AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Congo, République du Coopération, éducation et politique en vedette dans la presse congolaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La presse congolaise parcourue lundi par APA traite de coopération, d’éducation et de politique.

« La France octroie plus de 90 millions f cfa aux Ong congolaises », titre le quotidien Les dépêches de Brazzaville, qui explique : « Dans le cadre du programme PISCCA (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions), le gouvernement français entend investir plus de 90 millions f cfa, soit cent 142.000 euros pour accompagner les ONG congolaises ».

Ce même quotidien fait écho du décès, samedi dernier en Suisse, de l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan et note que « l’humanité salue la mémoire d’un digne fils de l’Afrique ».

« Le décès de Kofi Annan qui est resté dix ans en vedette de la diplomatie mondiale, Prix Nobel de la paix, n’a pas laissé indifférent l’humanité tout entière. En témoignent les nombreux messages et déclarations des dirigeants de tous continents qui déplorent son décès en le qualifiant de grande perte », rapporte Les dépêches de Brazzaville.

Sous un autre angle, le bihebdomadaire catholique La semaine africaine traite de l’éducation et relève que « les résultats du brevet d’études du premier cycle (BEPC) / Session de juin 2018 sont en hausse par rapport à ceux de l’année dernière » car, « sur 107 162 candidats présentés, 64 254 ont été déclarés admis, soit un pourcentage de 59,96%, alors qu’en 2017, il était de 55,55%/ ».

« Cette moissons a été saluée par l’ensemble des acteurs du secteur éducatif, d’autant plus que c’est pour la première fois depuis 2011 que le cap de 50% a été franchi », écrit La semaine africaine.

Pendant ce temps, l’hebdomadaire Le Patriote relaie l’appel de l’opposition congolaise à dissoudre la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude pour « incompétence ».

« Le chef de file de l’opposition, Pascal Tsaty Mabiala a réclamé au cours d’une conférence de presse le 13 août 2018 la dissolution de la Commission de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude et son remplacement par une brigade indépendante de police judiciaire au motif que cette commission ne fait pas son travail selon les règles de l’art », écrit cet hebdomadaire.

« Une odeur de remaniement et d’arrestation de certains ministres se fait sentir ! », alerte l’hebdomadaire Manager horizon qui publie les photos de certains ministres qui pourraient être entendus à la direction générale de la surveillance du territoire.




Autres titres
Guinée Pour une meilleure protection des personnes atteintes d’albinisme 
Togo Des Béninois résidant à Lomé déplorent les violences intervenues dans leur pays 
Burkina-Faso Union économique et monétaire Ouest-africaine: un niveau de récoltes globalement satisfaisant 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com