AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Ce que pense Yark du décès d’un militant du PNP à Bafilo


Politique

iciLome | | 8 Commentaires |Imprimer

« Une chose est claire, il n’est pas mort par balle. Il se pourrait qu’il ait succombé dans une bousculade ». Telle a été la réaction du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehane à propos d’un militant du Parti national panafricain décédé samedi dernier à Bafilo lors des manifestations de rue organisées par le parti, réprimées par les forces de l’ordre et de sécurité, appuyées par des militaires.

Le ministre a indiqué que pour le moment, les circonstances de ce décès ne sont pas encore élucidées. « Seuls les résultats du médecin légiste pourront nous situer », a-t-il déclaré. Il a par ailleurs présenté ses condoléances aux proches de la victime.

A Lomé tout comme 9 autres villes du Togo, les manifestations de rue programmées par le Parti national panafricain ont connu le scénario habituel. Des barricades sur les voies, des courses poursuites, des arrestations, des blessés. Le pire a été la mort d’un militant du PNP à Bafilo, Ziedhine Traoré.

« Un groupe de jeunes ayant quitté Soudou se sont lancés dans la rue de Bafilo pour rallier le centre-ville quand ils ont été dispersés par les forces de l’ordre et de sécurité. Malheureusement on a enregistré un mort », a confié le ministre Yark.

Ces répressions résultent du fait que le parti Tikpi Atchadam n’ait pas, à en croire Yark Damehame, suivi les indications du ministre en charge de l’Administration territoriale qui a recommandé 3 villes, notamment Lomé, Afagan et Sokodé, où les manifestations sont autorisées.

Des organisations de la société civile, notamment le mouvement « En Aucun cas », ont condamné ces violences exercées sur les militants du PNP lors des manifestations du 13 Avril dernier. Par ailleurs, le mouvement En Aucun Cas appelle les Togolais à une manifestation publique pacifique le 27 Avril prochain.

Nicolas






Autres titres
Togo Elections locales 2019 : La Cour suprême annule les scrutins dans 2 communes 
Togo Elections municipales 2019 : La Cour suprême donne les résultats définitifs 
Togo « Les délais incompressibles fixés dans le code électoral sont inappropriés et inadéquats à nos réalités » selon Akakpovi Gamatho 
Plus de nouvelles




 8   PARA | Mardi, 16 Avril 2019
  yark doit savoir qu'il a aussi des enfants moins lucides que les enfants des honnêtes citoyens qu'il tue.
Un vraie gendarme, militaire ou policier sait exactement ce qui est bon. Ces corps habillés qui devraient plutôt liberer le peuple sont aujourd'hui les defenseurs de l'inégalité. Malheur pour eux!!!

 7   Yore | Lundi, 15 Avril 2019
  Yark est un tueur en serie."serial killer"

 6   MIMALON | Lundi, 15 Avril 2019
  Yark: L'enfant a été touché par des billes.
Un diplomate: Quoi?
Yark: Non des balles 12mm.

 5   Gaga | Lundi, 15 Avril 2019
  Classiquement, l'État est l'ordre nécessaire pour réfréner les appétits d'un homme naturellement méchant. Hélas dans le conteste togolais où cet ordre se trouve être perverti, le pouvoir politique est exercé par des individus néfastes, cyniques et sadiques, des <<sauvages qui n'ont de grand que la somme de la souffrance qu'ils représentent.>>( Gavi).

Je me suis souvent demandé quels sont la source d'inspiration et le ressourcement d'un ministre de la sécurité qui, malgré son âge avancé et le fait qu'il soit un croyant pratiquant-qui a effectué le pèlerinage à la Mecque-, n'a de cesse de se livrer à un exercice malsain et diabolique de désinformation, chaque fois que leur soldatesque, leur <<troupeau>> de militaires assassinent des citoyens désabusés épris de liberté et justice. De petites âmes il y en a toujours eues, mais que des mesquins soient capables d'aussi effroyables effronteries est une chose rare.

Aucun pouvoir fondé sur l'injustice et la violence ne peut se pérenniser. La violence a ses limites.
L'humanité de l'homme commence où cesse la violence et ne se manifeste vraiment que comme souci du bien être du prochain.

Il est écrit : <<Sous quelque gouvernement que ce soit, la nature a posé des limites au malheur des peuples. Au-delà de ces limites, c'est ou la mort, ou la fuite, ou la révolte.>>

Ça va finir un jour.


 4   BOSS | Lundi, 15 Avril 2019
  Yark le CON

 3   KIFF | Lundi, 15 Avril 2019
  Réponse à 1-Nitiamsagou Benoit
  Faites circuler les photo de la bastonnade. Les images doivent faire le tour du monde sharp sharp.

 2   Cherif | Lundi, 15 Avril 2019
  Le defunt n'est pas de Soudou. Il est bel et bien de la ville de Bafilo, quartier Didawoure

 1   Nitiamsagou Benoit | Lundi, 15 Avril 2019
  Zenoudine Traoré a été bien frappé à mort par les forces de l'ordre.

Yark éternel mensonge, on est habitué à tes mensonges.

.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com