AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le changement de l'heure légale du Maroc, le budget de l’Etat et le climat des affaires sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.

+Aujourd’hui le Maroc+ indique que la « célérité exemplaire » avec laquelle le gouvernement a procédé pour régler la question de l’heure légale et la réactivité dont il a fait preuve dénotent « sa capacité à s’organiser rapidement et efficacement quand il le faut, et surtout quand il le veut ».

En un temps record, un draft du décret a été rédigé, examiné, approuvé et publié, le tout en moins de 24 heures après la réunion hebdomadaire du gouvernement, constate le journal.

« On a rarement vu un pareil exercice dans l’histoire récente du Maroc », estime-t-il, appelant le gouvernement à rester sur ce bon rythme pour traiter d’autres questions, comme l’état de nos écoles et nos hôpitaux, la situation chaotique du transport urbain et de la voirie, sans parler des grands sujets brûlants comme les retraites en faillite, l’investissement en panne, le chômage des jeunes diplômés.

+L’Economiste+ revient sur l’état du budget de l’Etat. Commentant le dernier rapport de la Cour des comptes sur l’état du budget, l’éditorialiste affirme que non seulement « la radioscopie de la Cour des comptes refroidit un peu plus l’espoir de finances publiques irréprochables, mais elle rappelle surtout que certaines mannes se sont taries ».

Fermer les yeux sur la curieuse générosité des pensions de retraite offertes en 2017 pour une catégorie de hauts fonctionnaires sans se préoccuper de son impact financier pour un régime assez mal en point, ni de ses conséquences pour les générations futures « relève tout simplement de l’irresponsabilité politique », juge-t-il.

La même publication s’intéresse à la situation actuelle du climat des affaires au Maroc. Revenant sur les grandes lignes de l’enquête de la Banque Centrale du Maroc sur le sujet, le journal fait remarquer que l’appréciation des industriels s’est effritée au fil des mois avec un solde d’opinions négatif de 30% au 3e trimestre.

L’enquête confirme la dégradation de la conjoncture dans le secteur de l’industrie. Notons que les dépenses d’investissement dans ce secteur ont enregistré une stagnation au 3e trimestre pour la moitié des chefs d’entreprise sondés. De même, les prévisions des patrons pour le dernier trimestre de l’année ne sont pas du tout optimistes. En effet, 3 patrons sur 4 prévoient une stagnation ou une baisse de leurs investissements.

Selon le quotidien, la politique monétaire accommodante de la Banque centrale et les mesures des dernières lois de finances en vue de rétablir la confiance des dirigeants d’entreprises et les inciter à relancer l’investissement n’ont pas eu les effets escomptés. Le journal affirme aussi que l’exécutif entend avoir plus de succès en s’attaquant, entre autres, au problème de la TVA.

Ainsi, pas moins de 9,3 milliards de DH iront aux entreprises pour soulager leurs trésoreries. De même, l’amélioration des délais de paiement constitue une priorité pour le gouvernement.



Autres titres
Burkina-Faso Agents d’appui-conseil agricole: 454 motos pour être plus proche des producteurs 
Côte D'Ivoire La haute autorité pour la bonne gouvernance et l’institut national de la statistique: atelier de validation de l’étude sur la cartographie des secteurs exposés aux risques de corruption 
République Centrafricaine 735 bénéficiaires formés à Bangui dans le cadre du programme de réduction de la violence communautaire 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com