AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Fogan Adegnon interdit la manifestation du Collectif « APPEL à l’UNISSON »


Politique

iciLome | | 6 Commentaires |Imprimer

La marche du Collectif « APPEL à l’UNISSON » n’aura pas lieu aujourd’hui. C’est ce qu’a décidé le président de la Délégation spéciale de la ville de Lomé, le Contre-Amiral Fogan Adegnon à la veille de cette manifestation.

Ce Collectif a appelé les Togolais à descendre dans les rues pour envoyer un message aux leaders des forces démocratiques pour une unité d’action en vue faire face au régime et empêcher la candidature de Faure Gnassingbé en 2020. Hier, la veille de la manifestation, ces jeunes ont animé une conférence de presse et insisté sur le caractère pacifique de la marche, tout en réitérant leur appel.

Mais quelques heures plus tard, la Délégation spéciale de la ville de Lomé a fait sortir une lettre interdisant la manifestation. Pour le Contre-Amiral Fogan Adegnon, le Collectif « APPEL à l’UNISSON » n’a pas d’existence légale.

« Vous avez bien voulu me saisir par lettre en date du 15 avril 2019, de l’organisation d’une marche sur certains artères de la ville de Lomé le mercredi 24 avril 2019 à partir de 08 heures. J’ai l’honneur de porter à votre connaissance qu’à défaut de me fournir la copie de récépissé prouvant que vos associations respectives disposent de base juridique légale, je ne saurai accepter l’organisation de votre manifestation. En conséquence, votre marche ne saurait avoir lieu », indique la lettre envoyée par Fogan Adegnon aux organisateurs.

Pour le collectif, « c’est une violation flagrante du droit de manifestation qui est garantit par la constitution. l‘autorité n’a pas le droit d’interdire une manifestation à 24 h de l’évènement ».

Et le porte-parole du Collectif "APPEL à l'UNISSON", Benjamin Amouzouvi d'ajouter : « c’est que dans un premier temps, on nous demande le numéro d’enregistrement, et après, on nous dit que désormais le numéro seul ne suffit plus et qu’il faut présenter aussi le récépissé d’enregistrement ».

Il lance donc un appel aux organisations de défense des droits de l'Homme et toute la communauté internationale à regarder de près la situation du Togo, notamment en ce qui concerne l'exercice des libertés de manifester...

Car toujours est-il que ces interdictions tous azimuts auxquels on assiste aujourd’hui ne présagent rien de bon pour l’avenir du Togo.


I.K



Autres titres
Togo Elections locales : Ce qui va changer 
Togo Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions » 
Togo Gérard Akoumey sur le point de quitter la Coordination de « Les Sentinelles de la République : « Je veux juste passer la main » 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 6   chaos | Jeudi, 25 Avril 2019
  Ce desordre est le fruit du desordre, du chao et la complicité du C14-n depuis 1990... Il vous faut des solutions innovantes

 5   Clement GAVI | Mercredi, 24 Avril 2019
  'Fogan Adegnon interdit la manifestation du Collectif « APPEL à l'UNISSON »'

Lorsqu'on regarde les nom et prénom de ce monsieur, cadre au parti du mal, c'est à dire la tyrannie, on comprend qu'il est dans ses déploiements, c'est à dire, dans ses comportements envers les Togolais, le contraire physique des significations de ces nom et prénoms.
Au Togo, le prénom Fogan est composé de deux mots, Fo et Gan, où Fo veut dire frère et Gan pour grand, autrement dit grand frère. Fogan est le diminutif de Fofogan en Ewe où Fofo veut dire frère. Adegnon est aussi composé de deux mots Ade et Gnon, où Ade selon le contexte peut vouloir dire, sueur autrement dit l'effort ou venin. Gnon veut dire bien, bon. Mais Ade dans certain contexte peut renvoyer au caractère, je peux faire le pari que Ade dans le nom de ce monsieur parle de caractère, c'est à dire, le caractère est bon.
Mais en toute certitude il n'est ni un bon exemple pour être Fogan ni pour être Adegnon. Car, il est de ceux qui se sont institués, constitués en sources de mort, de douleur, de misère pour le peuple Togolais et ce, depuis 1967. Il faut résister, il faut refuser.

Le Togo n'est pas leur propriété, ce sont des terroristes encouragés par ces racistes et autres esclavagistes.

 4   VIEUX IMBECILE | Mercredi, 24 Avril 2019
  UN IMBECILE COMME CE MONSIEUR QUI RENDRA L'AME BIENTOT CONTINUE LES BETISES, POSE DES ACTES RESPONSABLES AU TOGO DANS TA VIEILLESSE AU MOINS AVANT DE MOURIR. A TON AGE, COMBIEN TE RESTE -IL A VIVIRE ? A PEINE 5 OU 10 ANS MAIS TA CONSCIENCE EST MORTE.

 3   azedonglo | Mercredi, 24 Avril 2019
  Réponse à 1-tedlesaint1
  Pour le collectif, « c'est une violation flagrante du droit de manifestation qui est garantit par la constitution. l'autorité n'a pas le droit d'interdire une manifestation à 24 h de l'évènement ».

 2   avoka | Mercredi, 24 Avril 2019
  On ne peut pas dire grand chose , si ces associations sont juste "bidons" et pas enregistrées, elles n'existent pas et donc elles ne peuvent pas écrire officiellement pour réclamer des choses

 1   tedlesaint1 | Mercredi, 24 Avril 2019
  Il faille que certains quidams des organisations de la société civile se ressaisissent et qu'ils fassent les choses selon les normes de la loi. Nul n'ignore que les manifestations populaires comme les marches populaires sont une pression sur l'autorité afin de l'amener à écouter ce que les initiateurs de ces manifestations exigent. Il faille respecter la loi sur les manifestations et réunions publiques, dit qu'il faut informer à temps l'autorité compétente et que celui-ci compte tenu des informations qu'il dispose peut apporter des modifications dans le programme prévu par les organisateurs. Les gens doivent savoir que les manifestations populaires constituent le dernier recours après avoir essayé les autres moyens. Ce n'est pas parce que la loi autorise ces manifestations populaires qu'il faille en abuser.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com