AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo REJADD et CACIT, une cohabitation désormais impossible…


Politique

iciLome | | 12 Commentaires |Imprimer

Assiba Biova Johnson, Président du REJADD, détenu à la prison civile de Lomé

Cette information, relayée par nos confrères du quotidien privé Liberté, ne devrait pas surprendre, puisque depuis quelque temps, le Collectif des associations de lutte contre l’impunité au Togo (CACIT) dont est membre le Regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement (REJADD), n’inspire plus confiance à ce dernier.

La situation s’est envenimée avec l’arrestation le 4 avril dernier du président du REJADD, Assiba Biova Johnson. Cette association reproche au CACIT de ne pas réagir depuis l’arrestation et la détention de son président à la prison civile de Lomé, pas même une déclaration pour condamner ce qui ressemble plutôt à un enlèvement. Ce qui amène le REJADD à vouloir se retirer du CACIT.

« Nous ne comprenons pas pourquoi le CACIT qui est notre grande famille ne se prononce pas sur les violations du droit de notre premier responsable. Nous aurions aimé entendre les responsables du CACIT se prononcer sur le sujet. Ils ont l’obligation de se prononcer, d’abord par principe parce que la détention de tout défenseur des droits de l’homme dans le cadre de ses activités doit être condamnée. Quand un défenseur des droits de l’homme croupit en prison, les autres doivent avoir peur parce qu’ils peuvent subir le même sort. Ensuite parce que le REJADD est membre du CACIT, ce dernier doit afficher sa solidarité vis-à-vis du détenu. C’est ce que nous attendons du CACIT. Il devrait au moins prendre acte de l’arrestation du président du REJADD », a confié une source proche de l’association que préside Assiba Johnson.

A en croire cette source, citée par Liberté, les responsables du CACIT ont toujours argué qu’ils font des négociations de couloir en faveur d’Assiba Johnson. « Mais la réalité est tout autre », a réagi la source pour qui le principe de la démission du REJADD du CACIT est déjà acté.

« Les membres du REJADD ont décidé de se retirer du CACIT. Le principe de cette démission a été acté par l’ensemble des membres et il ne reste qu’à l’officialiser. Dès que le bureau aura pris toutes les dispositions qui s’imposent le retrait sera officialisé », a-t-elle renseigné.

Il est donc clair que cette fois-ci, le divorce n’est plus qu’une question de temps. Visiblement, aucune tentative de conciliation entre les « deux époux » n’est possible. Il faut peut-être le rappeler, cela fait trois mois que Assiba Biova Johnson, président du REJADD croupit injustement à la prison civile de Lomé.


I.K




Autres titres
Togo La femme de Joseph Eza très en colère contre les forces de l'ordre 
Togo L'atmosphère tendue devant l’Ambassade du Ghana ce lundi matin 
Togo Me Raphaël Kpandé-Adzaré : « Ils ne peuvent pas venir nous chasser devant l’Ambassade du Ghana » 
Plus de nouvelles




 12   abawe | Mardi, 10 Juillet 2018
  Réponse à 12-abawe
  Faure devient une énorme épine dans les chausseurs de la c14.... ....

Faure tu es faure deeeedeedeede!






Tchoco tchoco les élections auront lieu et nous allons vous démontrer notre détermination à soutenir Faure.

 11   abawe | Mardi, 10 Juillet 2018
  Faure devient une énorme épine dans les chausseurs de la c14..........

Faure tu es faure deedeeeedeeeee!!





Tchoco tchoco les élections auront lieu et nous allons vous démontrer notre détermination à soutenir Faure.

 10   piment | Lundi, 9 Juillet 2018
  on s'en balle les couilles

 9   tedlesaint1 | Lundi, 9 Juillet 2018
  Le regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement (Rejadd) du sieur Assiba Johnson veut quitter le Collectif des associations de lutte contre l'impunité au Togo (Cacit) sous prétexte que le collectif n'a pas été solidaire envers le Rejadd suite à l'arrestation de son Président Assiba Johnson. Nul n'ignore que les défenseurs des droits humains doivent être des gens intègres et en ce qui concerne la publication de leurs rapports d'activité, ils doivent obligatoirement suivre une procédure bien connue dans le milieu des organisation de défense des droits humain; Dans la publication du rapport de la Rejadd suite aux évènements survenus depuis le 19 aout passé au Togo; le Rejadd a suivi à la lettre cette procédure ? Aussi ce dit rapport est plein de affirmations gratuites, de contre vérité. Le rapport parle de centaine de morts et même de charniers. Les défenseurs des droits humains sont-ils au-dessus de la loi ? Il faille que le responsable du Rejadd réponde de ses actes devant la justice togolaise. Évidemment que si le Rejadd n'a pas respecté la procédure concernant la publication des rapports et aussi si le contenu dudit rapport pose problème, le Cacit ne serait venir à la rescousse d'un tel laxisme et incompétence.

 8   Rien que la vérit& | Lundi, 9 Juillet 2018
  Réponse à 7-Abladjo
  De tristes gars comme vous!!! Donc pour vous tant que quelqu'un ne fait pas votre volonté il est du RPT??? Continuez à vilipender tout le monde et revenez nous dire que vous étés surpris de ne pas être supporté. Vous pensez que Monsieur Mawule du CACIT est un plaisantin? Vous voulez qu'il remette en cause la crédibilité du CACIT en suivant un bandit-menteur comme le sieur Assiba? Depuis le fameux "rapport" d'Assiba avez vous eu la moindre preuve de tout ce qu'il a dit? Réfléchissez un peu.

 7   Abladjo | Lundi, 9 Juillet 2018
  Réponse à 6-Abotshi
 

Allo Spero?

Ici terre a vous CACIT!

Tu ne vas pas me dire que Spéro est un vendu!

Les bras m'en tombent. Mon Abladjo a toujours cru que ce garcon est honnete.

 6   Abotshi | Lundi, 9 Juillet 2018
  J'ai toujours dit que CACIT, c'est le RPT. Spéro Mawoulé (président de cacit), je n'en reviens pas. Donc tout le monde est véreux au Togo?

 5   Ig | Lundi, 9 Juillet 2018
  Trimua accusé d'avoir tué 20 jeuns filles à Agouè est toujours en liberté.

 4   koffigan | Lundi, 9 Juillet 2018
  Réponse à 2-Monkey 🐒
  Les Togolais defendent indefendable. Donc ceux qui tuent sont libre.

 3   AMAH AYAYI DI SANCHO | Lundi, 9 Juillet 2018
  Mr IK vous auriez du nous donnez le bureau executif de ce CACIT.

Comme ca chacun va bien connaitre chacun dans son role avant le retournement de situation.

Si qq a eu le courage de se mettre a la tete de ....defence des droits humains cacit, une indignation aurait ete la moindre des chose dans ce cas. Meme les pretres sindignent. Alors la leur nest pas une raison

Dans cette lutte, il nya pa de demi mesure. Personne ne peut jouer a lonu. Soit on est pour soit on est contre

Donc dans ma loupe je vois que ce cacit est en adversite avec le peuple.




 2   Monkey 🐒 | Lundi, 9 Juillet 2018
  Arrêtez vos comédies Qui est ce qui va pleurer pour ce bandit,un menteur.cela fait combien de mois que nous attendons qu il nous montre là où les corps sont enterrés.ecoutes les gens comme ce mR doivent faire la prison à vie pour déni de mensonge c est un salo ce assiba il n a rien vu

 1   TOGOLAIS | Lundi, 9 Juillet 2018
  "Il faut peut-être le rappeler, cela fait trois mois que Assiba Biova Johnson, président du REJADD croupit injustement à la prison civile de Lomé".... Messieurs le menteur de journaliste, dis nous ce que ce monsieur a fait pour qu'il soit arrêté... Depuis, le peuple et la communauté internationale attendent en vain qu'il fournisse les preuves des charniers, les noms des centaines de morts et la liste des milliers de détenus dont il fait cas dans son canulare qu'il appelle " rapport"... Quand les défenseurs des droits de l'homme, se transforment en mythomanes, il vaut mieux les fuir avant que toutes les défenseurs des droits de l'homme soient fui...

.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com