AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Congo, République du Santé, faits divers et corruption se côtoient dans la presse congolaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La campagne de vaccination contre la fièvre jaune dans le département de Pointe-Noire, l’audition reportée au 24 octobre de six policiers impliqués dans le drame de Chacona qui a occasionné la morts de 13 personnes, et le président de la Commission nationale de lutte contre la corruption, qui refuse de céder aux chantages et intimidations après la publication de son rapport qui épingle un membre du gouvernement, sont les sujets phares traités par la presse congolaise de ce samedi.

« Santé : La fièvre jaune déclarée à Pointe-Noire », titre le bi hebdomadaire La Semaine Africaine qui écrit que « suite à la maladie de la fièvre déclarée dans le département de Pointe-Noire, le ministère de la Santé et de la Population organisera dans les tous prochains jours une campagne de vaccination nationale gratuite en collaboration avec les partenaires ».


Ce bi hebdomadaire aborde également la lutte contre la corruption et relaie la décision du président de la Commission nationale de lutte contre la corruption, la Concussion et la Fraude, Lamyr Nguélé qui dit: « Je ne cèderai pas aux chantages et intimidations, d’où qu’ils viennent ».

Dans ce journal, M. Nguélé dénonce les dérives financières d’un membre du gouvernement, martelant que « ce dernier (ministre des Hydrocarbures, Jean Marc Thystère Tchicaya) avait été entendu et a pris connaissance de ce rapport avant sa publication ».


Toujours au sujet de la corruption, l’hebdomadaire Epanza Makita informe que « le directeur général du Bureau congolais des droits d’auteurs (BCDA), Maxime Mfoutou, dénoncé par le rapport de la Commission de lutte contre la corruption pour avoir détourner des centaines de mille destinés aux musiciens serait lui aussi dans les sales draps avec les musiciens qui croupissent dans la misère ».


Pendant ce temps, le quotidien Les dépêches de Brazzaville revient sur le drame du Commissariat de Chacona qui avait occasionné la mort de 13 jeunes garçons, informant que « l’audition de six policiers impliqués dans cette affaire dite de Chacona a été renvoyée au 24 octobre par le Parquet de Brazzaville ».


Ce quotidien annonce également que le verdict du procès de l’opposant Paulin Makaya, poursuivi pour complicité d’évasion à la maison d’arrêt de Brazzaville prévu pour le 30 août a été renvoyé au 13 septembre 2018.



Autres titres
Guinée Pour une meilleure protection des personnes atteintes d’albinisme 
Togo Des Béninois résidant à Lomé déplorent les violences intervenues dans leur pays 
Burkina-Faso Union économique et monétaire Ouest-africaine: un niveau de récoltes globalement satisfaisant 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com