AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Football : Les fauteurs de trouble dans le viseur du gouvernement


Sport

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

L’une des décisions importantes prises au cours du congrès ordinaire de la Fédération togolaise de football (Ftf) de ce 23 février à Lomé est relative aux actes de violences constatées dans des stades de football togolais.

Le Comité exécutif (Comex) de la Fédération togolaise de football et le ministère en charge des Sports au cours de cette assemblée générale ordinaire, ont réaffirmé leurs engagements à lutter contre les violences dans les stades de football. Ces deux entités ont annoncé des mesures contre les hooligans.

Le Colonel Guy Kossi Akpovy, président du Comex, a dénoncé « le démon de la violence (qui) s’invite ces derniers temps dans nos championnats, ce qui ne rime pas avec le football que nous tous voulons » avant de rappeler que « le football est synonyme de joie, de fraternité et surtout de fair-play ».

Les actes d’un autre siècle qui se sont déroulés dans les stades de Kabou, de Dapaong et de Badou sont intolérables. Selon le patron du football national, ils « portent les marques des individus isolés, des individus mal intentionnés qui visent à ternir l’image de notre football ».

Pour faire face aux comportements condamnables de ces pseudo-supporters, il est décidé l’identification des matches à risque afin de les faire jouer dans des conditions spéciales, de revoir le système de billetterie, la gestion des supporters, la formation des stadiers et leur affectation. Figurent également sur la liste des mesures arrêtées, l’incitation des clubs à créer de vraies associations de supporters, de n’autoriser un match à débuter qu’après que toutes les conditions de sécurité soient réunies, de renforcer la sensibilisation sur le fair-play etc.

« Il ne serait question de céder à ces actes qui relèvent d’une autre époque. C’est avec force et détermination que nous entendons éradiquer ce mal qui fait du tort à notre football », avertit M. Akpovy.

Le ministre des Sports, Foli-Bazi Katari, dans son discours d’ouverture des travaux dudit congrès, s’est appesanti sur cette problématique. Il invite les supporters indélicats à cesser de perturber les rencontres de football, menaçant que le gouvernement ne restera pas les bras croisés face aux scènes de violences. Les fauteurs de trouble seront désormais identifiés, interpellés, traînés en justice pour y répondent de leurs actes.

Il y a quelques années, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile avait également menacé avec véhémence ces fossoyeurs du football togolais. Des menaces restées malheureusement jusqu’aujourd’hui sans suite.

A.H.



Autres titres
Bénin CAN Egypte 2019: Patrice Talon offre 325 millions aux Ecureuils 
Togo Antoine Folly : « Il faut changer d’entraîneur » 
Togo Claude Le Roy : « On ne va pas trouver d’excuse, on est éliminé » 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 1   Zator | Mardi, 26 Février 2019
  En 2005, Folly Bazy a fait debarquer une grosse quargaison de coupe-coupes a Sokode qu'il a fait distribuer at des milices avec a leur tete Alan-Blow. Ceux-ci sont passe de maison en maison pour bastonner, blaisser et tuer de paisibles citoyens afin de les contraindre au silence et permettre ainsi la mise en place de Faure Gnassigbe par la force et la violence comme succeceur de son pere Eyadema. Je suis contre la violence, mais je pense que ce monsieur est tres mal place pour donner des lecons aux autres sur le sujet.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com