AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Grève et politique à la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè de ce mercredi s’intéressent à l’actualité nationale marquée par des sujets politiques liés, notamment, à la constitution et à la prochaine présidentielle, sans oublier des réactions ou mouvements d’humeur dans certains ministères.

Le journal privé Le Quotidien consacre sa première page à la conférence de presse animée, la veille à Ouagadougou, par la Syndicat national des agents du ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (SYNAMICA).

Le journal reprend à sa une, les propos du secrétaire général du SYNAMICA, Daouda Ouédraogo qui déclare : «En matière d’infrastructures industrielles, le Burkina est à la traine».

De son côté, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, arbore : «Ministère du Commerce : La gestion et la suffisance du ministre Harouna Kaboré décriées par le SYNAMICA».

Pendant ce temps, Le Pays informe que suite à l’élimination des Etalons du Burkina Faso de la Coupe d’Afrique des Nation (CAN 2019), «une OSC (organisation de la société civile) demande un audit de la FBF (Fédération burkinabè de football) ».

Le même journal privé dans sa rubrique ‘’Révélations’’ révèle que le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) appelle à une grève générale allant du mercredi 17 au vendredi 19 avril prochain.

«Crise de l’éducation : Des associations islamiques interpellent l’Etat», titre à son tour, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso.

Le confrère relate que suite à un panel sur la crise de l’éducation des enfants et la responsabilité des parents, l’Union des associations islamiques de Banfora (UAIB) a remis son rapport au gouverneur des Cascades, Josephine A. Kouara Kaboré.

Dans sa rubrique ‘’Autant le dire’’, L’Express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso (2e ville du Burkina Faso) pose la question de savoir : «Front social, la situation réellement sous contrôle ?».

En politique, le même journal met en exergue le constitutionaliste, professeur de droit, Pr Abdoulaye Soma qui estime que «la voie référendaire est la seule ouverte à l’adoption de la Constitution».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso renseigne qu’en prélude aux élections de 2020, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry était hier mardi, chez le chef du gouvernement, Christophe Dabiré.

A ce sujet, le quotidien à capitaux publics Sidwaya affiche : «Elections de 2020 : La CENI préparée à toute éventualité», soulignant que la délégation de la CENI, au cours de l’audience à la Primature, a fait au Premier ministre, le point des préparatifs du processus électoral.



Autres titres
Guinée Pour une meilleure protection des personnes atteintes d’albinisme 
Togo Des Béninois résidant à Lomé déplorent les violences intervenues dans leur pays 
Burkina-Faso Union économique et monétaire Ouest-africaine: un niveau de récoltes globalement satisfaisant 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com