AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Jean Kissi : 'Ce qui se passe dans ce pays est dangereux'


Politique

iciLome | | 25 Commentaires |Imprimer

L'ex-député Jean Kissi du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) a été l'invité dans l'émission Audit-Actu sur la radio Victoire FM ce mardi 23 avril 2019.

"> Video

L'homme politique s'est prononcé sur plusieurs sujets de l'actualité sociopolitique du pays, notamment les propositions pour la rénovation de la C14, les prochaines élections locales et l'arrestation arbitraire de leaders du Parti National Panafricain (PNP).

Le Secrétaire national du CAR dénonce la restriction de liberté de manifestation dont fait preuve le régime RPT-UNIR ces derniers mois.

Pour lui, le fait de déplacer les manifestations du 13 avril dernier vers Togblékopé prouve à suffisance que le gouvernement veut circonscrire le territoire.

« Pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas envoyé la manifestation du PNP à Anfamé comme il le faisait pour la Coalition ? Pourquoi subitement on envoie la manifestation du PNP à Togblékopé ? C'est parce qu'on veut circonscrire le territoire. On considère la zone Agoè et Togblékopé comme la zone qu'on doit réserver au PNP, et la zone Anfamé comme la zone à réserver aux gens de Bè. Vous ne voyez pas ce qui se passe ? Ce qui se passe au Togo est dangereux, parce que l'instrumentalisation du tribalisme pour la conservation du pouvoir est toujours dans les habitudes du régime », a noté Jean Kissi.

Revenant sur la question de la rénovation de la C14, le dauphin de Me Agboyibo estime que la Coalition doit changer son orientation politique.

Suivez plutôt!




Autres titres
Togo Elections locales : Ce qui va changer 
Togo Dr Kouessan : « Les réformes comportent de graves contradictions » 
Togo Gérard Akoumey sur le point de quitter la Coordination de « Les Sentinelles de la République : « Je veux juste passer la main » 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 25   Clement GAVI | Vendredi, 26 Avril 2019
  'Jean Kissi : 'Ce qui se passe dans ce pays est dangereux''

Comment en serait-il autrement lorsqu'ils sacrifient non seulement le peuple Togolais, mais aussi le propre frère de Faure Gnassingbé, Kpatcha Gnassingbé?
Ce qui se passe au Togo est la manifestation du diable.
Ce qui se passe au Togo est la matérialisation du terrorisme institutionnel
Ce qui se passe au Togo est l'oeuvre des pires ennemis de l'humanité.

 24   Églolooo | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 21-Diable
  Dans quel pays on a vu qu'on distille du miel pour tous le monde? Je te demande de te renseigner dans tous les pays même dans ceux qui occupent les premiers rangs des pays les plus heureux dans le monde car je suis dans l'un d'eux mon frère. Ici, on parle des itinérants, cela te dit quelque chose? Des honnêtes togolais savent que quelque chose est fait pour eux dans ce pays depuis 2005. Lorsqu'on choisit les marches politiques comme métier, je ne sais pas comment on peut s'octroyer un revenu. Les opportunités et les accompagnements ne manquent pas: un coq qui coûte 3000F, la pintade à 3500F, la chèvre à 20 000F, le bole du haricot à 1000F, du piment à 1800F. Je ne te dirai pas que la terre cultivable manque au Togo.

Dans ces conditions, que veux tu que le gouvernement fasse. Il a initié beaucoup de fonds de soutien : des 30 000F renouvelables pour les petits commerçants, des 300 000F pour les finissants des métiers, des 500 000F pour des groupements agricoles, des semences et des géniteurs animaux améliorés, etc...

Il est donc vrai qu'on ne peut apprécier une chose que lorsqu'on la compare avec une autre. Je vous demande de sortir un peu de vos zones de confort pour aller dans d'autres pays et faire une analyse objective et vous comprendrez que quelque chose est faite dans notre pays malgré le fait que l'opposition a juré par tous les dieux de rendre ce pays ingouvernable par des actes de désobéissance et de d'instabilité, ennemi des investisseurs. Comme un citoyen peut se sentir heureux de mettre en difficulté un autre togolais qui lutte pour le bonheur de son peuple.

Pourquoi c'est seuls les étrangers qui reconnaissent les efforts faits dans ce pays ?

 23   togotolooo | Jeudi, 25 Avril 2019
  LU POUR VOUS

Je voudrais demander à l'opposition de changer sa stratégie de lutte qui date des années 90 et pour cause.

La stratégie des années 90 de l'opposition, conçue par la France
En effet, par la conférence de la Baule, la France décide d'imposer, dans les pays africains de la démocratie qui créerait du désordre pour mieux piller ce continent. À la base, la France a constaté que certains présidents africains, au nom du soutien de leur peuple et eu égard à la rareté des ressources ont commencé être réticents à respecter les contrats ancestraux de la France dans leur pays. Après une longue étude de la mentalité des africains par ses diplomates, ses coopérants, ses étudiants stagiaires occidentaux, etc, elle s'est rendue compte qu'une démocratie à l'occidentale pourrait éloigner les africains de l'essentiel et elle pourrait toujours jouer aux sapeurs pompiers. À partir de 1989, elle s'est attelée à l'atteinte de cet objectif en finançant en grande pompe les oppositions de ces présidents parfois panafricains et nationalistes. Alors, des thématiques comme droits de l'homme sont créés et tout régimes accusés parfois faussement d'en porter atteinte est un assassin tranché au point de prendre des décisions draconiennes contre son pays. La France a réussi à arracher le soutien de tous les pays occidentaux dans son plan machiavélique. Seuls les africains n'ont pas compris ce plan puisque les oppositions montées veulent aussi le pouvoir ne sachant pas qu'elles subiront la même opposition montée par la France aussitôt au pouvoir.

Je demandais aux oppositions de changer de stratégie des années 90 qui consiste de peindre son pays en noir pour des raisons des droits de l'homme et de démocratie afin d'obtenir la réaction et les sanctions de la communauté internationale. Cette époque est révolue car les régimes en place ont compris que les oppositions africaines sont tellement bêtes qu'elles continueront à faire la politique destructrice de la France en créant du désordre, en montant des scénarios accusant les régimes. Ainsi, pour ne pas tomber, ces régimes sont obligés de respecter les contrats ancestraux de cette France de merde et renouveler d'autres encore.

Arrivé au pouvoir, Faure a commencé par se battre afin de détendre le climat politique et maintenir le dialogue inclusif entre les togolais: APG, CDPC, CDPC renové. Cela devrait être un gage de soutien de l'ensemble des acteurs pour tourner dos à cette France, abandonner les contrats ancestraux et se tourner vers d'autres soutiens stratégiques. Il a commencé cette politique d'apaisement et en même temps a commencé à porter la réticence d'octroyer le port de Lomé à Bolloré sur insistance de Sarkozi. Ce dernier ayant perçu les velléités du président togolais, a refusé de le recevoir pendant longtemps à l'Élisée, et a intensifier son soutien à l'opposition togolaise à travers les actes de nos boko, fabre, et l'opposition en général. Devant ce danger et avec le refus par l'opposition de sa main tendue , Faure ne pouvait que livrer la marchandise pour être en paix car les oppositions africaines n'ont pas encore le discernement nécessaire de la politique de la France.

Tous les régimes en Afrique étant confrontés à la stupidité de leur opposition ont changé de lutte: poser des actes pour plaire la communauté internationale qui les soutient pour faire leur affaire. Ainsi, les cris et d'autres vociférations des opposants n'ont plus aucune valeur et les régimes passent même en voulant faire plusieurs mandats en changeant leur constitution.

Je demande à nos opposants de changer de disque, de changer la stratégie de lutte car faire l'ancienne n'est plus d'actualité. Nouveaux temps nouvelles mœurs. Je propose le dialogue, la conciliation, les résolutions graduelles des problèmes car l'arrogance heurte toujours l'orgueil, la fierté de l'adversaire et c'est le pays qui perd dans ce tiraillement.

Merci

 22   VRAI PATRIOTE | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 5-Avouantheboss
  Es-tu toujours dans ton 9-3 à Clichy et continuer a bavarder ou tu es en déplacement ? Pauvre trouillard !

 21   Diable | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 19-Allah
  Imbecile! Tu as un canapé. Sale singe! Et ces enfants qui se promènent sur les boulevards regorgés d' ordures dans les villes du Togo! Ceux-là même qui ont besoin des aides pour leur avenir. Qui va les aider? Excrément de la terre!

 20   Diable | Jeudi, 25 Avril 2019
  Ce Kissi et son Agboyibo ne savent plus ce qu' ils veulent! Très triste. Tantôt nous ne voulons pas boycotter les élections, tantôt nous sommes contraint à boycotter les élections, tantôt nous voulons regagner la C14 mais à condition etc. Pendant ce temps de confusion, le train de Bawara (la vache qui rit continue son chemin). Heinnnnn!!!! Pauvres Togo!

 19   Allah | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 9-Églolooo
  Bonsoir mes frères posts 5&9 ,
Je suis resté bouche bée , scotché a mon canapé quand j'ai lu tous vos rappels de cette glorieuse époque de Eyadema.

J'en profite tout simplement pour rappeler a nos soit disant opposant que Faure avait 24 ans en 1990 quand ils malmenaient son père . Donc entouré de tous les témoins de cette époque , il ne prendra aucun risque pour croire à ces aventuriers .


 18   Fernando garcia | Jeudi, 25 Avril 2019
  Ces ANALPHABETES de l'oppostion croient que nous vivons dans un JUNGLE ou tout est permit. Nous allons vous trouver une zone a SANGARA ou vous allez etaller vos betises. Les togolais sont fatigues de vous.

 17   amega | Jeudi, 25 Avril 2019
  Jean Kissi est un menteur pathologique.

 16   Lucrece | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 5-Avouantheboss
  Les leaders politiques togolais ont un sérieux problème de ressources intellectuelles. C'est évident qu'il n'y a pas assez souvent de fulgurance ou de perspicacité dans leurs déclarations publiques.
Cela dit, je crois que parler de rancunes et de revanches, c'est traverser la ligne rouge. Soyons dans la perspective de combat d'idéologie et non une lutte pour la survie. Nous sommes en politique et non dans une chasse à courre!

 15   ZZZZ | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 9-Églolooo
 



"Éyadéma et le Togo avaient eu le malheur d'être le champ d'expérimentation et de leçons à donner aux autres pays"

Bien dit mon frère. Le Togo a été toujours un champ d'expérimentation du mauvais c'est pourquoi le premier coup d'état a été perpétré par ce m^me Togo et par ce même personnage.

 14   Yakaméo | Jeudi, 25 Avril 2019
  Tikpi n'a pas créé la C14. Kissi fait les yeux doux aux militants du PNP. Heureusement pour eux que Tikpi ne veut pas les locales.
Le CAR et le FDR qui parlent de coalition n'ont qu'à arriver à se coaliser avant de parler des 12 autres.

 13   Avouantheboss | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 9-Églolooo
 
Églosséééé!

Mon frère, tu es une belle plume. Si m'aurais fait jouir extraordinairement, si tu as rappelé à Apollinaire, la séquence CNDH.

Eyadema n'a pas attendu le discours de la Baule pour ouvrir ne pays à la démocratie à l'occidentale, avec la mise sur pied de la CNDH. Cette mission a été confiée à Apollinaire. Au lieu que Apollinaire saisisse cette opportunité, pour une transmission pacifique du pouvoir aux civils, Apollinaire a transformé la CNDH en un centre de recrutement de voyous, avec un vaste atelier dédié au perfectionnement de la mythomanie. Tout ça, dans le seul but de s'accaparer du trésor que Étienne à constitué pour le Peuple Togolais.

Je me rappelle encore, quand les voyous d'opposants autochtones comme Apollinaire, Léopold... manoeuvraient comme de beaux diables, pour empêcher les autres voyous fugitifs, comme Gil, Édouard... Tout ça, par rapacerie profonde de ces gloutons.

Vous avez plongé ce pays dans la merde par votre gloutonnerie. Ayez de l'admiration pour Faure, dans ses efforts de redressement du pays. Honte à vous, opposants de merde et de moindre effort.

Apollinaire, les sorcières finissent par confesser leurs crimes, à n veille de leur départ pour l'au-delà. Sentant ta mort prochaine, tu vas tout cracher avant d'aller. Si tu peux prendre la main à Philippe KPODZRO pour le voyage, ça nous rendra service.

Merci cher ami et frère Égloloooo. On est ensemble.

 12   Yakaméo | Jeudi, 25 Avril 2019
  Si il y a pas des Kaboua, des Nicolas Lawson, le Togo regorge tellement de farfelus qu'on peut croire qu'il y aura des farfelus,invités par les journalistes médiocres pour abêtir les togolais qui ne demandent pas plus.

 11   Yakaméo | Jeudi, 25 Avril 2019
  C'est normal si le PNP revendique Agoè comme son fief, c'est logique qu'on leur assigne dans Togblekopé proche de Agoè leur "fief". Quand on assigne l'ANC dans Bè ou la plage, les militants du PNP et certains togolais disent que la chute à la plage des manifestations de l'ANC sont la preuve que l'ANC est corrompue. Donc le PNP a Togblékopé est corrompue?

 10   Fernando garcia | Jeudi, 25 Avril 2019
  "Pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas envoyé la manifestation du PNP à Anfamé comme il le faisait pour la Coalition ? Pourquoi subitement on envoie la manifestation du PNP à Togblékopé ? C'est parce qu'on veut circonscrire le territoire. On considère la zone Agoè et Togblékopé comme la zone qu'on doit réserver au PNP, et la zone Anfamé comme la zone à réserver aux gens de Bè. Vous ne voyez pas ce qui se passe ? Ce qui se passe au Togo est dangereux, parce que l'instrumentalisation du tribalisme pour la conservation du pouvoir est toujours dans les habitudes du régime », a noté Jean Kissi.

Ce Kissi croit que le Togo est un NO MANS LAND ou quoi. Si ces delinquents s'emparraient du pouvoir, ils vont laisser tout le monde faire ce qu'ils veulent. Bientot on vous enverra a AGONBIYO faire vos manifestations.


 9   Églolooo | Jeudi, 25 Avril 2019
  Gnininvi: "Les accords n'engagent que leurs signataires"

Tout le malheur du Togo qui prospérait en son temps est parti de cette petite phrase. Oui, le pays était sur la bonne voie de développement et de démocratie. En effet, Éyadéme a su mettre en place les fondamentaux économiques solides dans ce pays sinon aucun pays ne peut subir une grave et longue crise de près de 15 ans (1990 à 2005) et continuer d'être capable à payer les salaires des fonctionnaires. Le Bénin n'avait pas subi autant avant 1990 pour se déclarer en cessation de paiement de plus de 26 mois d'arriérés l'amenant à une sage conférence nationale avec moins de 350 délégués seulement.

Oui, il faisait bon vivre au Togo. Déjà, le vendredi à midi, tout le monde est pressé de commencer le week end. La fête démarre le soir, avec la bière à 115 Fcfa. La vie était très moins chère car la direction du contrôle des prix sévissait en son temps où tout opérateur économique devrait justifier sa marge bénéficiaire s'il exagérait le prix. Le ciment était à 500F par exemple. Bref, le pouvoir d'achat était élevé. Le Togo était appelé la Suisse de l'Afrique et il était le bon élève des grandes institutions internationales comme celles de Breton Wood. Lomé connaissait au quotidien les grandes réunions tout azimut comme celles de l'OUA, la CEDEAO, le conseil de l'Entente, la SENSAD, etc... et surtout de ACP-UE au cours de laquelle, plus de 12 chefs d'État et de gouvernement européens, plus d'une soixantaine de ceux de l'Afrique et ACP, plus d'un milliers de délégation sont accueillis dans nos hôtels. C'est vous faire savoir à peu près la capacité d'accueil des structures hotellières en son temps. Le sérieux et la renommé du Togo n'était plus à démontrer à l'extérieur où ses fils sont bien respectés. Et c'est pour cela que les togolais n'avait pas besoin de visa pour voyager de par le monde car c'est à partir de 1994 que le visa est introduit dû au malhonnête que le togolais a appris à la conférence et depuis celle-ci. Le souci premier de Éyadéma est de faire le bonheur des togolais au point d'oublier sa vie et surtout celle de sa propre famille. Il connaissait personnellement un nombre impressionnant de familles dans ce pays surtout à Lomé et résolvait leur problèmes sociaux et financiers. Un homme pour qui l'argent n'est rien et vous allez me demander pourquoi il s'est fait des milliards: c'est après 90, avec la leçon de vol des biens publics par les opposants qui ont cru finir avec lui en se vendant toutes les belles voitures du garage central à 5 000F par exemple et en pillant toutes les caisses garnies de l'État. Pour tout ceci, ceux qui sont honnêtes dans l'opposition aujourd'hui peuvent en témoigner. Il a même négocié pour les togolais la zone franche américaine qui fait la fierté de l'Île Maurice, que nos opposants ont annulé par une décision souveraine à la conférence. Ce machin a causé trop de tort au Togo par des décisions amorales, entre autres la coupure de la coopération avec une fierté affichée, la grève illimitée, le déplacement des togolais leur promettant les refuges dans les pays occidentaux sans frais etc..

Mais Éyadéma, l'homme humble, qui a une oreille attentive pour son peuple dont son bonheur est sa préoccupation a reconnu déjà en 1988 que la démocratie et le multipartisme peuvent apporter davantage de prospérité aux togolais et il a décidé de libéraliser la presse en 1989 et de mettre en place en 1989 une commission de 109 membres pour rédiger pour cela une nouvelle constitution. Voilà un certain Mittérand qui décide avec la conférence de la Baule d'instaurer en Afrique une démocratie à l'occidentale pour que la France profite mieux des richesses de ce riche continent. Il demande alors le soutien de pays occidentaux pour faire tomber rapidement les régimes de dictatures par un fort accompagnement et soutien logistique, financier et diplomatique aux oppositions à ces régimes. Avec cet apport, vous pouvez donc comprendre l'arrogance, l'orgueil, la "puissance", des oppositions et la position inconfortable des président d'alors. Éyadéma et le Togo avaient eu le malheur d'être le champ d'expérimentation et de leçons à donner aux autres pays. Devant le chaos engendré par cette stratégie, Mittérand même a regretté leur plan avant de mourir. C'est en résumé ce qui s'est passé jusqu'à 2005.

Ce que Agboyibor a dit est un début d'honnêteté et de sagesse qui peut faire évoluer quelque chose quelque par si toute l'opposition s'engage dans cette voie. Sinon, leur stratégie adoptée jusqu'ici en peignant tout en noir avec des mensonges, de l'arrogance des incapables majeurs, continue alors non seulement il n'y aura pas d'alternance mais également demain n'est pas la veille. J
Je conseille à l'opposition de cesser de faire le populisme, d'arrêter de vouloir appliquer la stratégie de la rue et surtout celle des journalistes juste pour plaire. Non seulement c'est suicidaire pour elle mais aussi cela ne fera pas avancer le pays car personne n'y gagnera. Le radicalisme n'a jamais rien donné sinon Gil qui associait les armes à son combat aurait pris le pouvoir depuis. Que sa politique fasse école chez nos chers opposants. Merci

 8   Yevu | Jeudi, 25 Avril 2019
  Le gros du probleme du Togo est que les Togolais sont trop lache surtout ceux du sud du pays. Mais tot ou tard, la fin de re regime viendra et le jour la, ca finira mal.

 7   ProfNdi | Jeudi, 25 Avril 2019
  Seulement dangereux?
Ce qui est navrant, c'est la lâcheté des togolais, en commençant par les officiers de leur armée. Le contexte international montre pourtant qu'aucun régime dictatorial n'est invulnérable.
Abdou Ndiaye de Dakar

 6   Avouantheboss | Jeudi, 25 Avril 2019
 
Mort de rire!!! Jean KISSI s'étonne aujourd'hui de la balkanisation de la vie politique au Togo!!! A part le RPT/UNIR, quels autres partis ont une implantation étendue sur toute l'étendue du territoire!!! L'opposition à morcelé le territoire politique, en balkanisant politiquement les ville.

Qui ne sait pas que le CAR est exclusivement de Yoto!!! Qui ne sait pas le PNP est exclusivement de Tchaoudjo!!! Qui ne sait pas que ADDI est exclusivement de Tone!!! Qui ne sais pas que l'ANC est exclusivement de Bè-Kodjovia-Kopé!!! Qui ne sait pas que l'UCF est exclusivement de Bè!!!

Jean, tiens-le pour une vérité de La Palice!!! Nous ne prendrons pas le risque de laisser un parti politique manifester dans un fief qui n'est pas le sien. Sauf RPT/UNIR qui a une implantation nationale!!! C'est clair!!!

 5   Avouantheboss | Jeudi, 25 Avril 2019
 
Au CAR, depuis le départ de Me. Apévon, c'est la brasse coulée!!! Même Apollinaire est devenu est gros taré. N'en parlons même pas de son enfant de chœur Jean KISSI-DJOGBO-ZANTÔ, le plus corrompu des jeunes politiciens. Si non, comment comprendre cette sortie de Apollinaire:

AGBOYIBO Yawovi Madjé Apollinaire: " Je peux dire que si on a tant de problèmes aujourd'hui, c'est qu'autour de Faure Gnassingbé, il y a un groupe de témoins de ce qui s'est passé ces années 90, 91, 92... Ils lui disent de ne plus prendre le risque de répéter les erreurs du passé. Ce qui est certain, Faure est pris en otage par des rancuniers. Parce que dans le processus, à un moment donné, des engagements pris n'ont pas été respectés, et le système RPT a failli tombé. Donc ils ne veulent plus commettre les mêmes erreurs"

En clair, Apollinaire reconnait que les assurances qui ont été données au RPT par le FAR, pour la transmission pacifique du pouvoir n'ont pas été respectées. Oui, je me rappelle encore de cette phrase du fumiste GNININVI, comme si c'était hier, "Les accords n'engagent que leurs signataires"!!! J'avoue qu'en entendant ça, je me suis senti trahi. J'avais honte!!! Étan vé édjé lé noumé nam (La salive est devenue très salée dans ma bouche)! C'est par cette phrase que l'opposition nous a trahis, en proclamant la souveraineté de la Conférence Nationale, avec ses décisions exécutoires, la dissolution du parlement, le dépouillement de Etienne de toutes ses prérogatives de Chef d'Etat...

Apollinaire, nous ne sont pas des rancunier!!! Nous sommes des revanchards!!! Vous avez eu tord de nous montrer la lame de la guillotine, une lame "Kpokpo" (non aiguisée), sous laquelle nous aurions pu souffrir longtemps avant de rendre l'âme!!! Dieu merci, nous nous sommes tirés sains et saufs de votre piège. Plus jamais nous ne commettrons plus la même erreur!!!

Vous voulez le pouvoir??? Venez le chercher, dans les mains des revanchards!!!

A vous

 4   raymondo | Jeudi, 25 Avril 2019
  Réponse à 2-GNAROU
  "Ce qui se passe au Togo est dangereux" dixit Jean Kissi

Voilà ce qui se passe quand on veut couper un poil de Q en quatre.

Ça peut paraître curieux mais je suis pour une interdiction formelle des marches actuellement.
Allez vous faire cuire un œuf, messieurs les guignols.

 3   @catastrophe | Jeudi, 25 Avril 2019
  'Ce qui se passe dans ce pays est dangereux' oui et ce desordre est le fruit du desordre, du chao et la complicité du C14-n depuis 1990... Il serait trés difficile de vous rattrapper trop tard.....

 2   GNAROU | Jeudi, 25 Avril 2019
  Kissi, la prochaine fois , on va les envoyer manifester à BÈ ou à ADEWI !!

Qui tend les micros à ces politicards même ....??

 1   Lucrece | Jeudi, 25 Avril 2019
  Kissi est devenu fou? C'est toi qui vociférais toujours des menaces contre l'armée togolaise et leurs familles!
Des incuries interminables et des arguties alambiquées.

Du n'importe quoi!
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com