AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Le limogeage du préfet du Littoral en vedette dans la presse béninoise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux béninois parus ce jeudi traitent essentiellement du limogeage de Modeste Toboula, le préfet du Littoral et de Barnabé Dassigli, le ministre de la Décentralisation, dans le cadre de l’affaire du bradage du domaine public à Fiyégnon.

L’Evènement Précis indique que « Patrice Talon frappe fort et limoge » Toboula et Dassigli qui sont mêlés à des « opérations frauduleuses sur le domaine de l’Etat ». Ce journal renseigne que le Conseil des ministres a fait le point sur l’enquête domaniale portant sur le domaine public de l’Etat à Fiyégnon, dans le 12ème arrondissement de Cotonou. Et il en ressort que ce domaine, protégé par plusieurs décisions de l’Agence nationale de gestion du patrimoine foncier de l’Etat, a été morcelé et vendu.

Le Matinal annonce que le préfet du Littoral, sur instruction du ministre de la Décentralisation, a procédé à la levée de la mesure d’interdiction de poursuite des activités de lotissement et de transactions sur ce domaine de l’Etat.

Le Matinal renseigne que Modeste Toboula, le préfet du Littoral a profité de cette levée d’interdiction pour acquérir quelques parcelles. De son côté, Fraternité fait savoir que le préfet a été placé sous mandat de dépôt par le procureur de la République. Selon toujours le journal, huit autres personnes dont un géomètre ont été mises en cause dans cette affaire.

Nouvelle Expression en conclut que le rêve de Modeste Toboula est « inachevé ». L’autre affaire qui alimente la presse, c’est l’audit des services de greffe des juridictions du Bénin. Le Béninois Libéré fait noter que « des têtes vont encore tomber ».

En effet, Fraternité souligne que « les anciens greffiers en chef de Ouidah et Abomey (sont) épinglés ». Selon ce journal, le rapport de synthèse d’audit du service de greffe des juridictions béninoises sur la période 2013-2017, révèle de nombreuses irrégularités dans la gestion des opérations de consignation de scellés en numéraires.

Fraternité fait savoir que les anciens greffiers en chef de Ouidah et Abomey sont poursuivis « pour plus de 180 millions F CFA détournés ». Pour La Nation, « les auteurs de malversations (seront) sanctionnés ».



Autres titres
Togo HCTE : Réduction des frais de douanes pour les Togolais de la diaspora, une bataille d'Albert Kate 
Sénégal Le décès de Amath Dansokho en vedette dans les journaux 
Togo Kekelithèque dans le Top 40 Africain 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com