AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo PND Tour : De l’argent jeté par les fenêtres


Société

Fraternité | | 8 Commentaires |Imprimer

Vendredi 05 avril 2019, le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a lancé, à Tsévié, 35 Km de Lomé, une campagne de vulgarisation du Programme national de développement (PND, 2018-2022). L’objectif est, selon les initiateurs, d’amener les populations à s’impliquer dans la mise œuvre du PND.

Après son périple à l’étranger le mois dernier, en faveur du PND, qui l’a notamment amené aux Emirats Arabes Unis, au Rwanda et en Afrique du Sud, le Président de la République vient d’entamer la phase nationale de la mobilisation autour du PND dénommée « PND Tour ». Le Top départ a été donné vendredi dernier à Tsévié. En effet, Cette initiative gouvernementale entend impliquer toutes les forces vives de la nation dans la réalisation de la nouvelle stratégie nationale de développement. Le PND Tour va sillonner toute l’étendue du territoire. Au cours de ce périple, les différents axes du programme seront expliqués aux populations. Pour ce faire, des conférences-débats sur les enjeux du plan, des expositions sur les potentialités socio-économiques, ainsi que des rencontres d’affaires avec les entrepreneurs sont également prévues au menu du PND Tour.

Mais cette initiative n’est pas du goût de plusieurs observateurs qui dénoncent « un gaspillage » et des ambitions inavouées.

Du gâchis !!!

Pour réaliser le PND, le gouvernement a besoin de 4622 milliards de FCFA dont 62% doit provenir du secteur privé. Pour ce faire, l’Etat doit obligatoirement se démêner pour trouver ces fonds afin d’atteindre cette ambition. Mais paradoxalement, l’exécutif national se livre à d’autres dépenses qualifiées « d’inutiles» par certains observateurs, notamment politiques. C’est le cas de Agbéyomé, Kodjo, Président du Mouvement des patriotes pour la démocratie et le développement (MPDD). « Pour moi, le PND constitue un adjuvant pour le chef de l’Etat, qui lui permet d’avancer. C’est extrêmement ambitieux, car mobiliser plus de 4 000 milliards pour cette période, c’est difficile », a déclaré le Président du MPDD. « Le PND de la Côte d’Ivoire s’élève à 30 000 milliards de FCFA, du Burkina Faso à 17 000 milliards et la PAG (Programme d’action du gouvernement du Bénin) à 9 000 milliards. Tous ces pays n’ont pas folklorisé le PND », a fait remarquer Agbéyomé Kodjo.

L’ancien Premier Ministre pointe du doigt, la corruption « institutionnalisée » dans le pays. « On ne peut pas vouloir faire une croissance durable qui produit de l’emploi et laisser la corruption se développer. C’est devenu un sujet tabou qu’on ne veut pas évoquer dans les cercles officiels. On en parle à bas bruit. Je considère qu’on doit, pour ce pays, en faire un combat prioritaire si nous voulons sa réussite», a laissé entendre Agbéyomé Kodjo.

Selon le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), cette tournée n’est pas indiquée pour faire adhérer les Togolais à la chose. Au lieu de folkloriser le programme, a-t-il insisté, il faut penser à comment régler les « problèmes internes » pour amener tout le monde à adhérer à ce programme. « Tout ce qu’on doit faire pour décliner le contenu du PND, c’est ce qui est important. Mais dire qu’on va circuler 19 localités, pour moi, les conseillers qui entourent le président Faure sont en train de lui raconter des histoires. Je suis un homme averti, le tour-là, ce n’est pas ça », a-t-il déclaré. « Beaucoup de gens se plaignent aujourd’hui que c’est difficilement qu’ils arrivent à faire un repas par jour. Ce défi, cherchons à le relever avant d’en créer d’autres. Faure Gnassingbé doit donner aux Togolais leur pain de chaque jour », a-t-il suggéré.

En outre, M. Kodjo n’écarte pas le fait que le PND soit utilisé à des fins politiques. Ainsi, Faure Gnassingbé profiterait de ce soit disant campagne de vulgarisation du PND pour entrer en précampagne dans la perspective des élections présidentielles de 2020.

Le fils sur les traces du père…

Comme le dirait l’autre, Faure est en train de ressusciter Eyadema. En effet, le mode de gestion des affaires du pays et bien autres aspects de la gouvernance de Faure Gnassingbé ressemblent, depuis un certain temps, à ce qu’avait instauré son défunt père depuis 98 jusqu’àson passage à trépas. Comme sous l’ère du Feu Général Gnassingbé Eyadéma, le culte de la personnalité est désormais au centre de la gouvernance du fils du père où on profite de la moindre occasion pour mettre le Chef de l’Etat en haut de l’affiche, tel un Superman.

Le culte de la personnalité, en effet, permet aux régimes dictatoriaux, la divulgation d’une mascarade, le dictateur apparaît « Grand », comme un « Sauveur », un « demi-dieu » en somme. Là, le culte commence car tout est bon pour diviniser le dictateur : affiches, œuvres en sa gloire, enrôlement de la jeunesse, défilés démesurés. Aujourd’hui, c’est le chemin que prends dangereusement Faure Gnassingbé. Une façon pour lui de faire « passer la pilule », de ces 14 ans de règne qui ont coûté la vie à des centaines de citoyens et placé le pays dans une situation économique délicate.

Pourtant en 2005, alors en campagne Faure Gnassingbé avait déclaré : « Je fais un rêve : celui d’un Togo modèle d’une Afrique moderne, conquérante, audacieuse. Le meilleur hommage que nous puissions rendre au père de la nation, le général Eyadéma, c’est d’atteindre cet objectif. Mais je suis conscient que nous n’y parviendrons pas en recopiant le style et les méthodes qui furent les siennes. Les temps ont changé. « Lui, c’était lui. Moi, je suis moi ». Le temps a passé et l’eau a coulé sous les ponts. Et plus ce temps passe, plus le Chef de l’Etat se rapproprie les méthodes de son père.

D’ailleurs dans la même interview, Faure Gnassingbé a avoué son admiration pour son père qui laissait déjà apparaître un signe. « Le président Eyadéma fut un grand homme, un grand président, un grand Togolais, c’est incontestable », dixit Faure Gnassingbé, avant d’ajouter, « seulement, aucune œuvre humaine n’est parfaite. Des erreurs ont été commises ». Curieusement, Faure Gnassingbé commet les mêmes erreurs que son défunt père.

FRATERNITE



Autres titres
Togo Des Béninois résidant à Lomé déplorent les violences intervenues dans leur pays 
Burkina-Faso Union économique et monétaire Ouest-africaine: un niveau de récoltes globalement satisfaisant 
Togo La GIZ au Togo poursuit son approche pour plus de candidatures féminines pour l’équité genre 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 8   podoooo | Lundi, 22 Avril 2019
  J'allais ajouter que depuis notre première stratégie de 2006, la DRSP jusqu'au PND, nous sommes appréciés par ceux qui nous apportent le financement, pour lequel vous estimez qu'on s'endette de trop. C'est aussi une stratégie volontariste de notre part. Laissez nous kpooo looo. Quand vous viendrez peut être après 2030, il vous appartiendra de faire vos choix stratégiques. Les nôtres ont permis aux togolais de sortir de la situation où tout était urgent en 2005 à l'explosion de toute la préfecture du golfe par des maisons d'habitation. C'est ça la vérité.

 7   podoooo | Lundi, 22 Avril 2019
  Tous ceux qui ne se sentent pas concernés par notre PND, de quoi je me mêle. Laissez nous faire notre temps avec notre stratégie du pays. Nous en avons encore pour 10 ans looo (2020 de 5 ans et 2025 de 5 ans looo)

Les réformes sont en cours dont le mandat présidentiel de 5 ans renouvelables une seule fois. À partir de la date de promulgation des réformes par notre champion, en aucun cas nul ne pourra faire plus de 2 mandats. Égna kpa looo

 6   FAUREMUSTGO | Lundi, 22 Avril 2019
  Enfin de compte c'est la population Togolaise qui est probleme ou le regime RPt UNIR. C'est quel programme qu'on dilapide deja de l'argent pour des campagnes et meme ceux qui y participent ne comprennent rien de ce programme. Ou va notre pays? C'est l'analphabetisme ou la pauvrete qui ont reduit a tel point que vous vous faites avoir par ce regime . PND est deja mort. le surenchere que fait faure au tour de ce programme me rappel celui de la Zone franche propaguande d'Eyadema et la declaration du feu Koffi panou de la decouverte du petrole offshore au large du Togo. tel peuple tel regime.
Le temps est venu qu'on commence la culture politique au togo des gouvernés qui control ceux qui les gouverne. Sensibilisatio,n, education et mobilisation sont necessaires pour aboutir. Voila GNAROU qui se fait un intello qui se rejouisse de l'arrestation des responsables du PNP.Enfin de compte quel ideal democratique nous voulons. Si cette democratie qui consiste de se taire ou se fondre avec le regime si c'est cela qui est la democratie au Togo, je demande a cela de regarder l'initiation de la democratie au Togo en 1990.
Le Statu quo n'est plus tenable.

 5   El Niño | Lundi, 22 Avril 2019
  Vraiment ce Faure est trop bête. La population de Tsévié qui n'a même pas d'eau à boire, c'est cette population assoiffée, pauvre et affamée qui viendra investir dans le Panier National de la Dilapidation (PND)?

Chuannnn! Faure = Émigoo Bé Émigooo.
Faure= Président ZÉRO + ZÉRO.

 4   La honte | Lundi, 22 Avril 2019
  Ceux qui entourent Faure sont des commerçants, c' est à dire ces folklores constituent un moyen pour eux de se faire l' argent avec leur méthode de sur facturations.

 3   Yevu | Lundi, 22 Avril 2019
  Réponse à 2-marclove
  Et les Allemands font tous ces bruits et gaspillent l' argent?
Réfléchissez un peu.

 2   marclove | Lundi, 22 Avril 2019
  Réponse à 1-Ouro
  hummmmm seul au Togo on est toujours opposé a tout. Tout ce que le régime en place fait est toujours mauvais.. Quel malheur pour nous les togolais...
Ce programme national existe en Allemagne aussi... hummmmj togolais.

 1   Ouro | Lundi, 22 Avril 2019
  De n' importe quoi, est ce que les pays limitrophes qui ont implanté leur PND bien avant nous au Togo, ont ils trouvés des investisseurs?
Non et non, même pas le 1/3 et c' est un Togo ou on tue, on arrête les hommes politiques, un Togo ou règne la dictature sanglante qui attirera des investisseurs?
Faure est un rêveur utopique.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com