acceptent sa reconduction à la présidence de la CEDEAO.

« Il n’appartient pas à un Etat lui seul, selon ses propres ambitions de faire des pieds et des mains pour être président de la CEDEAO, surtout de briguer un second mandat à la tête de l’institution », souligne le communiqué.


I.K




Autres titres
Mali Cartes d’électeurs : l’inquiétude d’Aliou Diallo sur la sécurité du processus 
Togo Tournée de Fousséna Djagba en Allemagne 
Togo Interview de Joël Amovin, le Togolais qui a interpellé le président français au Canada : «Macron avait compris qu’à moins de venir me calmer, il risquait de rater son bain de foule!» 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 51   Kassanda | Mercredi, 13 Juin 2018
  La CEDEAO ils sont très forts.
Ils ont piégés le tohossou qui au lieu de ne pas se porter candidat à la tête de l'institution s'est précipité pour accepter sa candidature.
Dès lors ses problèmes ont commencés.

On l'a chargé de trouver une solution à la crise en guinée Bissau ce qui n'était pas obligatoire.
Après tout la CEDEAO aurait pu designer un autre facilitateur mais c'est Faure Gnassingbé qui a joué ce rôle à la perfection.

Maintenant que c'est son tour on va lui appliquer les mêmes remèdes qu'il a proposés à la Guinée Bissau.

Ça passera mieux comme ça.

La Guinée Bissau etait souverainne et pourtant On lui a imposée une feuille de route.
Même chose pour le Togo.

Comme quoi c'est l'arroseur qui sera arrosé à son tour. Hihihihihi.

C'est ce qui arrive quand on court derrière le prestige des postes.

Rendez vous dans deux semaines et que le temps passe vite.

 50   att | Mercredi, 13 Juin 2018
  Réponse à 39-Franck
  mon frere la guinee bisao a t elle demandee a ce que la cedeo impise des sanctions a certains cadres du pays?, a t elle aussi que la cedeao impose un premier ?
quand c est vous on trouve queon est souverain mais quand c est les autres on trouve que cest normale.

vous etes trop ciniques.

 49   Franck | Mercredi, 13 Juin 2018
  Réponse à 46-Chromosome 21
  Chromosome, le vrai Jay bon jeu et consorts de ce site vous pouvez pleurnicher à longueur de journée ou des années vous n'allez rien changer votre force et limite se trouvent derrière les claviers de vos ordinateurs vous rêvez à un miracle international pour vous délivrer de vos idioties, sinon je ne sais ce qu'on vous dit de faire et l'appel de la communauté si ce n'est une pure stupidité d'une opposition la plus bête et idiote de l'histoire de l'opposition universelle

 48   tedlesaint1 | Mercredi, 13 Juin 2018
  Pour quelles raisons les diplomates togolais vont chercher à "faire des pieds et des mains" pour que le chef de l'état Faure Gnassingbé garde la tête de la Présidence de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour un mandat supplémentaire? A l'approche de fin de mandat du chef de l'état Faure Gnassingbé, surtout quand l'on a appris que le chef de l'état qui devait prendre le relais n'était autre que le Chef de l'état Nigérian Mahamadou Buhari, qui selon une certaine presse proche de l'opposition togolaise serait favorable à une alternance politique au Togo, Pour ces quidams, l'arrivée du président Buhari à la tête de la CEDEAO sonnera le glas du régime actuelle. Qu'il y ait reconduction ou non du mandat du Chef de l'état Faure Gnassingbé à tête de la communauté; n'est pas du ressort des diplomates; c'est sans nul doute à la conférence des chefs de l'état de la Communauté de prendre cette décision. Les militants et sympathisants de la coalition des 14 partis doivent arrêtent de se faire des illusions; la résolution de la crise politique incombe aux togolais; la communauté internationale n'est là que pour accompagner les efforts des togolais.

 47   Amegan | Mercredi, 13 Juin 2018
  Mr I.K qu'est ce que vos informations sont sans appeti:<< l'information selon laquelle des diplomates togolais feraient des pieds et des mains pour que les 14 autres Etats acceptent sa reconduction à la présidence de la CEDEAO.>> c'est vraiment togolais typiquement togolais. C'est au togo qu'on a l'habitude de penser que tout le monde est achetable, qu'on peut manipuler tout le monde. Au fait au lieu de seposer la question : est-ce que cen'est pas l'opposition au togo qui ne serait pas discrétée au niveau international, si la CEDEAO venait reconduire Faure á sa tete? Au lieu d'exorter ces petits partis qui font le boucan de repenser leur maniere de faire de la politque vous nous faite avaler vos masturbations.
Soyez quand meme au rang des journaliste internationaux , en exercant votre metier avec professtionalisme.
Et penser que ce que vous écrivez ne doit pas etre seulement pour les togolais mais que meme en étant en phillipine que pusse deguster vos posting.

 46   GNAROU | Mercredi, 13 Juin 2018
  Réponse à 46-Chromosome 21
  On ne fait pas la politique avec de l'émotion !!
Or vous les africains vous etes emotionnels . Voilà votre drame !!

Napoléon est toujours celebré en FRANCE !!!


 45   Chromosome 21 | Mercredi, 13 Juin 2018
  Voilà les qualités que gnarou trouve à la famille Gnassingbé, des dieux pour lui et ses comparses sans cervelle...


1 Assasinat de pere en fils

Voici une liste non exhaustive

Avec le père

- Omer Aka ADOTE, tué par le Lieutenant PELLOW
- Tavio Ayawo AMORIN, assassinés par les policiers BOUKPESSI Pangalou et KAREWE Kossi
- Dr Marc Atidepe, M. Mama Touré MOUSSA, M. Atchankpa Zakari OURO, M. Tchadjobo Alasa SAMA, assassinés par un commando dirigé par le Colonel AREGBA et le Capitaine Ernest GNASSINGBE
- Djobo Boukari, assassinés par empoissonnement
- Ahlonko David BRUCE, porté disparu depuis sptembre 1994
- Rafiou Dotsé Laurent ALANDOU empoisonné en détention sur ordre du Gle GNASSINGBE Eyadema
- Les massacres de la lagune de Be dirigé par Lieutenant-colonel GNASSINGBE Toyi et le Lieutenant Gnassingbé Ernest
- les massacres et génocide pour cause de faune à Kolowaré, Kparatao, Kéran, Oti et Tône commis par le Commandant Djoua Yoma Narcisse et le Lieutenant GNASSINGBE Essonam Ernest
- Le député Gaston Aziandouvor EDEH, assassiné sur ordre d'Emmanuel GNASSINGBE
- Les citoyens tombés à fréau jardin
- Les vaillants combattants défenseurs de la transition tombés à la primature sous le feu des commandos amenés par GNASSINGBÉ Toyi et le capitaine BITENEWE
- Gle Mawulikplimi AMEDJI fusillé par le Caporal-chef Ali AYENAM
- Colonel Eugène TEPE fusillé sur ordre du Lieutenant SIMEZA
- Lieutenant-Colonel Gnandi Akpo assassiné après son hospitalisation au pavillon militaire du CHU
- le Capitaine BITHO empoisonné sur ordre du Gle GNASSINGBE Eyadema
- Tous les officiers et soldats de rang tués (Capitaine EPOU, le soldat TCHAOURO, le Caporal AMAO, le Sergent-chef KOLANI) pour « nettoyer l'armée des traitres» sous les ordres du Capitaine Kouma BITENIWE
Avec le fils
- Toutes les victimes de 2005 :
• Massacres à Atakpamé organisé par les milices du Major N'MA Bélézim KOULOUNE et du libanais Aboukérim
• Massacre à Aneho organisé par le Général Assani TIDJANI et M. Edoh KAGNI
• Massacre à Bassar et bandjeli organise par le Capitaine WADJA
- Dr Atsoutse Agbobli, retrouvé mort à la plage de Lomé
- Etienne Kodjo Yakanou, mort pour simple paludisme en détention pour défaut de soins
- Les enfants tues par les militaires du régime lors des manifestations publiques:
• Anselme Sinandare, tué par balle à Dapaong
• Douti Sinalengue, tué par coup de botte
• Abdoulaye yacoubou tué par balle à Mango
• Rachad Agrigna tué par balle à bafilo

*2 Sabotage économique*

- Sortie illicites des fonds 8 233 milliards de FCFA entre 2005 et 2011
- Incendie des marchés de Kara et de Lomé
- Impunité pour les fossoyeurs des deniers publics :
• FER avec Ferdinand TCHAMSI
• Togo Telecom avec Sam Bikassam
• BTCI avec Yao Kanekatoua
• Les fonds de la route Lome-Vogan avec CECO BTP
- Surfacturation érigée comme mode de fonctionnement dans les administrations publiques

*3 Ganstérisme DE L'ETAT*

- Non-respect des institutions de la république :
• le tour de passe-passe organise à l'assemble au décès du président Eyadema en violation de la constitution
• le trucage du rapport de la CNDH
• la non soumission des Ministres aux injonctions de l'assemblée nationale,
• l'instrumentalisation de la justice
- Culture de l'impunité et de la promotion des prédateurs des droits de l'homme (Major Kouloum, Colonel Massina)
- Violation de domicile, torture des prévenus.....
- Création et entretien de milices armées pour terroriser les populations (Kara, Atakpame et lome)
- Privation d'informations (coupure de l'internet, fermeture, menace, intimidation et harcèlement des médias surtout à l'intérieur du pays) LCF et X-solaire fermes
- Achat de conscience lors des consultations électorales
- Etat de siège et exactions (tortures, barbaries, meurtre) contre les populations de Glei, Mango, Sokode

*4- Indifférence face aux besoins sociaux et aux cris de detresse*

Centres hospitaliers de référence délabrés (obligé de contractualiser avec des privés lors des grandes rencontres ; prise en charge des gouvernants à l'étranger)
- Un seul centre de dialyse disponible dans le pays
- Scanners toujours non fonctionnels (tous les malades du pays y compris ceux des savanes sont obligés de venir à Lomé)
- Problème foncier généralisé
- Education supérieure obsolète (Manque d'infrastructure pédagogique et technique, Parcours académique ou Filières vieilles et obsolètes non adapté au marché de l'emploi). Les descendants des gouvernants étudient à l'étranger
- Chômage chronique (Aucune politique de résorption du chômage)
Aucune politique de promotion du sport et de la culture
- Extractions des minerais non suivi d'une politique de développement des zones minières
- Indifférence de Faure GNASSINGBE face aux manifestations de la population

CA DOIT CHANGER !

 44   Chromosome 21 | Mercredi, 13 Juin 2018
  Réponse à 39-Franck
  Blablabla encore un abruti ignorant envoyé pour déverser ses niaiseries ici...
Faute est président car la cedeao et l ua l'ont imposé avec la France. C'est ça la réalité. Maintenant reste la avec tes sottises de pays souverain, indépendant...

 43   toi-aussi | Mercredi, 13 Juin 2018
  Fake news !... Les Togolais vivent maintenant dans l'euphorie, la divergence, la paranoïa et le trauma mental. La CEDEAO est une organisation de la sous-région de plusieurs pays Ouest Africain. Quelle indignation pour un peuple qui s'accoutume a la dictature et le despotisme de son pays. Triste et dommage pour éparpiller des fausses nouvelles.... Fakes news !

 42   GNAROU | Mercredi, 13 Juin 2018
  Réponse à 35-AVOULADOUTO
  Tu ne comprends pas les nuances de la langue francaise !!

 41   GNAROU | Mercredi, 13 Juin 2018
  Réponse à 37-KASSANDA
  Bon , peut etre Assouma connait sa maladie !

De quoi souffres -tu KASSANDA ???

De l'ignorance? C'est plus grave !!!

 40   Le Vrai Jay Bon Jeu | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 39-Franck
  Y a til un RAPPORT ??????????

entre les vieux et fatigue's "Helico et Fregates " .. soient disant achetes' par le frodeur faure en FRANCE et le scandale financier de Claude Gueant ??

Lisez plutot ci dessous:

"..
Les juges soupçonnent Claude Guéant d'avoir bénéficié de ces fonds « pour accomplir un acte facilité par sa fonction, en l'espèce des interventions en faveur d'Alexandre Djouhri », d'une part « auprès de la direction d'EADS » pour qu'il reçoive les commissions qu'il exigeait sur la vente d'avions Airbus à la Libye, et d'autre part « auprès du ministère du budget » concernant une dette fiscale de 1,5 million d'euros d'une société immobilière de Djouhri


"...Cité par Senoussi, Ziad Takieddine s'est quant à lui auto-incriminé en avouant avoir personnellement remis à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, entre novembre 2006 et janvier 2007, trois valises de cash venues de Libye pour un montant total de 5 millions d'euros. En outre, comme le montrent plusieurs documents désormais versés à la procédure judiciaire, l'équipe Sarkozy a bel et bien œuvré, entre 2005 et 2009, pour rendre inopérant le mandat d'arrêt qui avait été émis par la cour spéciale de Paris contre Abdallah Senoussi.

"..
TAKIEDDINE, SENOUSSI ET LE « PACTE DE CORRUPTION »
Claude Guéant est un acteur de premier plan de l'affaire libyenne. Et il l'a finalement confirmé aux juges. À chaque étape importante du rapprochement entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi, et de toutes les tractations secrètes qui les ont accompagnées, le «Cardinal», comme il fut surnommé, est là, discret et affairé. « Après le retour de Nicolas Sarkozy [au ministère de l'intérieur – ndlr] , il est exact que Ziad Takieddine s'est manifesté auprès de moi pour me dire qu'il avait des relations avec certaines autorités libyennes, a reconnu Claude Guéant devant les juges. Lorsque j'ai fait un voyage préparatoire du déplacement du ministre, Ziad Takieddine était à Tripoli. »

Voyez vous de travres comment l'autre ministre ..ancien 1er ministre de F holand etit lui aussi venu 'a Lome2 checher sa part du gateau ??? Alors que les togolais pouuraient s'acheter des medicaments avec ou payer nos ENSEIGNANTS OU LES SUBALTERNES dans la Police et GENDARMERIE ??

Aaaahh la France de la Cedea...Eau !!! chaviree' !1 eclaboussee' ...


Bonne lecture et tirez vos conclusions personnelles et vous appuyant sur les methodes qu'utilsent ces differents gouvernement Francais pour nous exploiter en placant des "Con" a' la tete de nos etats !!

eeehh bien Kim Jhu Ill a bien compris la ruse.
Il faut etre "faure" pour se respecter aupres des grandes Personnes y Compris un certain hahile clown nomme' Trump...

 39   Franck | Mardi, 12 Juin 2018
  C'est dommage, vraiment dommage au point que l'on se demande si réellement au Togo nous réfléchissons, le Faure a t'il la capacité d'imposer son point de vue aux autres états pour s'éterniser à la tête de la CEDEAO, là nous dirons que son bilan est bon et qu'on ne change pas une équipe qui gagne, l'opposition alors comprendra que c'est celle qui est bête et trouble le régime les voies de règlement de la crise sont évidentes
L'opposition est prise dans son propre piège par des propos qui ne sont pas de nature à régler la crise pour preuve les délires les incohérences l'idiotie et la turpitude des internautes de ce site et même les leaders comme jpf lui même, adjamagbo,habia prouvent à suffisance leur amateurisme intellectuel une chose et son contraire, combien de fois l'opposition n'a pas vilipendé cette institution sous régionale,il nya pas de miracle pour la CEDEAO, chaque pays adhérent est souverain et respecte la charte qui les lie ,l'intervention a ses exigences et normes ,un garde fou n'est pas une guillotine, c'est une mesure dissuasive pour maintenir dans l'espace
Le problème togolais est typiquement togolais et si certains sont idiots et n'ont pas de cerveau en se promenant de chancellerie en chancellerie pour pleurnicher comme des bambins ce n'est pas à la CEDEAO ou autre institution de venir vous faire cours de droit car c'est là tout le nœud les togolais ne maîtrisant pas les lois juridiques

 38   Jack le 👍 | Mardi, 12 Juin 2018
  Écoutez ces allégations mensongères viennent d habia c est lui sur les réseaux sociaux il disait je cite le torchon brûle entre buhari et faure il continue en disant faure a réuni les officiers au camp où il leurs demandait de l aider à renverser la tendance et il a demandé certains ministres s ils pouvaient faire tout pour se rapprocher du président nigérian pour lui convaincre fin de citation .ce barbus nommé Habia n est qu un bandit oui un menteur 🤥

 37   KASSANDA | Mardi, 12 Juin 2018
  L'une des recommandations de la CEDEAO devrait être de dissoudre la cour constitutionnelle de Abdou Assouma qui vient encore de montrer son incapacité à bien gérer les processus électoraux au Togo.
On a attendu que Assouma et sa troupe appellent à la Réalisation des réformes.
Ce zouave malade du sida ne sait que parler d'élections frauduleuses.
Honte à toi Assouma.
Plus d'élections au Togo sans réformes.

 36   Rosalie A Abbey | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 24-24
  Je dois tenir cette interview pour vraie puisque la source qui l'a postee ici en indique l'origine. Les Togolais vivent, a un degre ou a un autre, la situation que decrivent ces personnes faisant partie de la famille Gnassingbe Eyadema. C'est un cauchemar quotidien que toutes les familles togolaises ont vecu, vivent entre les mains de votre famille, Mesdames.Et ce depuis 1963. En tant qu'etre humain, je compatis a votre situation. mais avez-vous un seul mot pour les victimes de la barbarie de ce regime qui ont ete les victimes de vos maris? Kpatcha Gnassingbe Eyadema avait aide son demi-frere a s'imposer aux Togolais par la force. De cet episode, on a denombre, au bas mot pres de 500 morts. Qu'avez-vous a dire a ces Togolais?

 35   AVOULADOUTO | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 31-GNAROU
  Toujours de l' incohérence, c' est grave chez toi.

 34   Le Noir | Mardi, 12 Juin 2018
  Abraham celui qui a créé le Judaîsme était marié à une noire nommée Kétura. Ils ont eu six enfants. Ils ont vécu toute leur vie ensemble. C'est écrit dans la Tora et la Bible. Moïse aussi était marié à une noire. La Tora et la bible ont été falsifiées, ont été blanchies. Abraham est noir. Moïse et Jésus-Christ sont noirs. Jésus-Christ celui qui a créé le Christianisme est noir.

 33   chromosome21 | Mardi, 12 Juin 2018
  IL a apaisé la guinée bisau mais a brulé le togo, voila les qualités que lui trouve gnarou. depuis que je te dis d'Arreter la tchouk, qu'est ce que tu ne comprends pas dans cette phrase : ARRETER LE TCHOUK

 32   COUPE DU MONDE2018 | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 31-GNAROU
  "ll a reussi a appaiser la Guinee Bisseau".Buhari va arriver a appaiser le Togo

 31   GNAROU | Mardi, 12 Juin 2018
  La presidence au sein de la CEDEAO est rotative !!

Cela fonctionne exactement comme dans l'union europeenne !!
Alors des fausses nouvelles de l'opposition togolaise on s'en tape les couilles !!

Et si cela arrivait , alors l'opposition doit reconnaitre en Faure ses capacités hors normes !!
Il a reussi quand meme à appaiser la Guinée Bissau. Là où d'autres dirigeanst ont echoué depuis des années !!

Notre souhait est qu'il quitte la tete de la cedeao pour enfin faire face aux voyous qui nous empechent de travailler !!

 30   comptage | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 29-Avis
  Avant d'enlever la paille de l'œil de ton voisin, retire la poutre qui est dans le tien

 29   Avis | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 17-Djondo
  Après avoir multiplié les séjours médicaux à Londres, l'état de santé incertain du président Muhammadu Buhari est devenu un argument de campagne pour l'opposition.

En 2016, le ministre de la Santé, s'exprimant au nom du président, annonçait imprudemment que le gouvernement ne financerait plus aucun séjour médical d'un responsable politique hors du pays. Il fustigeait alors l'argent inutilement gaspillé et les doutes que cela faisait planer sur le système de soins national.

Depuis, ces déclarations provoquent régulièrement les railleries des Nigérians sur les réseaux sociaux. Elles sont, en effet, en contradiction flagrante avec la pratique de Muhammadu Buhari. En 2017, le président a ainsi passé cinq mois dans un hôpital londonien.

Un couac de communication
En décembre dernier, c'est son fils, Yusuf, qui était allé se faire opérer en Allemagne après un accident de moto. Début mai, de nouveaux séjours au Royaume-Uni ont aussi fait polémique, d'autant qu'elles ont donné lieu à un couac de communication. Son équipe a en effet évoqué un « arrêt technique » de l'avion de Buhari à Londres (il revenait de Washington) avant de reconnaître qu'il s'était bien rendu à une consultation médicale.

Dans un pays encore marqué par la mort, en cours de mandat, d'Umaru Yar'Adua, en 2010, l'état de santé incertain de Buhari est en tout cas devenu un argument de campagne pour l'opposition, qui s'interroge ouvertement sur sa capacité à gouverner pendant quatre années supplémentaires.



 28   jjk | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 22-1
  tu oublie que c est Bouhari qui a fait chasser le 2 eme dictateur de l Afrique de l ouest et il en reste que 1

 27   13352 | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 24-24
  On Senfout de tous ses histoires de la famille gnassimgbe ,ce qui nous préoccupe aujourd'hui c'est faure gnassimgbe qui est le président de tous le peuple togolais , il faut reconnaître celà et ont avance . allez vous préparer pour des élections, et le reste ont verra cela après ,

 26   Akpama | Mardi, 12 Juin 2018
  Ce n'ai un secret pour personne que la CEDEAO regorge de soulards mais il n'y a que des buveurs de sodobiet de tchouk pour espérer un truc pareil. Hihihihhhhhhh

 25   jjk | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 24-24
  les problèmes des gnassimgbés ne nous intéressent pas
ce n est de la pure diversion

 24   24 | Mardi, 12 Juin 2018
  Affaire Gnassingbé : Grand déballage de Mimi Gnassingbé et de Mme Esso Gnassingbé

Faure est pervers, cynique et méchant, c'est lui qui tire sur les ficelles »

Lire l'intégralité de l'entretien qui annonce l'explosion de la famille Gnassingbé

L'affaire d'atteinte à la sûreté de l'Etat dans laquelle le député Kpatcha Gnassingbé et ses co-accusés sont inculpés prend des allures de plus en plus inquiétantes. Dans un entretien diffusé hier jeudi sur la radio « Légende Fm », Mimi Gnassingbé, l'épouse de Kpatcha Gnassingbé et Mme Esso Gnassingbé dont le mari est également détenu au secret depuis le 15 avril 2009, ont fait un grand déballage qui met à nu le malaise généralisé dans la famille présidentielle. « Faure est pervers et très méchant. Je ne sais même pas pourquoi on me parle d'une affaire de famille... Ce sont des conneries », ont déclaré les deux épouses exaspérées de la situation lamentable de leur époux. Elles ont dénudé la face cachée du chef de l'Etat et promettent des jours sombres pour lui si leurs maris ne sont pas libérés.

Si les femmes des détenus ont fait des déclarations d'une telle gravité, on se demande ce qu'il en sera lorsque les inculpés seront devant les tribunaux ou seront libérés.

Il y a bien de raisons de craindre le pire pour la famille Gnassingbé qui n'en finira pas de s'entredéchirer.

Nous vous proposons ici l'intégralité de l'entretien accordé à notre confrère « Légende Fm ».

Plus deux ans que vos maris sont incarcérés pour une affaire de coup d'Etat. Mesdames Mimi et Esso Gnassingbé, est-ce que vous arrivez à rencontrer vos maris ?
Mimi Gnassingbé : Si ma mémoire est fidèle, je crois que je l'ai vu la dernière fois en octobre 2009. Depuis ce jour, rien du tout. Il y a une semaine de cela, trois personnes sont rentrées. Malheureusement, moi et Mme Esso Gnassingbé, nos maris sont toujours gardés. Ils nous ont recommandé d'aller prendre les permis pour les rencontrer mais ils ne veulent pas non plus nous les délivrer. Nous ne savons pas ce qu'il en est.

Mme Esso Gnassingbé :
J'ai vu mon mari une seule fois. Je crois que cela remonte en 2009.

Vous avez eu certainement des informations sur l'état de santé de vos maris. Comment se portent-ils ?
Mimi Gnassingbé :
Concrètement, je ne peux rien vous dire puisque nous ne les voyons pas. Par rapport aux ordonnances médicales que les médecins nous envoient, je conclus que ça ne va pas bien pour eux. Selon les informations que nous avions eues, mon mari est seul dans un bâtiment. Seuls les agents de l'ANR sauront nous répondre à cette question.

Selon les ordonnances, votre mari souffre de quelle maladie puisque vous les recevez pratiquement chaque semaine ?
Mimi Gnassingbé : Il souffre des maux de reins et d'yeux, de l'hypertension bref il souffre de beaucoup de maladies. Les médecins prescrivent des médicaments que nous ne retrouvons pas dans les pharmacies. Nous sommes obligés de négocier avec les pharmaciens pour qu'ils nous trouvent des médicaments équivalents.

Est-ce que vous recevez des informations faisant état des pratiques de tortures sur vos maris ?
Mimi Gnassingbé :
Nous en avions tellement reçu. Quand lui-même sera de retour, il vous le confirmera.

Mme Esso Gnassingbé :
En 2009 lorsque j'ai vu mon mari, il ne pouvait pas marcher, ses nerfs ne fonctionnaient pas, il était très chétif bref je ne le reconnaissais plus. J'ai commencé à pleurer et il m'a consolée en me disant que ça va passer. Il m'a même demandé de prier pour sa libération. Il a encore dit que Faure a promis de les libérer, mais jusqu'à ce jour, rien n'est fait.

Mesdames, il y a également certaines informations faisant état de ce que quelques détenus seraient libérés. Avez-vous aussi l'information ? Qui sont libérés et pourquoi pas vos maris ?
Mimi Gnassingbé :
Moi j'en connais trois : Julien, Essolizam et Jaurès. Ils sont les seuls que j'ai rencontrés. Sur les autres, je ne peux pas dire grand-chose. D'ailleurs, je ne les connais même pas. Je ne sais pas non plus si leur arrestation était effectivement liée à celle de nos maris. Mais toujours est-il qu'on nous a dit qu'ils sont dix à être libérés. Le Procureur a eu à dire que ceux qui étaient libérés n'étaient pas directement impliqués. Tout est flou. Nous attendons la vraie raison de leur libération.

A vous entendre parler, on sent à travers votre voix un sentiment de désespoir et de tristesse.
Mimi Gnassingbé : Bien sûr ! Pour beaucoup de personnes, je n'ai pas eu à faire des pas pour rencontrer le Président Faure pour la négociation. J'en ai fait plusieurs fois. Même avec Toyi, le jumeau de mon mari, nous en avions fait. Il en est de même avec ma belle sœur Nathalie. Malheureusement, il faut comprendre qu'il ne veut pas. Nous nous sommes dit que telle que se présente la situation, soit nous nous résignons dans notre coin. Mais il faut qu'il arrête de nous dire que c'est une histoire de famille et que cela va se régler en famille. Mais jusqu'à quand elle va se régler ?

Vous estimez que le chef de l'Etat fait preuve de mauvaise foi ?
Mimi Gnassingbé :
Bien sûr ! C'est de la méchanceté, de la cruauté. Il paraît que lorsque je parle, il ne le supporte pas mais moi, je vais encore le dire ouvertement. Il est ni plus ni moins pervers. Je ne peux pas le comprendre. Une histoire de famille se règle en famille.

Dans le cas d'espèce, on parle d'une affaire d'atteinte à la sûreté de l'Etat ?
Mimi Gnassingbé : Rien que des conneries. Nous attendons qu'on nous brandisse les preuves. Cette histoire ne prendra tout de même pas un siècle.

Mme Esso Gnassingbé : Cette allégation est vérifiée. Quand l'affaire a commencé mon mari est parti à Kara. Faure avait demandé que mon mari revienne à Lomé, que c'est une affaire de famille et qu'ils vont la régler en famille. Mais jusqu'à présent rien n'est fait.
Comment vos enfants supportent-ils l'absence de leur père ?
Mimi Gnassingbé : Ceux qui en sont conscients sont traumatisés. Ils me demandent où se trouve leur père. La dernière fois, le plus âgé a vu par exemple la photo de Massina dans une presse. Il est tombé des nues du fait qu'il inflige des tortures à son père alors qu'il vient chez lui à la maison.

Mme Esso Gnassingbé : Les enfants ne supportent pas l'absence de leur père. J'essaie de les consoler par moments en leur disant que leur père est en voyage et que bientôt il sera de retour à la maison.

Des Organisations de Défenses des Droits de l'Homme parlent des cas de tortures et de traitements inhumains. Avez-vous eu certaines informations faisant cas de tortures et traitements inhumains à l'ANR ?
Mimi Gnassingbé : Déjà le fait qu'on nous refuse de leur rendre visite est un cas de torture. Nous ne savons pas dans quel état se trouvent actuellement nos maris.

Mme Esso Gnassingbé : Je ne saurai jamais vous dire le problème qui oppose Esso Gnassingbé et Kpatcha Gnassingbé à Faure Gnassingbé. Il traite convenablement les autres détenus. Le cas de nos maris est inquiétant.

Madame Mimi Gnassingbé, c'est en avril 2009 que votre mari a été attaqué à son domicile. Etiez-vous présente ?
Mimi Gnassingbé : J'étais là avec les enfants et la grande sœur de mon mari. Deux des enfants ont souhaité passer le week-end chez cette dernière et ils sont partis. Après leur départ, j'attendais mon mari au salon pour le dîner. Un temps après ma servante est venue m'annoncer que nous sommes attaqués. Jusqu'à cet instant, je ne comprenais pas grand-chose. Du coup, je me suis levée pour aller chercher mes téléphones dans la chambre. En traversant le couloir, j'entendais qu'ils ont commencé par attaquer le salon. Je rejoins mon mari dans chambre. En partant, ma belle sœur Nathalie nous avait prévenu qu'il y a un complot qui se tramait contre Kpatcha mais celui-ci a banalisé la chose arguant que ce sont des rumeurs. Bien avant l'arrivée du colonel Félix Kadaga et ses hommes, il a appelé son ex-femme Babanam et son frère Nono leur disant de ne pas sortir parce que ça va chauffer cette nuit, ce sont les termes qu'il a utilisés. Nono a ensuite appelé Toyi pour lui faire part de la situation. Toyi aussi a appelé son beau-frère c'est-à-dire le mari de Nathalie pour le prévenir. Comme cette dernière était ensemble avec nous, elle en a profité pour nous planter le décor. Elle nous a avoué qu'il y avait eu une réunion au camp la nuit du dimanche. Autour de vingt et une heures, ils ont tiré sur notre maison. Nous avions essayé de regarder par la fenêtre et nous avions reconnu Félix Kadaga. Il était cagoulé. Lui et ses hommes sont entrés et ils ont tiré dans ma chambre et celle de mon mari. Par l'entremise de Toyi, Rock est venu pour sauver la situation. Mais Kadaga a dit qu'il a reçu l'ordre d'en finir aujourd'hui avec les Gnassingbé et que lui et ses hommes ne vont pas replier sans avoir arrêté Kpatcha. Rock a discuté avec Kpatcha et mon mari est descendu. Après, ils sont tous partis au camp. Tous ceux que Kpatcha a tenté d'appeler cette nuit ont tous éteint leur portable.

Donc depuis ce jour, vous n'avez plus des nouvelles de votre mari
Mimi Gnassingbé : Non. Nous sommes dépassées. Nous nous disons soit on les libère ou on les juge. C'est notre mot d'ordre en ce moment. Nous n'allons plus croiser les bras. Nous allons le faire entendre à qui veut parce que nous avons ras-le-bol.

Vous connaissez bien votre mari, vous partagez beaucoup de choses avec lui. A un moment donné, est-ce que vous avez le sentiment qu'il peut faire un coup d'Etat ?
Mimi Gnassingbé : Non, j'ai eu à dire la même chose à la gendarmerie. Ils savent très bien que c'est un fait monté et il a été bien ficelé. Je ne sais pas lequel des Gnassingbé qui va nous dire le contraire. Vivement qu'il m'apporte les preuves. Il faut qu'on arrête de dire que c'est une affaire de famille. Elle a dépassé cette étape. Si les frères Gnassingbé arrivent à se faire des choses, imaginons que c'est une autre personne qui soit dans leurs mains. En tout état de cause, je demande pardon aux personnes à qui nos maris ont eu à faire du mal.

Quel enseignement peut-on finalement tirer ?
Mimi Gnassingbé : Je dirai que après tout, ils sont des frères mais après sa libération, ils seront méfiants l'un envers l'autre. Certains membres de la famille me reprochent le fait que je parle trop de cette affaire. Moi, je suis claire. La famille reste la famille certes, mais s'il y a des problèmes qui se posent, il faut qu'on les règle avant que la famille ne puisse se retrouver un jour. Ils sont incapables de s'asseoir pour régler ce problème, je ne sais même pas pourquoi on me parle de famille. Nous sommes rentrées dans quelle famille où s'il y a un problème, personne ne veut en parler parce qu'ils se disent lorsque je vais commencer à en parler, on ne va plus me donner mon pain quotidien ou on ne va plus s'occuper de ma mère.

Faites-vous allusion aux autres Gnassingbé ?
Mimi Gnassingbé : C'est plus que clair. Je ne cache pas mes sentiments et ils le savent tous. Je ne vais pas mâcher mes mots à leur égard parce que leur comportement m'étonne. Ils sont tranquilles dans leur maison parce que Kpatcha n'est pas de même mère qu'eux. Comme Kpatcha n'est plus là, la vache laitière aussi est fermée. Ils ne pourront plus recevoir de lui. C'est pourquoi ils se sont penchés de l'autre côté.

La manière dont vous connaissez Faure Gnassingbé, vous pensez qu'il peut être cynique à ce point ou ce sont ses proches qui l'ont induit en erreur ?
Mme Esso Gnassingbé : Il est lui-même un homme méchant. Il est très méchant. Faure est très méchant.

Madame Mimi Gnassingbé, est-ce que vous confirmez la même chose ?
Mimi Gnassingbé : Jusqu'à un passé récent, je me disais qu'il a été induit en erreur mais les actes qu'il pose me font croire la même chose. Il se cache derrière les rideaux et il tire sur les ficèles.

Mme Esso Gnassingbé : Faure n'a qu'à essayer de régler ce problème et libérer nos maris. Tant que nous ne dormons pas lui aussi ne dormira pas.

Que ferez-vous concrètement ?

Mme Esso Gnassingbé : Vous verrez vous-même ce que nous ferons.

Source : Correcteur via Légende FM

 23   Noé Kutuklui | Mardi, 12 Juin 2018
  16 et 19= Mentions spéciales et merci à vous.

 22   1 | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 16-i
  Que le président faure gnassimgbe reste encore à la tête de la CEDAO où pas ,le problème togolais restera toujours le même .il n'ya pas un chef d'état de la CEDAO aujourd'hui qui pourra dire ouvertement au président faure gnassimgbe de quitter le pouvoir au nom de la CEDAO . même le vieux fatigué ,malade buhari. Les choses ne fonctionne pas comme ça . dans une institution internationale ok ? Cesser de joué aux idiots vous faites honte à l'Afrique avec vos conneris avec vos comportements.

 21   1 | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 16-i
  Que le président faure gnassimgbe reste encore à la tête de la CEDAO où pas ,le problème togolais restera toujours le même .il n'ya pas un chef d'état de la CEDAO aujourd'hui qui pourra dire ouvertement au président faure gnassimgbe de quitter le pouvoir au nom de la CEDAO . même le vieux fatigué ,malade buhari. Les choses ne fonctionne pas comme ça . dans une institution internationale ok ? Cesser de joué aux idiots vous faites honte à l'Afrique avec vos conneris et vos comportements.

 20   Rosalie A Abbey | Mardi, 12 Juin 2018
  Seigneur, depuis quand ce regime se fait-il legaliste??!! Sans pour autant renoncer a la pratique de la langue de bois selon laquelle il serait evident que "la solution a la crise doit etre trouvee par les Togolais eux-memes avec le soutien de la communaute internationale dont la CEDEAO." Depuis des annees, ce regime nous rabat les oreilles avec cette sorte de "berceuse" indecente, idiote, selon laquelle "la solution a la crise doit etre trouvee par les Togolais eux-memes". Alors que dans le meme temps ou elle chantait cette comptine idiote, le regime togolais deployait ses forces de securite dont tout le monde a pu encore mesurer la brutalite et la sauvagerie ces derniers mois, contre les togolais, partout dans le pays; et a diverses occasions: lors d'elections truquees, pour imposer un regime vomi, de nouveau, aux Togolais, faisant le siege des villes du Togo les transformant en prisons a ciel ouvert, faisant des Togolais des captifs dans un pays que ce meme regime a pris en captivite; livre aux interets des multinationales.
Aujourd'hui, cette berceuse idiote se fait un tant soi peu mesuree. Dans le communique ci-dessus, le regime ne s'arrete plus a la seule possibilite qui laisserait les Togolais dans un face-a-face, oh combien inegal, brutal, avec un regime surarme et pret a utiliser ses armes contre les contribuables togolais. Le regime apporte un temperament a sa berceuse en ecrivant que les Togolais doivent trouver la solution a la crise (permanente) qui secoue leur pays "avec le soutien de la communaute internationale dont la CEDEAO". Un temperament a l'arrogance dont fait preuve ce regime dans ses relations avec les Togolais. reste a savoir jusqu'ou cette communaute internationale est prete a enfin mettre fin a l'indecence politique qui regne au Togo depuis 1963. Idem pour ce qui est de la CEDEAO plus particulierement. Alassane Ouattara ne nous faisait-il pas savoir lorsque cette crise a (renait?) de ses cendres que Eyadema I etait "un des fondateurs" de la CEDEAO sans nous faire savoir ce qu'il entendait par la quant a l'avenir de son "neveu", Eyadema II?. Ce communique traduit d'ailleurs la mesquinerie d'un regime qui n'en a fini pas de vouloir ecraser les Togolais du poids de ses armes et de son mepris, fort du soutien qu'il a toujours trouve, sur 2 generations, aupres des instances internationales. Les fautes, l'inconsistance, l'incoherence de l'oposition politique togolaise ne doivent pas servir, dans tous les cas, d'excuses pour soutenir un regime arc-boute sur une vengeance heritee en mode de gouvernement.

 19   Rosalie A Abbey | Mardi, 12 Juin 2018
  Seigneur, de quand ce regime se fait-il legaliste??!! Sans pour autant rnoncer a la pratique de la langue de bois selon laquelle il serait evident que "la solution a la crise doit etre trouvee par les Togolais eux-memes avec le soutien de la communaute internationale dont la CEDEAO." Depuis des annees, ce regime nous rabat les oreilles avec cette sorte de "berceuse" indecente, idiote, selon laquelle "la solution a la crise doit etre trouvee par les Togolais eux-memes". Alors que dans le meme temps ou elle chantait cette comptine idiote, le regime togolais deployait ses forces de securite dont tout le monde a pu encore mesurer la brutalite et la sauvagerie ces derniers mois, contre les togolais, partout dans le pays; et a diverses occasions: lors d'elections truquees, pour imposer un regime vomi, de nouveau, aux Togolais,etc...
Aujourd'hui, cette berceuse idiote se fait un tant soi peu mesuree. Dans le communique ci-dessus, le regime ne s'arrete plus a la seule possibilite qui laissait les Togolais dans un face-a-face, oh combien inegal, brutal, avec un regime surarme et pret a utiliser ses armes contre les contribuables togolais. Le regime apporte un temperament a sa berceuse en ecrivant que les Togolais doivent trouver la solution a la crise (permanente) qui secoue leur pays "avec le soutien de la communaute internationale dont la CEDEAO". Un temperament a l'arrogance dont fait preuve ce regime dans ses relations avec les Togolais. reste a savoir jusqu'ou cette communaute internationale est prete a enfin mettre fin a l'indecence politique qui regne au Togo depuis 1963. Idem pour ce qui est de la CEDEAO plus particulierement. Alassane Ouattara ne nous faisait-il pas savoir lorsque cette crise a (renait?) de ses cendres que Eyadema I etait "un des fondateurs" de la CEDEAO sans nous faire savoir ce qu'il entendait par la quant a l'avenir de son "neveu", Eyadema II?. Ce communique traduit d'ailleurs la mesquinerie d'un regime qui n'en a fini pas de vouloir ecraser les Togolais du poids de ses armes et de son mepris, fort du soutien qu'il a toujours trouve, sur 2 generations, aupres des instances internationales. Les fautes, l'inconsistance, l'incoherence de l'oposition politique togolaise ne doivent pas servir, dans tous les cas, d'excuses pour soutenir un regime arc-boute sur une vengeance heritee en mode de gouvernement.

 18   Kozah Nostra | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 9-Le Noir
  Oui c'est évident!!! Les noirs constituent la «race» supérieure, intellectuellement, culturellement, sportivement, physiquement, parlant et presque dans tous les domaines, n'en déplaise aux supremacistes blancs!!! On comprend mieux maintenant pourquoi les noirs sont détestés par les autres «races», partout dans le monde!!!

 17   Djondo | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 15-Avis
  C' EST TOI LE MEDECIN DE BUHARI?

 16   i | Mardi, 12 Juin 2018
  "La cellule de communication de Faure Gnassingbé nie l'information selon laquelle des diplomates togolais feraient des pieds et des mains pour que les 14 autres États acceptent sa reconduction à la présidence de la CEDEAO."

Cela ne m' étonnerait pas car, Faure et ses sbires ont très peur au Nigeria de Buhari. Pour eux, tant que Faure conservera la fauteuils de la présidence de l' institution, aucun pays surtout le Nigeria n' oserait attaquer le Togo.

Mais Faure et ses sbires seront surpris, car, qu' on soit président de la CEDEAO ou pas, c'est collectivement que les chef d' états prennent des décisions et de manière démocratique. Ce qui veut dire que si le Nigeria, le Sénégal, la Gambie, la Siéra Leone, le Liberia, Benin, Ghana, Burkina Faso cherchent a imposer une feuille de route a Faure et l' opposition, être président de la CEDEAO altérait rien à cette décision. Au contraire, les autres chef d' Était demanderaient que le président de leur institution montre un bon exemple.

Ceux qui gesticulent et s' excitent pour rien seront surpris bientôt.

 15   Avis | Mardi, 12 Juin 2018
  Buhari est vieux et malade.C'est normal que lui même soit inquiet pour sa capacité à suivre de front la gestion de son grand pays à des tensions interethnique et à l'islamisme radical, préparer sa réelection, et présider la cedeao. Ses ennuis de santé peuvent l'amener à s'absenter longtemps.

Le bilan de Fsure à la tête de la cedeao est très positif. Mais il est mieux pour lui de partir sur un succès.

 14   Yahoo | Mardi, 12 Juin 2018
  VOICI LA PHRASE QUI REND TRES EXITE LES VIRUS DE URINE SUR ICILOME.COM



"Selon la présidence de la République, « la solution à la crise doit être trouvée par les Togolais eux-mêmes avec le soutien de la communauté internationale dont la CEDEAO », et donc le changement à la tête de cette institution ne fera rien à la crise togolaise."

 13   i | Mardi, 12 Juin 2018
  "La cellule de communication de Faure Gnassingbé nie l'information selon laquelle des diplomates togolais feraient des pieds et des mains pour que les 14 autres Etats acceptent sa reconduction à la présidence de la CEDEAO.

« Il n'appartient pas à un Etat lui seul, selon ses propres ambitions de faire des pieds et des mains pour être président de la CEDEAO, surtout de briguer un second mandat à la tête de l'institution », souligne le communiqué."

AUTREMENT DIT, CES BOUFFONS IDIOTS DE LOME2 FONT DES VAS ET VIENT PARTOUT POUR VENDRE LA PRESIDENCE DE LA CEDEAO AUX AUTRE 14 ETATS?
MON PAYS TOGO EST VRAIMENT MALADE, LE JOUR OU IL Y AURA UNE CHUTE, CA FERA MALE ET OUI, TRES MALE.
SECOND MANDAT? EN TOUT CAS, IL FAUT QUE LA CEDEAO AUSSI SOIT BETE POUR ACCEPTER CELA.

 12   La verité en face. | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 1-El Niño
  TOI EL NINO J ESPÈRE KE TU VAS PETIT A PETIT TE RENDRE A L ÉVIDENCE ET RAMENER TES PIEDS SUR TERRE..TU ÉTAIS TOUJOURS DANS UNE ILLUSION POUR TROMPER LES ESPRITS FAIBLES SUR CE SITE ET UNE PARTIE DE LA POPULATION...JE NE SAIS PAS SI TU ES UN ACTIVISTE OU UN POLITICIEN CONVAINCU MAIS LA LUTTE KE TU MÈNE EST NOBLE ET LÉGITIME MAIS SANS L ESPRIT DE DISCERNEMENT SANS HAINE ET DE VÉRITÉ LA LIBERTÉ NE SERAIT KUN CHIMÈRE...message valable pour atalolo..kassanda et autres ki se reconnaîtront

 11   Kassanda | Mardi, 12 Juin 2018
  Papa m'a dit de ne pas quitter la présidence de la CEDEAO.
Que des imbéciles dans ce régime.
Comment peut on réfléchir comme ça !

 10   Atalolo | Mardi, 12 Juin 2018
  Les imbéciles de Lomé2 sont capables de tout. Ils sont capables de ventre le Togo à la CEDEAO pour le maintien de Faure Gnassingbé à la tête de cette institution.

Je le dis et le répète encore: le Togo notre nation doit être libéré par nous les Togolais. Comptons sur ce que nous pouvons faire puis après, faisons recours aux amis qui partagent nos peines avec nous. Je ne cesserai de le répéter. Le Togo pour les togolais. Si le Togo souffre, c'est donc nous de le guérir.

Vive le Togo.

 9   Le Noir | Mardi, 12 Juin 2018
  Abraham celui qui a créé le Judaîsme était marié à une noire nommée Kétura. Ils ont eu six enfants. Ils ont vécu toute leur vie ensemble. C'est écrit dans la Tora et la Bible. Moïse aussi était marié à une noire. La Tora et la bible ont été falsifiées, ont été blanchies. Abraham est noir. Moïse et Jésus-Christ sont noirs. Jésus-Christ celui qui a créé le Christianisme est noir.

 8   Opposition bête... | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 1-El Niño
  Reconnaître l'échec n'est pas dans l'ADN de l'opposition
08/06/2018
Reconnaître l'échec n'est pas dans l'ADN de l'opposition Jean-Pierre Fabre (ANC, opposition) et sa garde rapprochée
De qui se fiche l'opposition ? Pour expliquer l'échec des manifestations prévues mercredi et jeudi, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la coalition, explique que c'est la faute à la police !

'L'important dispositif sécuritaire mis en place pour empêcher les gens de manifester montre à suffisance que le pays ne va pas bien', a-t-elle affirmé vendredi.

Des propos qui prêtent à sourire.

La vérité est moins tordue. Les sympathisants de l'opposition sont appelés à manifester depuis ... mi-août 2017. Ils en ont ras le bol et souhaitent maintenant voir aboutir les pourparlers engagés avec le pouvoir.

Certes, l'ANC et les autres formations peuvent toujours compter sur une poignée de d'irréductibles prêts à marcher tous les jours, mais pas de quoi rassembler 10 ou 20.000 personnes à Lomé.

D'autant que la crise politique a eu des conséquences néfastes sur l'économie. Les contestataires sont des commerçants, des salariés et actifs dans le business informel. La facture de 10 mois de tension commence à augmente

 7   togoto | Mardi, 12 Juin 2018
  Mes frères... La politique politicienne me fatigue...

 6   comptage | Mardi, 12 Juin 2018
  Les tyrans sont en négociation avec la CEDEAO. Mais l'exigence, c'est que le Togo se conforme aux règles démocratiques. Leur chute sera grande s'ils ne veulent pas entendre raison. Vive le Togo libre!

 5   comptage | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 3-Togolais
  Fils perdu et vendu. Tu seras délivré bientôt.

 4   Togolais | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 2-Azea
  Pitoyable... Voilà quelqu'un qui est perdu... Personne, absolue personne ne viendra régler le problème de mon pays le Togo... Aucune solution ne nous sera imposer si nous n'y trouvons pas notre intérêt.. Ça c'est clair..

 3   Togolais | Mardi, 12 Juin 2018
  Parole d'un garçon... D'un président d'une république qui s'assume.. Faure, quelques fois tu laisse trop cette bande de 14 foutre du bordel... Il suffisamment temps de mettre fin à cette pagaille.. Le peuple est à tes côtés...

 2   Azea | Mardi, 12 Juin 2018
  Réponse à 1-El Niño
  mon frère, moi je n' ai pas confiance à cette CEDEAO, sinon, pourquoi Faure est toujours à la tête de cette institution a lorsque sa présidence est terminée depuis le 4 Juin?
Pourquoi le Nigeria et le Sénégal devraient tolérer ces genres de bavure?
Est-ce que ça été déjà fait dans le passé?

 1   El Niño | Mardi, 12 Juin 2018
  Hey. Mon compteur s'est déja arrété depuis le 4 juin 2018.

Du jamais vu pour que Faure se maintienne à la tête de la Cedeao...Du jamais vu depuis 4 juin 1975.

Alors, je crois: Papa m'a dit de ne jamais laisser la présidence de la Cedeao...?
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com