AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Mali Mali : ce que change le soutien du Chérif de Nioro à la présidentielle


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

Après des semaines de silence et d’attente, le Chérif de Nioro a parlé. Son choix de ne pas soutenir le président sortant IBK, qu’il avait porté au pouvoir en 2013, n’était plus une surprise depuis longtemps, mais le nom de son favori, l’entrepreneur Aliou Diallo, démontre la volonté de rupture de la société malienne. Quels sont les enseignements et l’impact de ce soutien à trois semaines du scrutin ?

De plus en plus loin d’un deuxième mandat IBK

Le président sortant, déjà lesté par un bilan catastrophique, et lâché par nombre de ses anciens soutiens, a sans doute perdu sa dernière chance de réélection avec le désistement du Chérif de Nioro.

Fragilisé par des affaires politico-financières impliquant ses proches. Incapable d’obtenir le soutien de l’allié français sur lequel il comptait tant. Président résigné et inactif face au chômage de masse et aux défis sécuritaires. IBK a perdu gros avec le départ du Chérif, le dignitaire religieux le plus influent du pays.

Aliou Diallo : le néophyte devenu favori

La première campagne présidentielle sera-t-elle la bonne pour Aliou Diallo. L’entrepreneur a mené jusqu’à présent une campagne agressive et volontariste sur le thème du renouvellement politique, de la lutte contre la corruption, et, plus important peut-être encore, du combat contre le chômage de masse, souvent perçu comme inéluctable par les décideurs politiques africains.

Des discours qui ont reçu un écho certain depuis le début de la campagne, et qui s’appuient sur l’expérience d’entrepreneur d’Aliou Diallo, l’un des premiers employeurs privés du pays. C’est sans doute cette expertise économique et ce volontarisme qui ont conduit le Chérif de Nioro à soutenir officiellement sa candidature.

Toujours est-il qu’Aliou Diallo, qui faisait jusqu’alors figure de sérieux outsiders (à l’image d’IBK et de Soumaïla Cissé), va finir la campagne présidentielle dans la peau du favori. A lui de ne pas perdre le rythme d’une campagne pleine d’allant et d’espoir.

Le Mali assoiffé de changement

Mais la principale leçon à retirer du soutien du Chérif de Nioro à Aliou Diallo est celle de la volonté de changement et de renouvellement qi anime profondément la société malienne. Face à une vingtaine de professionnels de la politique, le Chérif a désigné un candidat issu de la société civile.

La fin d’un cycle pour une génération d’apparatchiks du pouvoir, qui alternent entre gouvernement et opposition depuis 25 ans sans proposer de solutions nouvelles ou offrir de perspectives crédibles à un pays jeune et dynamique qui veut voir ses gouvernants s’adapter aux réalités du XXIe siècle.



Autres titres
Togo VIDEO / Les impressions de Christophe TCHAO au sujet de l’étude du projet de loi constitutionnelle 
Togo La Coalition des 14 confirme être en possession du rapport final de l'expert de la CEDEAO 
Togo Assemblée nationale : Le gouvernement refuse le projet de loi de la CEDEAO 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com