AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Boukpéssi interdit la marche du MMLK


Sport

iciLome | | 4 Commentaires |Imprimer

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi a notifié, par courrier, aux responsables du Mouvement Martin Luther King (MMLK) que la marche qu’ils projettent organiser ce 6 Avril 2019 pour exiger le départ du sélectionneur togolais Claude Le Roy n’est pas autorisée.

Par ce courrier, Payadowa Boukpessi à fait savoir que « l’itinéraire choisi pour cette manifestation est inapproprié ». Et donc par conséquent, « la marche du 06 Avril 2019 n’est pas autorisée ».

Cette réaction du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales par rapport à la marche qu’a annoncé le Mouvement du Pasteur Edoh Komi, fait suite à un communiqué datant du 28 mars 2019 dans lequel le Mouvement Martin Luther King (MMLK-la voix des sans voix) a demandé le départ de l’entraineur des Eperviers, après 3ans à la tête de cette sélection avec un bilan catastrophique, « sans victoire éclatante des Éperviers lors de leurs rencontres en 36 mois », comme l'a constaté le MMLK.

« Après 3 ans à la tête des Éperviers du Togo, Claude Le Roy a excellé dans la médiocrité avec un bilan catastrophique. Ayant endeuillé et plongé le football togolais dans le gouffre sans victoire éclatante des Éperviers lors de leurs rencontres en 36 mois, Claude Leroy n'a aucune raison de vouloir se faire reconduire où se maintenir comme sélectionneur du Togo », avait écrit Edoh Komi dans le communiqué.

Selon le MMLK, le contrat du sélectionneur des Eperviers du Togo est à terme et l'objectif assigné n'est pas atteint, c'est à dire la qualification des Éperviers pour la CAN 2019. Aussi, est-il trop onéreux et budgétivore pour l'Etat Togolais dont le coût annuel serait évalué à un demi-milliard de Francs. Par conséquent, affirme-t-il, le départ du vieux français n'est plus à négocier et cela dans un délai raisonnable.

La note souligne : « Au cas où son retrait à la tête des Éperviers n'est pas effectif avant le 5 avril, le MMLK appellera à une grande manifestation de protestation contre lui le 12 avril prochain ».

Aux dernières nouvelles, on apprend que le MMLK changerait de programme, il ne s’agira plus de marche, mais de Sit-in devant le siège de la Fédération togolaise de football.


Nicolas



Autres titres
Togo Préparatifs CHAN 2020: Les Éperviers en amical contre un club ghanéen ce dimanche 
Togo Education sportive : Révision du programme d’EPS 
Togo Le Synphot met à nouveau en garde le gouvernement 
Plus de nouvelles




 4   Diable | Jeudi, 4 Avril 2019
  Il faut aussi exiger le départ de Faure Gnassingbé. Le départ de cet entraîneur à la tête de l' équipe nationale togolaise ne changera rien car le dirigeant du Togo est nul que ce vilain entraîneur. C' est comme cela qu'ils se partagent le Togo avec les étrangers. Diable!

 3   podoooo | Jeudi, 4 Avril 2019
  Réponse à 1-Kozah Nostra
  Hahahahahahahahahahahahah! Vous êtes hypothétique

 2   Navi | Jeudi, 4 Avril 2019
  Ne demandez pas la permission, descendez tous vers le stade ou où vous voulez. Ce Leroy doit dégager !

 1   Kozah Nostra | Jeudi, 4 Avril 2019
  Ce que ces man.geurs de chi.en de la Kozah Nostra ignorent encore, c'est que fini pour eux!!! Messieurs si vous avez une petite parcelle d'intelligence dans votre cerveau, partez par la grande porte!! Le demi-lettré Faure Avéléléléble GNASSINGBE doit comprendre que 2020, même avec tout le soutien de ses maîtres français, IL NE SERA PLUS PRÉSIDENT DU TOGO!!!
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com