AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Congo, République du Politique, crise financière et lutte contre la corruption à la une des journaux congolais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les rumeurs de remaniement du gouvernement, la morosité dans les marchés à la veille de la rentrée scolaire 2018-2019 et la lutte contre la corruption sont les principaux centres d'intérêt de la presse congolaise de ce jeudi.

« Odeur de remaniement : Rigobert Andely, le choix du Premier ministre par le FMI ? », s’interroge l’hebdomadaire Epanza Makita. Le journal souligne que « selon certaines indiscrétions, le changement du gouvernement n’est qu’une question de temps(…) ».

L’ancien ministre du gouvernement Sassou, Rigobert Andely, serait le choix du FMI pour être à la tête du gouvernement, cela pour avoir bien piloté le dossier PPTE (pays pauvres très endettés) avec cette institution financière internationale (FMI) au milieu des années 2000 et qui avait abouti à l’annulation de la dette congolaise, selon l’hebdomadaire.

Le quotidien Les Dépêches de Brazzaville s’intéresse, pour sa part, à la crise économique qui gangrène le pays et à la morosité constatée dans les marchés à l’approche de la rentrée scolaire 2018-2019.

Ce quotidien fait remarquer qu’« à quelques semaines de la rentrée scolaire, l’ambiance n’est pas au rendez-vous dans les marchés et il n’y a pas de points de vente des fournitures scolaires à Brazzaville comme avant, à cause de la crise financière que traverse le pays ».

Le journal Manager horizon s’intéresse plus profondément à la corruption, et note qu’on «ne peut pas lutter contre les antivaleurs, en protégeant les forts et en jetant les faibles en prison ».

Toutefois dans La Semaine Africaine, le Premier ministre congolais Clément Mouamba a encouragé la Commission de lutte contre la corruption après la publication de son rapport qui a épinglé Jean Marc Thystère Tchicaya pour avoir détourné près de 2 milliards FCFA. Le PM s’exprimait lors d’un point de presse tenu le 1er septembre dernier.

Abordant les suites de la publication de ce rapport, Epanza Makita souligne que « Lamy Nguélé a signé l’acte de décès de la Commission de lutte contre la fraude avec ‘’l’affaire Jean Marc Thystère Tchicaya’’, au regard des réactions qui fusent de toutes les couches de la société congolaise ».




Autres titres
Nigéria Etat de Cross River : L'ONU achève la phase 2 du programme de l'eau 
Burkina-Faso Le président du parlement invite les populations à s’inspirer de Thomas Sankara 
Cameroun Entreprise : Samuel Eto'o se lance dans les paris sportifs 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com