AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Bénin : le PLP a une dent contre la justice sous Patrice Talon




AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Le président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP), Léonce HOUNGBADJI, dans un communiqué démontre son soutien sans faille à ses « camarades prisonniers politiques » et juge la justice béninoise « d’injuste et d’inique ». Lecture du communiqué!

Citoyen Béninois, opposant au régime du président Patrice TALON
• Président du Parti pour la Libération du Peuple (PLP)
• Membre de la coordination nationale du Front pour le Sursaut Patriotique (FSP)
• Membre de la coordination nationale de la Coalition pour la Défense de la Démocratie au Bénin (CDD-Bénin)
• Coordonnateur national du Pôle Unifié des Jeunes de l’Opposition (PUJO)
• Téléphone : (00229) 62 84 62 51
• E-mail : opposanthoungbadji1@yahoo.com




Dr Bertin S. KOOVI


• Ancien candidat à l’élection présidentielle de Mars 2016, ayant appelé au second tour à voter contre le candidat homme d’affaires Patrice TALON pour la menace que constitue la prise de contrôle du pouvoir politique par un homme qui contrôlait déjà un grand pan de l’économie béninoise, et qui a dix dossiers d’accusation par l’Etat béninois de prise illégale d’intérêt et corruption, devant la justice.
• Président de l’Alliance IROKO
• Téléphone : (00229) 61 32 42 42
• E-mail : gepesca@yahoo.com



Cotonou, le 15 Octobre 2018


Aux camarades prisonniers politiques,
Otages de l’autocrate Patrice TALON
Prison civile de Cotonou
Bénin


Objet : Soutien et solidarité



Chers camarades,


- Laurent METONGNON
- Saliou YOUSSAO
- Edouard ADEGOKE
- Sabi Sira KOROGONE et consorts


Nous vous imaginons, sous le coup de vos condamnations arbitraires, dans votre état d’esprit de combattants pour la liberté. Nous savons que vous tous avez été très courageux, très dignes, très fermes, très clairs. Mais, maintenant, comment allez-vous ? Nous pensons beaucoup à vous. Vous êtes tous dans nos cœurs. Et nous pensons aussi à vos familles, à vos enfants et à vos épouses.

C’est tout simplement inimaginable, incroyable. Mais quelle justice est la justice béninoise ? Une justice injuste, inique.

De toutes nos forces, nous croyons que le bien triomphera du mal. Qu’un jour vous sortirez de cette prison et que vous retrouverez la liberté.

Lorsque Nelson Mandela était en prison, pour certains, il n’y avait pas d’espoir. Pourtant, il a retrouvé finalement la liberté. Alors, il faut garder l’espoir.

Le Bénin sera libéré, complètement, tôt ou tard. Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais et le jour viendra où le peuple béninois fera face à un choix.

Nous continuerons à vous écrire, à prier pour vous, vos compagnons et toutes vos familles, nous continuerons à parler de vous au plan national et international, afin que la communauté internationale puisse rappeler fermement aux autorités béninoises leur obligation de respect des Droits de l’Homme.

A travers cette correspondance, nous vous réaffirmons notre soutien, notre affection et notre solidarité. Merci de saluer de notre part vos codétenus. Dites-leur de garder bon courage.

Nous profitons de cette occasion pour lancer notre cri en réaction à la déclaration des autorités béninoises sur "l’absence de prisonniers politiques au Bénin".

Nous leur déclarons fermement ceci : Si vous n’avez aucune honte, dites et faites ce que bon vous semble.

Vous réprimez dans le sang les manifestations pacifiques; vous réprimez les voix critiques; vous fermez les médias libres; vous persécutez les opposants ou les poussez à l’exil; vous traquez la jeunesse sans emploi; vous méprisez les femmes; vous menacez les militants; vous pillez les ressources publiques à vos seuls profits; vous fabriquez de toutes pièces des accusations farfelues et saugrenues; vous emprisonnez le socle de la jeunesse qui aime son pays. Pour couronner le tout, vous vous refugiez derrière le déni de la réalité des détenus politiques avec arrogance et suffisance.

Sachez que ces pratiques indignes et haineuses n’émoussent en rien notre détermination à résister à votre dictature autocratique et à libérer le Bénin. Ni la prison ni la mort ne nous feront renoncer à notre combat contre l’imposture.

Réprimez, kidnappez, torturez, tuez si vous voulez, fabriquez des dossiers d’inculpations selon ce que votre conscience vous suggère.

Tant qu’existent l’exploitation et l’injustice sur cette terre de résistants, il y aura toujours des voix pour réclamer la démocratie et l’Etat de droit.

Chers camarades, prisonniers politiques, nous qui sommes encore dehors, en liberté provisoire, en attendant de vous rejoindre, lorsque le roi en décidera ainsi, n’allons pas trahir votre douleur.

C’est le combat de la jeunesse. Il se poursuivra sereinement. Il ne sera pas vain.

« La patrie ou la mort, nous vaincrons » !


Que Dieu vous protège.
Demeurez bénis et fortifiés.
Demeurez dans la prière.

Que Dieu bénisse et protège le Bénin

La lutte continue !

Salut camarades !


Ampliations :


- Amnesty International
- Human Rights Action Center
- Human Rights Watch
- Human Rights Without Frontiers
- National Association for the Advancement of Colored People
- Centre Simon Wiesenthal
- Fédération internationale des droits de l’Homme
- Ambassadeurs : France, Etats-Unis d’Amérique, Pays-Bas, Union Européenne, Japon, Chine et Allemagne
- Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples
- Presse nationale et internationale




• Léonce HOUNGBADJI



• Dr Bertin S. KOOVI



Autres titres
République Centrafricaine Deuxième session criminelle 2018: 34 dossiers enrôlés à juger 
Togo La justice togolaise à pas de tortue : La modernisation victime des mauvaises volontés ! 
Bénin Ecureuils Cadets : le mea culpa de l’ex directeur de la FBF à la nation 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com