AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Gaz lacrymogènes contre les anti-Claude Le Roy : Version du Pasteur Edoh Komi


Sport

iciLome | | Commenter |Imprimer

Le sit-in organisé par le Mouvement Martin Luther King (MMLK) le samedi 6 avril 2019 pour exiger le départ du sélectionneur des Eperviers, Claude Le Roy, a essuyé des tirs de grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre et de sécurité. Ce qui a étonné plus d’un, puisque cette manifestation qui se tenait devant le stade omnisports de Lomé, a été autorisée.

Revenant sur la dispersion des manifestants à coup de grenades lacrymogènes, Pasteur Edoh Komi, qui a déploré le comportement des forces de l’ordre, a donné sa version de la situation qui s'était présentée samedi dernier. Pour lui, il s’agit tout simplement d’un manque de professionnalisme de la part de ces hommes en uniforme qui auraient pu approcher les organisateurs et s’enquérir de l’intention réelle qui accompagne le mouvement des manifestants.

« On chauffait un peu les gens dans les parages et le bon sens voudrait que les forces de l’ordre qui étaient là viennent parler avec nous pour savoir exactement notre intention, parce que nous sommes à la fin de notre sit-in et nous avons juste quitté devant le stade pour faire le tour et ce n’était pas pour faire une marche dans les rues. Mais le fait de descendre immédiatement de leurs véhicules et commencer par tirer des gaz, c’est déplorable », a-t-il indiqué.

Néanmoins, le président du MMLK se réjouit de ce que l’objectif poursuivi par son mouvement en organisant cette manifestation ait été atteint. Pour lui, Claude le Roy devrait savoir qu’il est indésirable au Togo, puisqu’il a contribué plutôt à noyer le football togolais. Et la manifestation a pour objectif d’exiger son départ.

« Le peuple togolais est conscient que cet entraîneur n’est pas venu améliorer le niveau du football togolais, mais plutôt il l’a détruit. Aujourd’hui, les résultats sont là. Le Togo est le 126e au classement mondial. Pourtant, ce pays a été à la Coupe du monde et est habitué à la CAN. Et ce qui est pertinent, c’est au moment où le nombre des équipes est porté à 24, que notre pays ne s’est pas qualifié pour la CAN. Donc Claude Le Roy doit savoir que le bilan est catastrophique », a souligné Pasteur Edoh Komi.

Il invite le gouvernement, en premier lieu Faure Gnassingbé à comprendre que les Togolais ne veulent plus de cet entraîneur. Il faut donc, a-t-il conclu, le remercier afin de redonner vie au football togolais.


I.K



Autres titres
Togo Emmanuel Adébayor annoncé dans un club iranien 
Togo Football : Un coach togolais pour l’USS Kraké du Bénin 
Togo David Henen marche graduellement vers le nid des Éperviers 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com