AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Mali Appuyer la formation et l’installation de 80 jeunes tombouctien(e)s pour contribuer à Réduire la Violence Communautaire




AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

La Mairie de Tombouctou a abrité, le 29 mars dernier, le lancement officiel d’un Projet d’Appui à la Réduction de la Violence Communautaire (RVC) et à la consolidation de la paix, à travers la formation et l’insertion socioprofessionnelle de 80 jeunes de la commune urbaine de Tombouctou.

Ce projet vise à accompagner la formation et l’installation de 80 jeunes dans huit filières de formation: coupe et couture, maroquinerie, boulangeries, pâtisseries, menuiserie bois et métalliques, réparation motos et autos, réparation photovoltaïque et pompe immergée. Il est financé par la MINUSMA à travers sa Section de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement, de la Démobilisation et la Réinsertion (RSS-DDR), pour plus de 50 millions de FCFA.

Exécuté par l’ONG NORDEV (Nord et Développement), pour une durée de cinq mois, la mise en œuvre de ce projet contribuera à la consolidation de la paix et à la cohésion sociale, à travers la création d’opportunités d’emploi pour ces 80 jeunes hommes et femmes dits "à risque" (susceptibles d’intégrer des groupes armés) dans cette localité.

Le projet permettra également d’impacter positivement l’économie de la ville, afin de contribuer significativement à la réduction de la violence et de l’insécurité. « Nous saluons cette initiative de la MINUSMA, qui est une des préoccupations majeures des jeunes pour contribuer à la création de leur propre entreprise. J’exhorte tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce projet tant prometteur pour la jeunesse, à son exécution correcte, dans ses différentes phases », a indiqué Alhaj Mahamane Touré, Président du Conseil Local de la Jeunesse de Tombouctou.

La cérémonie a réuni le Maire de Tombouctou, le Coordinateur des Chefs de quartiers, des représentants de services techniques de l’Etat et des collectivités, des acteurs intervenant dans le domaine de la formation socio-professionnelle, des représentants de la Section RSS-DDR ainsi que des éléments de la Police des Nations Unies (UNPOL) et des observateurs militaires (MILOBs).

Source: Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique de la MINUSMA



Autres titres
Burkina-Faso Unité anti-drogue: 11 individus décèdent durant la garde à vue à Ouagadougou 
Togo Braquage : Une manifestation le 25 juillet pour protester contre l’insécurité 
République Centrafricaine Le Gouvernement et la MINUSCA abordent la question de l’embargo sur les armes avec la presse 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com